Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Main Square Festival 2012 - Dimanche
Girl's Toys - The All American Rejects - Gaz Coombes - Beat Assaillant - Wiz Khalifa - Incubus - Shaka Ponk - Blink 182  (La Citadelle d'Arras)  les 29, 30 juin et 1er juillet 2012

Pour ce début de troisième jour, il fait froid et nuageux. La pluie est encore annoncé… Je vais paraphraser Roger Murtaugh dans l’arme fatale : "je suis trop vieux pour ces conneries". Les festivals d’été sous la pluie avec les pieds dans la boue, c’est clairement plus de mon âge.  Puis ça commence à devenir cher de niquer une paire de pompe à chaque fois…  Avec la fatigue cumulé, ce dernier jour de festival s’annonce rude.

Girl's Toys

Le soleil est de retour pour le concert, même si un vent froid est toujours bien présent et se rappelle à moi en me collant la chair de poule. Je reste quelques minutes devant Girl's Toys, mais un problème de badge m’oblige à rester avec quelqu’un de la prod (en gros, on ne m’a pas donné le bon badge par ce qu’ils n’en avaient plus, en me disant que ça passerait, mais la sécurité refusait de me laisser passer). Je suis donc obligé de suivre ma nounou pour aller shooter The All American Rejects et vite aller faire régulariser cette histoire de badge au carré presse. Du coup, j’ai pas grand-chose à dire sur Girl's Toys…  Ca avait l’air sympa, malgré un petit manque de charisme…

The All american Rejects

C’est pas ma came. C’est bien trop produit et trop propre à mon goût pour être vraiment rock’n roll… Le chanteur et le guitariste sont des caricatures de rockstar et sont un peu des poseurs. Dans les années 80-90, on avait le hard FM… Je suppose qu’il est normal d’avoir du punk-rock FM. Je trouve qu’on est pas si loin que ça d’une Avril Lavigne. Ca fait donc juste un peu chier que ce genre de groupe passe sur la grande scène quand des groupes excellents mais moins commerciaux passent à une horaire pas possible sur la petite scène.

Gaz Coombes

J’aimais beaucoup Supergrass et j’attendais beaucoup de ce concert et  j’ai trouvé cela mou, mou, mou et mou…

Gaz peine à convaincre un public éparpillé. Pour sa défense, il a été programmé au dernier moment, en remplacement d’un autre groupe. Il va avoir du mal a regagner le potentiel de sympathie de son ancien groupe avec sa formation solo…

La musique est molle et lui aussi. Il n’y a aucune énergie et il n’a plus aucun charisme. D’un ennui total.

 

Beat Assaillant

Je ne m’attendais pas à ça. Il y a un vrai groupe derrière lui, et les musiciens ne font pas dans la figuration. Des gros riffs de guitare, une basse puissante et enveloppante. Des claviers subtiles et une batterie qui se fait marteler puissamment. Une grosse leçon de rock attitude, surtout après le mollasson Gaz Coombes. Le flow est puissant et énergique. Il joue avec le public. C’est vraiment une agréable surprise.

Du gros hip hop bien lourd et groovy avec du slap à la basse et des scratch bien placé. Ca faisait longtemps que j’attendais de voir un concert de rap de ce niveau. Je suis vraiment estomaqué par le bassiste qui est un vrai tueur. Le soleil est toujours présent, ce qui n’enlève rien au plaisir. Cela me fait penser à une sorte d’Asian Dub Foundation (à la bonne époque, quand ils avaient un bon chanteur et non trois moyen MC…) et de BodyCount réussi (car si Ice-T était bon dans le rap, BodyCount était quand même assez pauvre dans la partie musique). Grosse grosse baffe ! Je choppe l’album en rentrant à la maison.

Wiz Khalifa

Un peu comme Beat Assaillant, c’est du bon gros hip hop avec un groupe derrière. Des bonnes grosses instrus sur un gros flow. Entre deux titres bien lourd avec des basses qui retournent tout, il place des morceaux plus cool. La barre est mise très haute. Incubus a intérêt à assurer juste après. Wiz Khalifa met une sacré ambiance dans la fosse. C’est cool, mais parfois les instrus sont un peu trop les mêmes avec de la grosse basse qui fait tout trembler et un chant rappé/ragga… C’est bien mais un poil lassant.

