Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Amédée
Théâtre de la Tempête  (Vincennes)  mai 2012

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Côme de Bellescize, avec Eric Challier, Maury Deschamps, Eléonore Joncquez, Vincent Joncquez, Teddy Melis et Benjamin Wangermée.

Vaste silence. Un drame se prépare, le public le sent mais les personnages, eux, n’en savent rien. Amédée, jeune homme de 20 ans assomme sa mère à force de faire des courses de formule 1 sur sa console vidéo. Soudain, cette console devient la vie et ce virage à fond, le dernier.

Après le flamboyant "Les Enfants du soleil" de Maxime Gorki, le précédent spectacle de la compagnie, le Théâtre du Fracas revient avec un texte de Côme de Bellescize, déjà auteur de la première pièce : "Les Errants" avec laquelle on l’avait découvert en 2007. Le thème traité ici n’est pas des plus facile : la fin de vie décidée par un tétraplégique (et inspiré d’un fait divers qui avait défrayé la chronique en 2003).

Avec talent, l’auteur nous plonge dans la tête, et surtout dans le cœur d’Amédée dont nous parvenons presque à éprouver en même temps que lui les multiples sentiments qui le traversent.

Entre les visites du médecin qui le suit, celles de celui qui dirige la clinique ou de sa mère qui le pleure, on suit la tempête dans son cerveau en miette dont le seul moyen de contact avec l’extérieur est la pression d’une main sur une machine qui lui sert à écrire des mots. Des mots de douleur et d’amertume. Les visites de son amoureuse ou de son ami pompier et son chef n’y changeront rien : Amédée veut mourir.

La belle trouvaille de cette pièce c’est le personnage de Clov, la conscience du jeune homme en quelque sorte, qui tantôt le pousse vers le haut, tantôt lui fait payer son inertie. Personnage mi angélique, mi satanique aux costumes épatants de Colombe Lauriot-Prévost, il est interprété par le génial Teddy Mélis, farfadet qui utilise toutes ses aptitudes clownesques pour donner à ce personnage une dimension fantasmagorique et burlesque.

Clov donne au spectacle une note irréelle, comme si l’on avait basculé dans un autre temps. Cet autre temps suspendu est très bien mis en valeur par une mise en scène brillante et inventive qui utilise au mieux tous les moyens à sa disposition (écrans vidéos, matériel médical, machines à bulle…) pour un spectacle fort mais qui ne sombre à aucun moment dans le pathos.

Les apparitions du capitaine des pompiers (formidable Eric Challier), personnage poétique et comique dont l’émotion devant une petite bulle sur les lèvres d’Amédée lors de l’accident le poussera à faire le maximum pour lui faire gagner son combat contre la mort apportent de la drôlerie.

Tout comme les scènes avec Eléonore Joncquez, aussi tordante que poignante, qui donnent des bols d’air à ce spectacle anxiogène. Les autres comédiens sont tout aussi excellents : Vincent Joncquez, sobre et juste apporte beaucoup d’humanité dans le rôle du médecin rééducateur, Maury Deschamps campe une mère dévastée avec émotion.

Enfin, Benjamin Wangermée est un Amédée sensationnel. Sans effet superflu et avec une présence permanente, il provoque l’empathie et porte le spectacle.

A travers le drame d’Amédée se brosse un portrait du 21ème siècle où le règne des images (jeux vidéos, émissions à sensation, clips), le culte du corps, de la performance et du sexe donne une détresse supplémentaire au jeune homme qui se voit encore plus inutile et sombre peu à peu.

Superbe réalisation de Côme de Bellescize, "Amédée" suscite une foule d’interrogations et a la beauté d’une bulle, fragile et fugace.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=