Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Léa Solex - Dominique A - Tindersticks - Izia - Dominique A - Jean-Louis Aubert - Gossip - Orelsan - Other Lives - Sébastien Tellier - Kaiser Chiefs  (Château de Beauregard, Hérouville Saint-Clair, Calvados)  samedi 7 juillet 2012

Samedi pluvieux en Normandie. Avant d'entamer une journée de festival en banlieue caennaise, on sacrifie à un petit rituel qui consite, à midi en guise de petit-déjeuner, à aller manger entre amis une assiette de tripes accompagnée d'une bonne bouteille de cidre brut. Pendant le repas, le téléphone sonne : interviews des Tindersticks et de Dominique A prévues dans l'après-midi. Pas de temps à perdre, il faut malgré la pluie persistante se rendre sur le site de Beauregard.

En ouverture de ce samedi, sur la grande scène, Léa Solex en formation trio. La caennaise aux longs cheveux bruns joue une folk électrique, chante en français ou en anglais, accompagnée par une violoniste et un clavier. Les compositions, de très bonne facture, sont en plus servies par une voix profonde un peu voilée. Son premier album est en voie d'être enregistré. Léa Warluzel, alias Léa Solex, est à n'en pas douter une artiste à suivre de près. Encore une fois, les découvertes régionales du festival Beauregard sont tout à fait accrocheuses.

Il est maintenant temps pour moi de rejoindre les coulisses du festival pour rencontrer Dave Boulter, le clavier des Tindersticks. La pop richement orchestrée des Other Lives résonne sur le site du festival. Le quintet, composé de multi-instrumentistes qui s'échangent leurs instruments entre deux morceaux nous fait regretter de ne pas être dans les premiers rangs devant la scène, mais une rencontre avec les Tindersticks est un privilège qui ne se refuse pas. De loin, on reconnaît "Old statues" extrait du second album des américains, Tamer Animals, ainsi que leur désormais fameuse reprise de "The Partisan". Des compositions proches des Fleet Foxes, à écouter d'urgence, pour ce groupe qui a ouvert pour Radiohead lors de sa dernière tournée américaine.

Dave Boulter est déjà en interview. J'attends mon tour en écoutant Léa Solex venue pour un show case en salle de presse. Même seule avec sa guitare, les mélodies et la voix sont accrocheuses.

Après l'interview de Dave Boutler, il est temps de rejoindre la grande scène pour assister au concert de Dominique A. Le quintet à vent s'installe en fond de scène, ce qui nous indique que le live s'articulera essentiellement autour des titres du nouvel album Vers les lueurs. Après avoir commencé avec "Contre un arbre", il enchaîne avec "Ostinato", "Vers le bleu" puis "Close West". Thomas Poli à la guitare, Jeff Hallam à la basse et Sébastien Buffet à la batterie sont en formation serrée autour du chanteur. Le ton est résolument rock. Un concert que le chanteur termine avec "En secret" et "Le faussaire". Il semble avoir pris grand plaisir à partager ce moment avec le public de Beauregard, dont les pelouses commencent à se remplir malgré la pluie.

Izia commence alors son concert sous une pluie de plus en plus drue. Après deux chansons, il faut fuir. Non pas à cause du temps, mais bien parce que la chanteuse est insupportable. Même à l'autre bout du site, on l'entend encore hurler. Du bruit pour combler le vide des compos. Entourée de requins de studio qui semblent s'ennuyer un peu, elle multiplie les plans rock dur complètement éculés des années 70. N'est pas Janis Joplin qui veut. Adieu Izia, au plaisir de ne jamais croiser ta route à nouveau.

Direction les backstages pour une interview de Dominique A, alors que Sébastien Tellier donnait au même moment une conférence de presse durant laquelle il parle de manger l'âme des gens. Étrange !

En revenant sur le site le concert des Kaiser Chiefs est déjà commencé. Après deux albums sortis dans l'indifférence générale en 2011 et mars 2012, ils viennent promouvoir leur best of, Souvenir, sorti en juin. Le set est impeccable qui reprend quasiment tous les singles des deux premiers albums, "Employment" et "Yours Truly, Angry Mob". La composition du groupe est la même depuis leurs débuts discographiques en 2005. Ricky Wilson, se déchaîne. On ne l'avait pas vu aussi en forme depuis le concert des Chiefs à l'Olympia en 2007. Petit hommage en passant à Donna Summer en reprenant quelques mesures de "Love To Love You Baby". Un excellent concert dont le point d'orgue sera la chanson "Ruby" reprise en choeur par tout le public.

