Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Haight-Ashbury
Haight-Ashbury 2: The Ashburys  (Cadiz Records)  avril 2012

Glasgow traîne une longue tradition de groupes dont on ne saurait définir une famille unique mais qui partagent quelques valeurs communes : le sens mélodique (Lloyd Cole & the Commotion, The Pastels, Teenage Fan Club, Belle & Sebastian...), l'obsession américaine (Texas, Jesus & Mary Chain - album Stoned and dethroned, Primal Scream - album Give out but don't give up), le psychédélisme (Donovan, Primal Scream - album Screamadelica). C'est aussi une ville sous haute influence de substances hallucinogènes : il suffit de regarder les noms des albums des groupes sus-cités mais c'est aussi là-haut que se déroule l'action de Trainspotting, et que les frères Reid ont écrit Psychocandy.

Les Haight Ashbury, Jennifer Thompson aux voix, caisse claire et cymbales, Kirsty Reid aux voix et à la basse, et son frère Scott à la guitare et cythare, sont les cadets bâtards et talentueux de cette ville où des litres d'Irn Bru sont avalés chaque dimanche matin pour faire passer la gueule de bois.

Ce deuxième album vient conforter la bonne opinion qu'on avait déjà du groupe après la sortie de leur premier disque l'année dernière. Même si leur nom évoque San Francisco, ses z'hippies, l'amour libre, les voyages opiacés et que leur musique doit énormément aux mélodies et instrumentations des groupes psychés californiens du summer of love, la production reste actuelle, évitant que le groupe ne soit qu'une ressucée des Grateful Dead ou Jefferson Airplanes. Les percussions sont sombres, sous influence Moe Tucker, les guitares lourdes, et les deux voix féminines qui s'entremèlent aeériennes comme chez Veruca Salt.

Plus agressif dans sa forme que leur premier opus, les deux singles tirés jusqu'à présent de l'album creuse cependant le même sillon que l'album précédent. "Sophomore" sonnait comme d'heureuses retrouvailles, "She's so groovy 86" (dont on vous conseille d'aller voir le clip bien allumé) s'impose par ses refrains absolument parfaits.

Les Haight Ashbury, peut-être parce qu'ils sonnent familiers mais en léger décalage, composent des morceaux qui s'imposent toujours très rapidement dans la playlist parfaite du lecteur mp3. Un groupe qui a su éviter les écueils du second album, qui semble mûrir doucement, et dont on attend déjà avec impatience le troisième album. Un peu d'amour dans un monde de brutes.

 

En savoir plus :
Le Myspace de Haight-Ashbury
Le Facebook de Haight-Ashbury


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=