Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Femmes du Bus 678
Mohamed Diab  mai 2012

Réalisé par Mohamed Diab. Egypte. Drame. 1h50. (Sortie 30 mai 2012). Avec Nelly Karim, Nahad El Sebaï, Bushra Rozza, Omar El Saeed, Bassem Samra et Ahmed El Fishawy.

Rarement le cinéma est synchro avec la société qu’il décrit. Pour son premier film, Mohamed Diab réussit la prouesse d’y parvenir. Situé quelques mois avant la "Révolution égyptienne", "Les Femmes du Bus 678" peut se voir comme un document sur une société prête à craquer où dans l’espace étroit et confiné d’un bus bondé se joue l’extrême violence des rapports homme-femme.

Film à thèse, dénonçant le "harcèlement sexuel" dont sont victimes toutes les Égyptiennes dans une société où la misère et les tabous sexuels amplifient la difficile cohabitation des sexes, "Les Femmes du Bus 678" s’appuie sur les histoires croisées de trois Cairotes pour démontrer l’étendue du problème.

Qu’on soit une femme occidentalisée de la haute société, une femme voilée travaillant dans l’administration ou une jeune fille socialement à mi-chemin des deux autres, on sera confronté à une société où les hommes, déterminés par leurs milieux sociaux respectifs, ont des comportements machistes, actifs ou passifs.

Face à cela, que faire ? Diab examine les différentes possibilités, entre réponse radicale individuelle et tentative des femmes de se réunir pour agir et trouver des solutions légales.

Qu’on se rassure, "Les Femmes du Bus 678" n’est pas un film didactique et vaut mieux qu’un docu-filmé sur la condition féminine en Égypte. On y suit des histoires d’amour et d’incompréhension, avec en prime une enquête policière menée finement par un policier truculent et obèse.

Ce ne sera pas injure d’écrire que Diab n’est pas un metteur en scène hors pair et qu’on retrouve dans son film le laisser-aller qu’on n’osait jamais dénoncer chez le surfait Youssef Chahine. Ce n’est pas l’essentiel, car, dans ce foutoir passionnant, on puisera beaucoup de faits et d’informations qui permettront de comprendre ce qui se passe aujourd’hui dans l’Égypte post-Moubarak.

On n’ira pas forcément voir "Les Femmes du Bus 678" de Mohamed Diab pour la marque qu’il laissera dans l’histoire du cinéma, mais pour la richesse de son propos.

Après tout, le cinéma c’est aussi fait pour connaître le monde. Ces dernières années, au-delà de la propagande télévisuelle pour ou contre le régime de Téhéran, le cinéma iranien a fourni beaucoup d’éléments pour découvrir un peuple dont les actions et les réactions ne sont pas sans portée pour l’avenir du monde.

Aujourd’hui, c’est au tour du cinéma égyptien de venir à la rescousse des analyses théoriques.

Bonne nouvelle que ce retour d’un cinéma de fiction bien dans le réel...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=