Incubus

A l’image de la musique du groupe, le concert est pas mauvais. Les musiciens sont bon et tout est bien produit. La est le problème. Tout est trop produit. Ca sent trop le savon. Ils font partie des groupes de la seconde générations du néo-metal à avoir eu du succès. Ils n’ont pas mal tourné comme Korn ou Limp Bizkit qui font vraiment de la merde depuis des années, c’est déjà ça. Mais ça manque de saveur, il manque l’étincelle qui pourrait déclencher la passion… Sinon le plus gros point négatif est que Brandon le chanteur, est le mosie (sosie moisi) de Bob Sinclar. A partir du moment ou je l’ai remarqué, je ne voyais que cela ! J’avais l’impression de voir les pubs Sennheiser en live.

Shaka Ponk

Le dernier album du groupe a eu pas mal de succès et ils se sont forgés une solide réputation de bêtes de scènes. Je suis impatient de les voir enfin en live. Evoluant dans un mélange de gros rock, d'electro, de world et de rap, le groupe est d'entrée de jeu d'une grande efficacité et met rapidement toute l'assistance dans l’ambiance. Avec Skip The Use, il s'agit vraiment des set ou le public est le plus à fond... Le groupe développe une énergie folle et les deux chanteurs sont comme des tigres qui sautent de partout et semble prêt à se jeter sur le public pour le dévorer. Les titres s’enchainent avec puissance avec l'assistance de Goz, le singe numérique projeté sur un écran géant dans le fond de la scène. On a le droit à une battle de batterie entre Ion le batteur et Goz le singe. Ce passage était fun, mais j'avoue que j'aurais préféré voir un titre supplémentaire à la place (le temps de set étant limité en festival). Alors certain n'arrive pas à accrocher au groupe en lui reprochant d'être un trop grand mélange de tout et 'importe quoi. Dommage pour eux, le groupe est vraiment excellent et sur scène, ils ne craignent personne.

Blink 182

J'avais pas des masses envie de voir ce groupe. J'ai totalement conscience que leur batteur est un des meilleur du monde, mais j'y arrive pas. Comme les deux personnes avec qui je suis venu sont des gros gros fan du groupe et que c'est eux qui avaient les clefs de la voiture, je suis resté devant Blink, mais j'ai vraiment pas trop aimé. Mais par respect pour mes deux compagnons, je n'en dirais pas plus de mal.

Des la fin du concert, on a décollé (car mes deux comparses devaient retourner sur Nantes après m'avoir déposé à Paris). Je suis assez content de ce week-end. Le festival est vraiment bien, ni trop petit ni trop gros. Des têtes d'affiches plutôt efficace, des belles découvertes. Un festival un peu gâché par la pluie (mais comme tout les festivals ou j'ai mis les pieds ces dernières années.). Vivement l'année prochaine.

Pour rappel, les meilleurs concerts de ce festival étaient LOLITO, THE SUBWAYS, GARBAGE, SKIP THE USE, PEARL JAM, BEAT ASSAILANT et SHAKAPONK

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Matador de Gaz Coombes
L'interview de The Hotrats (9 février 2010)
L'interview de Gaz Coombes (mercredi 18 février 2015)
Incubus en concert au Zénith (27 mai 2004)
La chronique de l'album Bad Porn Movie Trax de Shaka Ponk
La chronique de l'album The Geeks & The Jerkin Socks de Shaka Ponk
Shaka Ponk en concert au Festival Les Nuits Peplum d'Alesia #11 (édition 2011) - samedi
Shaka Ponk en concert à L'Aéronef (vendredi 3 février 2012)
Shaka Ponk en concert au Festival Art Rock 2012 - vendredi, samedi et dimanche
Shaka Ponk en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - samedi
Shaka Ponk en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #24 (2012) - vendredi
Shaka Ponk en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
Shaka Ponk en concert au Festival Beauregard #6 (édition 2014)
Shaka Ponk en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - vendredi
Shaka Ponk en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #26 (édition 2014) - Samedi
Shaka Ponk en concert au Festival Artrock 2015
L'interview de Shaka Ponk (lundi 6 juin 2011)
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Blink 182 en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)
Blink 182 en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)


En savoir plus :
Le site officiel du Main Square Festival
Le Facebook du Main Square Festival

Crédit photos : Didier Richard (Retrouvez toutes les photos du festival sur le Flickr de Didier Richard)


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Shaka Ponk (6 juin 2011)


# 24 mai 2020 : Culture pour tous !

Toujours pas de festival, de théâtre, de concert, et autres ouvertures de lieux de réjouissances diverses sinon quelques passe droits pour les amis de Manu. En espérant que tout rentre dans l'ordre et que l'on retrouve le plaisir du spectacle vivant bientôt. Soyez prudents, sortez couverts et restez curieux !

