Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chercher le garçon
Dorothée Sebbagh  (mai 2012) 

Réalisé par Dorothée Sebbagh. France. Comédie. 1h10. (Sortie 2 mai 2012). Avec Sophie Cattani, Moussa Maasicri, Laurent Lacotte, Aurélie Vaneck et Fabien-Aïssa Busetta.

Personne, parmi ceux qui l’ont vu, n’a oublié Marie Rivière dans "Le

Rayon vert". Eric Rohmer, le père du jeune cinéma intemporel, ne cessait de lui mettre des bâtons sociologiques dans les roues de sonrêve de grand amour....

Un millénaire plus tard, les jeunes filles prolongées de trente ans et plus sont toujours en quête de l’homme idéal mais la "modernité" est passée par là avec ses énormes gros guillemets.

Désormais, on ne fait plus confiance à un soir d’été, une banquette d’autobus ou une file d’attente au restaurant universitaire pour se rencontrer. On passe par "Meetic" et ses déclinaisons, en l’occurrence dans le film de Dorothée Sebbagh, on parlera de "Meet Me".

Émilie, l’héroïne de cette recherche électronique est de cette génération qui croit devoir tout médiatiser par écran interposé. Cela donne à sa réalisatrice un bon prétexte pour faire ses choux gras scénariques avec le véhicule tout confort du site de rencontres qui lui permet de réussir un scénario estival, nonchalant et plein de surprises et de suspense.

Émilie arrivera-t-elle à dénicher sa perle rare ? Tous ces garçons si charmants et sympathiques qui répondent à ses avances numériques méritaient d’emporter la mise, mais le veulent-ils vraiment ? Et elle, le veut-elle ?

Car tout n’est qu’alchimie, affinités électives dans un Marseille cool et lumineux, aux lieux toujours bien choisis. Si Dorothée Sebbagh avait voulu travailler pour le syndicat d’initiative de la cité phocéenne, elle ne s’y serait pas prise autrement !

Elle est servie par une actrice qu’on a surtout vu au théâtre mais qui dégage en quelque plans une vraie sympathie qui rend plaisante les causeries avec la belle brochette de chevaliers-servants du net qui se succèdent autour d’elle.

Comme toujours, c’est le cheval même pas partant qui va gagner la course d’une courte tête et d’un beau voilier. On peut garantir que le spectateur ne devrait pas avoir quelque chose à redire à ce choix qui rendra tout sourire Mam’Zelle Émilie;

Dans un cinéma de brutes cinématographiques où il faut en faire beaucoup, Dorothée Sebbagh, comme Thomas Bardinet la semaine dernière avec son cher "Nino", prend un total contre-pied, prône de petites touches touchantes au lieu des gros effets démonstratifs, estime qu’il faut ne point trop en dire mais le dire bien.

En 70 minutes, Dorothée Sebbagh en dit finalement beaucoup et rejoint Sophie Letourneur et son "Marin Masqué" pour raconter le côté féminin des rencontres amoureuses. "Chercher le garçon", c’est d’abord chercher de quoi le cinéma des femmes peut être fait.

Avec "Chercher le garçon", Dorothée Sebbagh apporte sa pierre à un cinéma français pas plus complexé dans ses ambitions que dans son manque de moyens.

On peut se frotter les mains : depuis le début de l’année 2012 les films français intéressants se succèdent à bonne vitesse, et Froggy's Delight ne s’est pas privé de faire largement l’écho de ce qui ressemble à un frémissement pour réveiller le morne cinéma hexagonal.

Fers de lance de ce cinéma qui respire : "Un Monde sans femme", "Le Marin masqué", "Ce qu’il restera de nous", "Réussir sa vie", "Nana", "Nino" et cette semaine "Chercher le garçon".

On espère y voir une embellie et l’on attend la suite avec une réelle curiosité de cinéphile...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=