Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Moonrise Kingdom
Wes Anderson  mai 2012

Réalisé par Wes Anderson. Etats-Unis. Comédie dramatique. 1h34. (Sortie 16 mai 2012). Avec Bruce Willis, Eward Norton, Bill Murray, Tilda Swinton, Frances McDormand, Jared Gilman, Kara Hayward et Jason Schwartzman.

En tournant "Fantastic, Mr Fox", film infantile pour petits et grands, Wes Anderson était à la croisée des chemins : allait-il se "Timburtoniser" et basculer du côté du gros cinéma à effets ou allait-il reprendre sa petite route buissonnière entamée naguère avec "Rushmore" ?

"Moonrise Kingdom" rassurera les fans du papa de "La Famille Tenembaum" et de la "Vie Aquatique".

Avec sa compagnie de scouts kakis construisant leurs cabanes trop haut dans les arbres sur des îles fantasques où les enfants jouent des opéras de Britten entre deux raz-de-marées, Anderson reste encore dans le camp des louveteaux cinéastes n’ayant pas encore bradé leur petit monde pour rejoindre la grosse cavalerie américaine.

Son film, brillant dans sa facture maniérée, rappelant parfois dans le saugrenu le meilleur de Peter Greenaway, a le charme imprévu des œuvres pour enfants quand les parents s’en emparent sans y être invités. Cette fois, Anderson ne fait pas du cinéma pour enfants pour grands mais un cinéma pour tous les éternels enfants de 7 à 77 ans d’antan.

Certains retrouveront leurs années de scoutisme, d’autres les rêveront telles qu’elles auraient dû être. Quant aux non-pratiquants des feux de camps, ils s’attendriront devant cette belle histoire, cette douce amourette déclinant le passage de l’innocence à l’adolescence.

Tous salueront le retour de Bruce Willis au bercail de la bienveillance. Fini le Matamore montrant ses muscles pour sauver l’Amérique de Monsieur Bush. À l’aube de la soixantaine, le voilà fragile policier insulaire prêt à sauver l’orphelin menacéd’électrochocs.

À ses côtés, on notera une troupe d’acteurs heureux d’être à l’Ouest chez Wes Anderson. Outre l’habitué Bill Murray, on reverra avec plaisir Harvey Keitel jouant les vieilles badernes à la Baden Powell, on saluera Tilda Swinton dans une élégante tenue bleu pétrole d’assistance sociale rigide et l’on décernera un écusson d’honneur à Edward Norton, scout toujours se demandant s’il ne doit pas grandir un jour. On sent qu’il est ici le porte-parole de Wes Anderson, lui aussi confronté au syndrome Peter Pan.

Pour l’heure, remercions-le de se cramponner à un cinéma qui, malgré de beaux moyens, ne renie pas l’esthétique des films indépendants. Un cinéma qui n’est pas très éloigné de la veine de "Rushmore", film avec lequel Wes Anderson s’est construit cinématographiquement.

Une fois n’est pas coutume, on conseillera au spectateur de ne pas quitter la salle avant l’ultime fin du générique. En effet, le générique final décortique le travail d’Alexandre Desplats qui, avec la b.o de "Moonrise Kingdom", atteint la première division des compositeurs de musique de films. Sa confrontation avec Benjamin Britten lui permet de se hisser au niveau des plus grands.

Encore une raison d’aller voir ce film présenté en ouverture à Cannes, ce qui fait déjà de ce Festival 2012 un grand cru...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=