Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Conversation de Bolzano
Théâtre l'Atalante  (Paris)  avril 2012

Comédie dramatique de Sándor Márai, mise en scène de Jean-Louis Thamin, aec Jean-Marie Galey, Teresa Ovidio Baptista et Hervé Van der Meulen.

Avant d’être la rencontre de Giacomo Casanova et du Duc de Parme, "La Conversation de Bolzano” est d’abord celle du libertin le plus célèbre du XVIIIème siècle avec Sandor Marai, un des auteurs hongrois majeurs du XXème siècle.

Comme son personnage, Sandor Marai a payé cher son goût pour la parole libre. Né en 1900, il a connu la gloire dans son pays avec un roman prémonitoire sur la montée du fascisme, "Confession d’un bourgeois" (1934). Très vite, il a condamné l’alliance de la Hongrie avec les pays de l’Axe. Commence alors pour lui, une longue vie d’errance et d’exil qui se poursuivra quand la Hongrie basculera dans le communisme.

Quand, en 1940, il écrit "La Conversation de Bolzano", il peut donc s’identifier à un Casanova qui vient de s’échapper des prisons vénitiennes, qui entame la seconde partie de sa vie en cherchant à fuir les régimes policiers de l’Italie tout en étant conscient que sa jeunesse s’achève.

Dans l’adaptation théâtrale qu’en tirent Jean-Marie Galey et Jean-Louis Thamin, Casanova fait face au duc et à la duchesse de Parme dans une nuit qui va être déterminante pour le restant de son existence. À peine sorti des cachots de la terrible prison des Plombs, Casanova doit choisir : renoncer à sa liberté, cette liberté viscérale qui dictait ses excès, accepter la fortune avec comme condition l’infortune de ne plus jamais aimer.

Dans la chambre où il se cache, Casanova est déjà dans le désabusement, la fatalité d’un destin désormais voué à l’ombre plutôt qu’à la lumière.

Qu’il se travestisse en femme ou cherche à redevenir lui-même, qu’il s’oppose à l’autocrate sans scrupules qui veut le corrompre en lui achetant une nuit d’amour avec sa femme, ou qu’il refuse l’amour de cette femme qui lui fait peur, à lui qui n’a jamais voulu aimer, liberté oblige, Casanova, que Jean-Marie Galey compose déjà brisé, déjà perdant et perdu, s’enferre dans d’inextricables contradictions.

Que peut-il face à un jeu qu’il ne comprend plus ? Qui est-il devant cette femme enflammée, qui l’aime trop et à qui il craint ne pas pouvoir rendre un tel amour ?

Rigide, hiératique, Hervé Van der Meulen compose un Duc de Parme prêt à tous les désordres pour que règnent les apparences de l’ordre. Passionnée, jouant de la séduction de son accent chantant, Teresa Ovidio Baptista incarne une fougueuse duchesse de Parme.

Tenu à un seul décor d’Antoine Milian, Jean-Luc Thamin doit créer une ambiance plutôt que d’orchestrer une réelle mise en scène. Les corps ne pourront donc pas virevolter comme les âmes, mais ici chacun est au service de cette "aventure imaginaire de Casanova", qui permet de découvrir un texte plus complexe que l’anecdote qu’il raconte.

Ce passage à la scène de "La Conversation de Bolzano" a ainsi le mérite de donner envie d’en savoir plus sur l’œuvre de Sandor Marai.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=