Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 2 Days in New York
Julie Delpy  (mars 2012) 

Réalisé par Julie Delpy. France. Comédie. 1h35. (Sortie 28 mars 2012). Avec Julie Delpy, Chris Rock, Albert Delpy, Alexia Landeau, Alex Nahon et Daniel Brühl.

Si l’on a vu "2 Days in Paris", on sera d’emblée content de se retrouver dans le petit monde de Julie Delpy.

Si on n’avait pas vu ce film très personnel, pas plus que "Le Skylab", il faudra bien peu de temps pour rejoindre les petits camarades qui ne s’étonneront pas du “joyeux bordel” qui caractérise le cinéma de la blondinette découverte aux commandes d’une moto dans "Mauvais Sang".

Le temps a passé depuis qu’elle traversait les films de Godard, Carax, Kieslowski ou Tavernier. C’est désormais une quadragénaire en pleine adolescence prolongée, avec en main une caméra paradoxale, rêvant d’imiter le cinéma indépendant new-yorkais et dans le même temps se plaisant dans le pipicaca, marque de fabrique de la dynastie Delpy.

Dans "2 Days in Paris"”, elle entraînait son compagnon américain dans son petit monde parisien, le laissant hagard et ahuri devant ce défiléd’anciens petits amis et cette famille plus pétomane que mélomane.

Dans "2 Days in New York", ce sont les Français qui partent en Amérique et, même si, 11 Septembre oblige, le fromage et les saucissons sont interdits de Grosse Pomme, les "Frenchies" ne sont pas sans ressources pour faire péter les plombs yankees.

Entre temps, Miss Julie a changé d’Américain : au Blanc coincé a succédé un afro-américain (comme ils disent), bien né et obamolâtre, incarné à la perfection par Chris Rock.

La blonde Julie, que l’on a cru trop longtemps diaphane et éthérée, se révèle de film en film la digne fifille de son père Albert : toquée, mal pensante, paillarde, intello-chiante faisant semblant de se moquer des intello-chiants et portée sur la chose comme un sociétaire des "Grosses Têtes".

Évidemment on rigole, on est en empathie - surtout dans le match France-USA, dans l’affrontement transatlantique bon vivants-coincés du cul. Évidemment, comme dans les précédents films de Julie, à un moment ça coince un peu. Car c’est assez bourratif, le "bordel permanent".

C’est assez énervant une surdouée qui en fait trop. On cale quand elle se prend pour Sophie Calle. Et puis, malgré tout, elle réussit finalement à embobiner les grognons : il lui suffit, par exemple, de filmer la bonne trogne de son paternel, grand-père idéal quand il ne raye pas les 4 x 4, et veuf pas trop joyeux quand il évoque la maman de Julie, dont l’absence hante le film.

Au bout de ces deux jours, on ne pourra conclure que par une tautologie : Julie est Julie. On ajoutera qu’une heure de son cinéma foutraque vaut toutes les œuvres tardives de Woody Allen. On exagère, elle aussi : c’est comme ça qu’on l’aime.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 mai 2022 : En mai cultive toi comme il te plaît

Après une belle soirée en compagnie de KATEL vendredi, le replay est ici, c'est reparti pour une semaine d'actualité culturelle vue par nos chroniqueurs en attendant la déjà 48eme Mare aux Grenouilles en direct samedi !

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Odyssée - Une histoire pour Hollywood" au Théâtre de la Colline
"Nous, l'Europe, banquet des peuples" au Théâtre de l'Atelier
"Penthésilé.e.s amazonomachie" au Théâtre de la Tempête
"Skylight" au Théâtre du Rond-Point
"Encore plus, tout le temps, partout" au Théâtre de la Bastille
"L'Epopée d'un buveur d'eau" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Maladie de la Famille M." au Théâtre de la Reine Blanche
"Montaigne - Les Essais" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Scum Rodéo" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Frustrées" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Guy Carlier" au Théâtre des Mathurins
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"HEY ! Le dessin" à la Halle Saint-Pierre
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La femme de mon frère" de Monia Chokri

"Mutum" de Sandra Kogut
"Party Girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et dans la série Oldies but goodies :
"La Passante du Sans-Souci" de Jacques Rouffio
"Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=