Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ricochets
The ghost of our love  (Glitterhouse / Talitres / Chronowax)  août 2004

Depuis pas mal de temps maintenant, le renouveau du rock passe forcément par le nord. Islande, Norvège, Danemark et en l'occurence Suède. De Bjork aux Raveonettes, de Jori Hulkonnen à The Radio Dept, le paysage musical venu du froid est aussi varié et riche qu'un petit déjeuner irlandais (je me comprends...).

Cette fois-ci c'est au cas de Ricochets que nous nous intéressons donc. Fort d'un remarquable (mais très peu remarqué) premier album intitulé Slo-Mo Suicide sorti il y a quelques années et ayant débouché immédiatement après sa sortie sur une séparation du groupe, les Ricochets re-formés, voire réunifiés, reviennent avec The Ghost of our love, remarquable pièce de rock 'n' roll surrané mais toujours redoutablement efficace.

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, Glitterhouse a eu l'excellente idée de vous ajouter en guise de bonus à ce nouvel album, non pas un titre, ni deux mais carrément le premier album en version intégrale. Dès lors ce double CD vous offre non seulement l'intégrale du groupe mais un rapport qualité prix rarement rencontré de ce coté ci de la mer du nord.

Ce qui frappe le plus tout au long de l'écoute de ces 2 albums, c'est que chaque morceau nous paraît immédiatement familier. Sans être des carricatures, chaque titre possède ce petit quelque chose qui nous plonge immédiatement tant du côté des années 60, 70 ou 80.

Du rock garage au rock FM, du rockabilly de papa au power rock du petit fils (finalement l'utilisation des guitares est un peu la même) en passant par le punk tout y passe. Affichant sans complexe leurs références et recyclant l'eau du bain plutôt que de la jeter aux orties, les Ricochets on fait provision de tout un tas de bons ingrédients des 30 dernières années et nous concocte aujourd'hui une délicieuse recette !

Si les guitares pas très propres sur elles, assorties d'une voix rocailleuse qui voudrait faire croire qu'elle a été mixée avec les aiguilles toujours dans le rouge sont les principaux ingrédients de Slo-Mo Suicide et de The Ghost of our love, sont au programme, il n'en reste pas moins que les morceaux ne sont pas dénués de mélodies comme l'excellent "When the shit hits the fan" (c'est pas un beau titre ça ?) que l'on croirait joué par des Blues Brothers tapant le boeuf avec Aerosmith, grosses guitares et choeurs compris. Fameux !

Si le premier album est plus "punk" et immédiat à l'image de "Fall down dead", le second, plus retenu et mature, contient son pesant de tubes rock 'n' roll tel que "The ghost of our love" bien évidemment mais également "Pick up the phone", proche d'ailleurs du "Slo-Mo Suicide" du premier album. Et puis une thématique, toutes les chansons ou presque ayant pour sujet principal l'être aimé, la rupture, parfois les deux en même temps.

Rien d'original penserez-vous et certainement que les Ricochets ne révolutionneront pas plus la musique que les Libertines, mais comme le disait justement Thierry "Delenda" G. : "On se fait tellement chier en ce moment", qu'une petite bouffé d'oxygène au milieu de toute la pollution sonore actuelle ne peut que faire du bien ! Et en plus on a l'impression de rajeunir .. ça devrait être remboursé par la sécu !

Je ne sais pas si leur égo a su résister cette fois-ci et si les Ricochets se sont à nouveau séparés ou pas après ce deuxième album mais si c'est pour revenir dans 3 ans avec un autre objet de ce calibre, on ne peut qu'en être ravi !

Formez-vous, re-formez-vous qu'il disait....

 

David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=