Alors que les Tindersticks montent sur scène pour interpréter leur dernier album, The Something Rain, ironie, la plus grosse averse de la journée débute. Il commence à tomber des trombes d'eau, les spectateurs cherchent un endroit où se réfugier. Le devant de la scène paraît désertée. Les musiciens continuent d'interpréter leurs superbes mélodies, mais ils regardent le public et sourient tristement devant les conditions de plus en plus extrêmes. L'ensemble du dernier album, sauf "Chocolate" est livré à la maigre audience. Tout est parfait, sauf le temps. À la fin du concert, ils viennent saluer et applaudir le public resté malgré la pluie.

Toute la pelouse a été transformée en un énorme champ de boue en seulement une heure de violente averse.

C'est alors au tour de Jean-Louis Aubert de monter sur la grande scène. Même s'il n'a pas interprété "Crache ton venin", je ne vais quand même pas me gêner. On ne peut pas dire que je me précipite pour aller le voir jouer mais on constate quand même que la vie est mal faite puisque le soleil est revenu. Tant mieux car sinon le concert d'Aubert se serait transformé en double peine. "Argent trop cher" et "ça (c'est vraiment toi)" sont reprises en chœur par le public jusque dans les dernier rangs. Jean-Louis Aubert peut donc se targuer de pouvoir donner espoir à de nombreux chanteurs car bien qu'il n'ait jamais réussi à chanter juste, il mène sa carrière depuis trente-cinq années. Comme en plus ses musiciens intègrent des extraits de classics du rock comme "Satisfaction" des Stones au milieu des compos du Père Aubert, cela donne l'impression d'un groupe de reprises pour la fête de l'andouillette. Il aura eu au moins l'avantage de faire se déplacer le public plus familial et moins rock malgré les conditions météo. On aurait aimé fuir mais il y avait Sébastien Tellier juste après. Le temps de se restaurer, de prendre une bière à la pomme au stand de la microbrasserie locale, qu'Aubert termine son concert par "Un autre monde", et le gourou Tellier apparaissait en costard blanc sur fond de lumières bleues sur la petite scène. L'interlude Aubert aura tout de même été long et pénible.

Intro puis un problème technique, peut-être "dû à la boue", qui empêche tout retour sur scène. Le show de Sébastien Tellier commence enfin. C'est encore essentiellement le dernier album My God Is Blue qui est mis en avant. Je pars en milieu de concert, pendant "Divine" qui aurait été beaucoup plus agréable dans une nuit étoilée que sous les trombes d'eau qui tombent à nouveau. En rejoignant la grande scène où va bientôt rentrer Gossip, j'entends au loin "La Ritournelle".

A peine rentrée sur scène, Beth Ditto réchauffe le public qui est venu en nombre la voir. La setlist est équilibrée entre morceaux nouveaux et anciens. Même si le récent Joyful Noise est moins enthousiasmant que ses deux prédécesseurs, une chanson très dansante comme "Move in the right direction" s'intègre bien au concert. Le public répond, applaudit, danse dans la boue. Reprise bouillante de "Smells like teen spirit" de Nirvana. Beth Ditto arpente la scène, harangue le public, dit quelques mots en français, remercie souvent, envoie des "bizousses" à ses fans. Bref, elle réalise le concert parfait, enthousiaste, énergique, et réussit à faire oublier à tous la pluie et le froid. On peut reprocher au groupe derrière d'être un peu statique, mais le renfort d'un bassiste et d'une jeune femme aux claviers amène un vrai plus aux versions live. Un concert généreux et plein d'énergie.

Ensuite, c'est au tour d'Orelsan de jouer dans son jardin caennais, mais après deux jours la fatigue a le dessus. Pourtant, Le chant des sirènes est un album réussi, beaucoup plus rock dans l'esprit que ne le seront jamais Aubert ou Izia. On entend de loin "Mauvaise idée" ou "Plus rien ne m'étonne" dans des versions assez différentes de celle du disque.

Arrivés sur le parking, on trouve des voitures enlisées, sorties des ornières par un tracteur. Il est vraiment temps de rentrer si on veut pouvoir survivre à la 3ème journée de festival.

