Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Big and Small
Théâtre de la Ville  (Paris)  mars 2012

Comédie dramatique de Botho Strauss, mise en scène de Benedict Andrews, avec Cate Blanchett, Lynette Curran, Anita Hegh, Belinda McClory, Josh McConville, Robert Menzies, Katrina Milosevic, Yalin Ozucelik, Richard Piper, Richard Pyros, Sophie Ross, Chris Ryan, Christopher Stollery et Martin Vaughan.

C’est toujours un événement de pouvoir voir sur scène une "star hollywoodienne", gagnante de l’Oscar du second rôle pour "The Aviator" et partie prenante dans des succès mondiaux comme "Le Seigneur des Anneaux".

L’Australienne Cate Blanchett est donc l’atout majeur de cette version anglo-saxonne de "Gross und Klein" ("Grande et Petite"), peut-être la pièce plus emblématique du théâtre de Botho Strauss et l’une de celles qui compta le plus dans le renouveau de l’art dramatique en langue allemande, aux côtés des œuvres de Peter Stein, Peter Handke ou Rainer Werner Fassbinder.

En développant en une dizaine de tableaux la dérive de Lotte Kotte, femme brisée par la rupture amoureuse, Botho Strauss utilisait un prétexte existentiel pour caractériser l’ère du temps de l’après-guerre allemande. "Road-movie théâtral", "Grande et Petite" était en phase avec le cinéma en mouvement de Wim Wenders d’ailleurs coscénarisé par Peter Handke.

Plus de trente ans ont passé et l’oeuvre, adaptée en anglais par Martin Crimp, n’est plus connectée à la réalité d’un moment historique, ne baigne plus dans un climat d’époque. C’est désormais avant tout un portrait de femme, un beau portrait de femme qui fournit matière à une comédienne, constamment en scène, pour montrer la palette de son jeu.

Et Cate Blanchett, en professionnelle accomplie, sait tirer la quintessence du personnage : elle rit, elle pleure, elle danse, elle multiplie les mimiques et les effets de voix. Elle ose l’emphase comme la simplicité. Dans cette version "mondialisée" de Botho Strauss, tout va vers la performance de l’actrice et est là pour la servir.

La mise en scène de Benedict Andrews sait se faire cinématographique en travaillant la profondeur de champ comme le "gros plan" en mettant l’accent sur un élément du plateau, une porte à interphone ou une cabine téléphonique.

Tournent autour de sa star, quelques personnages plus figurants et prétextes que partenaires et l’on sent soudain la grande influence d’un certain théâtre anglais contemporain, dont Martin Crimp est un des fers de lance.

Est-on encore vraiment dans une pièce de Botho Strauss ? Même si l’action reste située en Allemagne, on retrouve l’atmosphère sans repère historique d’un monde en déréliction qu’on n’ose même plus concevoir comme "postmoderne". Dans ce cadre mouvant, aléatoire, Cate Blanchett a toute liberté pour justifier son statut de "néo-monstre sacré". Elle y réussit et mérite le triomphe qu’on lui fait.

Pourtant, on s’en doute, Edith Clever, à la création de la pièce, et Bulle Ogier, dans sa version française mise en scène en 1982 par Claude Régy, incarnaient Lotte Kotte avec plus d’intériorité, plus de nuances et plus de trouble.

Reste que "Big and Small" traite Botho Strauss en classique et, en le tirant vers le divertissement plutôt que vers l’introspection, vers la psychologie plutôt que vers le politique, lui assure de nouveaux horizons, qui seront jugés vains par les uns ou prometteurs par les autres.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=