Du côté de la musique :

Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac
et toujours :
"Chante-nuit" de Facteurs Chevaux
"9 songs" de Pierre
"Sex education" de Ezra Furman
"Cage meet Satie" de Anne de Fornel et Jay Gottlieb
Interview de Batist & the 73' réalisé à l'occasion de son live Twitch dont des extraits accompagnent cette entretien
"Hundred fifty roses" de Dune & Crayon
"F.A. Cult" de Hermetic Delight
"Love is everywhere" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Hum-Ma" de Les Enfants d'Icare
"Spirals" de Sébastien Forrestier

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"Frida jambe de bois" de Pascal Rinaldi en vidéo
le diptyque Arne Lygre mis en scène par Stéphane Braunschweig :
"Je disparais" en vidéo
"Rien de moi" en vidéo
des comédies :
"Alors on s'aime"
"L'Appel de Londres"
"Hier est un autre jour"
du divertissement :
"On ne choisit pas sa famille"
"Double mixte"
du vaudeville avec "Le Système Ribadier"
du côté des humoristes :
"François Rollin - Colères"
"La Teuf des Chevaliers du fiel"
"Franck Duboscq - Il était une fois"
Au Théâtre ce soir :
"Le canard à l'orange"
"Le prête-nom"
"Deux hommes dans une valise"
des classiques par la Comédie française :
"Le Petit-Maître corrigé" de Marivaux
"Cyrano de Bergerac" d"Edmond Rostand
et aller à l'opéra pour :
"Fortunio" d'André Messager
"Falstaff" de Verdi

Expositions avec :

les visites commentées par les commissaires d'expositions qui se sont tenues au Musée Jacquemart-André :
"Hammershøi, le maître de la peinture danoise" en vidéo
et "La collection Alana - Chefs-d'oeuvre de la peinture italienne"
partir en province pour découvrir en images le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
et le Musée des Beaux-Arts de Nancy
puis en Europe en Espagne le Musée national Thyssen-Bornemisza à Madrid
en Allemagne au Städel Museum à Francfort
ailleurs au Brésil à la Pinacothèque de Sao Paulo
et au Japon au Ohara Museum of Art à Kurashiki
avant de revenir dans l'Hexagone pour une déambulation virtuelle dans le Petit Palais

Cinéma at home avec :

du drame : "Aime ton père" de Jacob Berger
de l'espionnage : "Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
du thriller : "The Unseen" de Geoff Redknap
du thriller fantastique avec "La Neuvième Porte" de Roman Polanski
du divertissement :
"Cassos" de Philippe Carrèse
"Promotion canapé" de Didier Kaminka
"Les Frères Pétard" de Hervé Palud
de glorieux péplums italiens avec Steve Reeves :
"Les Travaux d'Hercule' de Pietro Francisci en VO
"La Bataille de Marathon" de Jacques Tourneur, Mario Bava et Bruno Vailati en VF
du western :
"L'Homme aux colts d'or" d'Edward Dmytryk
"Chino" de John Sturges
au Ciné Club, du cinéma français des années 30 :
"Mister Flow" de Robert Siodmak
"La Banque Némo" de Marguerite Viel
"Les amours de minuit" d'Augusto Genina et Marc Allégret
"Ces messieurs de la santé" de Pierre Colombier
et des films récents en DVD :
"Deux" de Filippo Meneghetti
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"La Dernière vie de Simon" de Léo Karmann

Lecture avec :

"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan
et toujours :
"Là où chantent les écrevisses" de Delia Owens
"Les lumières de Tel Aviv" de Alexandra Schwartzbrod
"Faites moi plaisir" de Mary Gaitskill
"La chaîne" de Adrian McKinty
"Incident au fond de la galaxie" de Etgar Keret

Froggeek's Delight :

Des lives jeux vidéo (mais aussi des concerts) tout au long de la semaine sur la chaine Twitch. Rejoignez la chaine et cliquez sur SUIVRE pour ne rien rater de nos diffusions.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=