En conclusion, une très bonne deuxième journée avec la découverte Léa Solex, la confirmation Other Lives et les excellentes prestations de Dominique A, Kaiser Chiefs, Tindersticks et Gossip.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Tamer Animals de Other Lives
La chronique de l'album Rituals de Other Lives
La chronique de l'album For Their Love de Other Lives
Other Lives en concert au Grand Mix (mercredi 16 novembre 2011)
La chronique de l'album Waiting for the moon de Tindersticks
La chronique de l'album The hungry saw de Tindersticks
La chronique de l'album Falling down a mountain de Tindersticks
Tindersticks en concert à La Cigale (26 septembre 2003)
Tindersticks en concert à Folies Bergères (5 mai 2008)
Tindersticks en concert au Festival La Route du Rock 2008
Tindersticks en concert au Grand Théâtre (mardi 2 novembre 2010)
Tindersticks en concert à Splendid (jeudi 11 octobre 2012)
Tindersticks en concert au Fil (dimanche 14 octobre 2012)
Tindersticks en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2016 - du vendredi au dimanche
Tindersticks en concert au Festival La Route du Rock #26 (samedi 13 août 2016)
L'interview de Tindersticks (janvier 2010)
La chronique de l'album Tout sera comme avant de Dominique A
La chronique de l'album L'horizon de Dominique A
La chronique de l'album Sur nos forces motrices de Dominique A
La chronique de l'album La Musique de Dominique A
La chronique de l'album Kick Peplum (EP) de Dominique A
La chronique de l'album Vers les lueurs de Dominique A
La chronique de l'album Eléor de Dominique A
La chronique de l'album Toute latitude de Dominique A
La chronique de l'album La Fragilité de Dominique A
Dominique A en concert à la Salle Jeanne d'Arc (21 novembre 2003)
Dominique A en concert à la Salle de la Cité (11 novembre 2004)
Dominique A en concert à l'Olympia (30 novembre 2004)
Dominique A en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
Dominique A en concert au Festival International de Benicassim 2006 (vendredi)
Dominique A en concert au Festival La Route du Rock 2009 (dimanche)
Dominique A en concert au Grand Mix (vendredi 27 novembre 2009)
Dominique A en concert à Casino de Paris (jeudi 26 novembre 2009)
Dominique A en concert au Fil (samedi 6 février 2010)
Dominique A en concert au Festival La Route du Rock #22 (vendredi 10 août 2012)
Dominique A en concert au Festival La Route du Rock #22 (samedi 11 août 2012)
Dominique A en concert à Théatre Lino Ventura (jeudi 4 avril 2013)
Dominique A en concert à L'Aéronef (samedi 25 mai 2013)
Dominique A en concert au Festival Europavox 2015 - Samedi 23 mai
Dominique A en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Vendredi
Dominique A en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2015 - Du jeudi au dimanche
Dominique A en concert au Colisée (dimanche 29 novembre 2015)
La vidéo de En solo aux Bouffes du Nord (DVD) par Dominique A
L'interview de Dominique A (6 mars 2006)
L'interview de Dominique A (26 avril 2006)
L'interview de Dominique A (octobre 2007)
L'interview de Dominique A (27 mars 2009)
L'interview de Dominique A (samedi 7 juillet 2012)
L'interview de Dominique A (jeudi 19 mars 2015)
La chronique de l'album eponyme de Izia
Izia en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Izia en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Izia en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Izia en concert au Fil (mercredi 29 février 2012)
Izia en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2015 - mercredi 29 avril
Izia en concert au Festival Artrock 2015
L'interview de Izia (30 avril 2009)
Jean Louis Aubert en concert au Festival des terre-Neuvas 2006 (Samedi)
La chronique de l'album Ideal Standard de Jean-Louis Aubert
Jean-Louis Aubert en concert au Festival des Vieilles Charrues #20 (édition 2011) - Jeudi
Gossip parmi une sélection de singles (juillet 2007)
La chronique de l'album Standing in the way control de Gossip
La chronique de l'album Music for men de Gossip
Gossip en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Gossip en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Gossip en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
Gossip en concert au Festival Furia Sound 2009
Gossip en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Gossip en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - dimanche
Gossip en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi & dimanche
Gossip en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Les Découvertes
Gossip en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Jeudi 4 juillet
La chronique de l'album Yours truly, angry mob de Kaiser Chiefs
Kaiser Chiefs en concert au Festival International de Benicassim 2005 (samedi)
Kaiser Chiefs en concert au Festival Les Trans 2006 (samedi)
Kaiser Chiefs en concert au Festival Summercase 2007 (samedi)
La chronique de l'album Politics de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Sessions de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Sexuality de Sébastien Tellier
La chronique de l'album My God Is Blue de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Confection de Sébastien Tellier
La chronique de l'album L’Aventura de Sébastien Tellier
Sébastien Tellier en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2008
Sébastien Tellier en concert à Pitchfork Music Festival Paris #2 (édition 2012)
Sébastien Tellier en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - jeudi 1er novembre
L'interview de Sébastien Tellier (avril 2006)
La chronique de l'album Perdu d'avance de Orelsan
Orelsan en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition
Orelsan en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition - Vendredi
Orelsan en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Marseille
Orelsan en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Vendredi 28 septembre
Orelsan en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Vendredi 6 juillet
Orelsan en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2018 - Dimanche 22

