Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ricochets
The ghost of our love  (Glitterhouse / Talitres / Chronowax)  août 2004

Depuis pas mal de temps maintenant, le renouveau du rock passe forcément par le nord. Islande, Norvège, Danemark et en l'occurence Suède. De Bjork aux Raveonettes, de Jori Hulkonnen à The Radio Dept, le paysage musical venu du froid est aussi varié et riche qu'un petit déjeuner irlandais (je me comprends...).

Cette fois-ci c'est au cas de Ricochets que nous nous intéressons donc. Fort d'un remarquable (mais très peu remarqué) premier album intitulé Slo-Mo Suicide sorti il y a quelques années et ayant débouché immédiatement après sa sortie sur une séparation du groupe, les Ricochets re-formés, voire réunifiés, reviennent avec The Ghost of our love, remarquable pièce de rock 'n' roll surrané mais toujours redoutablement efficace.

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, Glitterhouse a eu l'excellente idée de vous ajouter en guise de bonus à ce nouvel album, non pas un titre, ni deux mais carrément le premier album en version intégrale. Dès lors ce double CD vous offre non seulement l'intégrale du groupe mais un rapport qualité prix rarement rencontré de ce coté ci de la mer du nord.

Ce qui frappe le plus tout au long de l'écoute de ces 2 albums, c'est que chaque morceau nous paraît immédiatement familier. Sans être des carricatures, chaque titre possède ce petit quelque chose qui nous plonge immédiatement tant du côté des années 60, 70 ou 80.

Du rock garage au rock FM, du rockabilly de papa au power rock du petit fils (finalement l'utilisation des guitares est un peu la même) en passant par le punk tout y passe. Affichant sans complexe leurs références et recyclant l'eau du bain plutôt que de la jeter aux orties, les Ricochets on fait provision de tout un tas de bons ingrédients des 30 dernières années et nous concocte aujourd'hui une délicieuse recette !

Si les guitares pas très propres sur elles, assorties d'une voix rocailleuse qui voudrait faire croire qu'elle a été mixée avec les aiguilles toujours dans le rouge sont les principaux ingrédients de Slo-Mo Suicide et de The Ghost of our love, sont au programme, il n'en reste pas moins que les morceaux ne sont pas dénués de mélodies comme l'excellent "When the shit hits the fan" (c'est pas un beau titre ça ?) que l'on croirait joué par des Blues Brothers tapant le boeuf avec Aerosmith, grosses guitares et choeurs compris. Fameux !

Si le premier album est plus "punk" et immédiat à l'image de "Fall down dead", le second, plus retenu et mature, contient son pesant de tubes rock 'n' roll tel que "The ghost of our love" bien évidemment mais également "Pick up the phone", proche d'ailleurs du "Slo-Mo Suicide" du premier album. Et puis une thématique, toutes les chansons ou presque ayant pour sujet principal l'être aimé, la rupture, parfois les deux en même temps.

Rien d'original penserez-vous et certainement que les Ricochets ne révolutionneront pas plus la musique que les Libertines, mais comme le disait justement Thierry "Delenda" G. : "On se fait tellement chier en ce moment", qu'une petite bouffé d'oxygène au milieu de toute la pollution sonore actuelle ne peut que faire du bien ! Et en plus on a l'impression de rajeunir .. ça devrait être remboursé par la sécu !

Je ne sais pas si leur égo a su résister cette fois-ci et si les Ricochets se sont à nouveau séparés ou pas après ce deuxième album mais si c'est pour revenir dans 3 ans avec un autre objet de ce calibre, on ne peut qu'en être ravi !

Formez-vous, re-formez-vous qu'il disait....

 

David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=