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Beauregard
Le Facebook du Festival Beauregard

Crédits photos : Pascale Borrell (Retrouvez toutes les photos du festival sur son site)


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Laetitia Velma et Dominique A (28 mars 2011)


# 1er juin 2020 : Retour à la réalité

Le monde d'après ne sera sans doute pas mieux que celui d'avant. Ces 2 mois de répit n'auront sans doute servi qu'à amplifier les frustrations en tout genre. Sans prétendre y remédier voic de quoi vous détendre un peu avec notre sélection culturelle de la semaine.

vous pouvez également revoir notre première émission "La mare aux grenouilles" sur la Froggy's TV. Suivez la chaine pour ne pas rater émissions et concerts en direct.

Du côté de la musique :

"Nunataq" de Alexandre Herer
"Vodou Alé" de Chouk Bwa & The Angstromers
"Wallsdown" de Enzo Carniel
Interview de Jo Wedin et Jean Felzine à l'occasion de leur concert sur la Froggy's TV
"Pictures of century" de Lane
"Lullaby (mix #15)" nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"Introssessions" de Minhsai
"Guinea music all stars" de Moh! Kouyaté
"Parcelle brillante" de Orwell
"Evocacion" de Quatuor Eclisses
"Is this natural" de Tazieff
"EP 2" de The Reed Conservation Society
et toujours :
Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

les créations contemporaines :
"Le Mardi à Monoprix" de Emmanuel Darley
"Lucide" de Rafael Spregelburd
"Le Royaume des animaux" de Roland Schimmelpfennig
"Délivre-toi de mes désirs" de María Velasco
"L'étudiante et Monsieur Henri" de Yvan Calbérac
de la comédie signée Pierre Palmade:
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Pièce montée" de Pierre Palmade
"10 ans de mariage" de Alil Vardar
Au Théâtre ce soir :
"On dînera au lit" de Marc Camoletti
"Le canard à l'orange" de William Douglas Home
"L'Or et la Paille" de Barillet et Grédy
les classiques par la Comédie française :
"L'Avare" de Molière
"Les Rustres" de Goldoni
du côté des humoristes :
un spécial Christophe Alévêque à l'occasion de son inédit 2020 "Le trou noir"
avec
"Christophe Alévêque - Super rebelle... et candidat libre"
"Christophe Alévêque revient bien sûr"

"Christophe Alévêque - Debout"
et du théâtre lyrique revisité:
"Le Postillon de Lonjumeau" d'Adolphe Adam par Michel Fau
"Turandot" de Puccini par Robert Wilson
et de la caricature joyeuse avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir la visite en ligne d'expositions virtuelles annulées :
"Giorgio de Chirico. La peinture métaphysique" au Musée de l'Orangerie
"Pompéi" au Grand Palais
et "Plein air, de Corot à Monet" au Musée des Impressionnismes de Giverny
s'évader en un clic en direction de la province :
à Nice pour une visite virtuelle du Musée Magnin et celle de l'exposition "Soulages, la puissance créatrice" à la Galerie Lympia
de l'Europe :
en Espagne vers le Musée Carmen Thyssen à Málaga
et en Allemagne avec la visite des 3 niveaux de la Kunsthalle de Brême
et plus loin encore aux Etats-Unis vers le Musée Isabella Stewart Gardner à Boston
et le Musée d'Art de Caroline du Nord à Raleigh
avant le retour sur Paris pour découvrir les éléments décoratifs de L’Opéra national de Paris

Cinéma at home avec :

de l'action :
"Code 211" de York Alec Shackleton
"Duels" de Keith Parmer
de la comédie : "Le boulet" de Alain Berbérian et Frédéric Forestier
du drame :
"Marion, 13 ans pour toujours" de Bourlem Guerdjou
"Happy Sweden" de Ruben Östlund
de la romance :
"Coup de foudre à Jaïpur" de Arnauld Mercadier
"Marions-nous !" de Mary Agnes Donoghue
du thriller :
"The Watcher" de Joe Charbanic
"Résurrection" de Russell Mulcahy
du fantastique : "Godzilla" de Masao Tamai
les années 40 au Ciné-Club :
"Boule de suif" de Christian Jaque
"Le carrefour des enfants perdus" de Léo Joannon
et un clin d'oeil au début du cinéma avec "Le Voyage dans la Lune" de Georges Méliès

Lecture avec :

"BeatleStones" de Yves Demas & Charles Gancel
"L'obscur" de Phlippe Testa
"La géographie, reine des batailles" de Philippe Boulanger
"Trouver l'enfant / La fille aux papillons" de René Denfeld
et toujours :
"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=