Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Adrienn Pal
Agnès Kocsis  juillet 2012

Réalisé par Agnès Kokcis. Hongrie/Hollande/France/Autriche. Drame. 2h16. (Sortie 25 juillet 2012). Avec Eva Gabor, Istvan Znamenak, Akos Horvath, Lia Pokorny et Izabella Hegyi.

S'il est un film dont on n'a peur de mal parler, c'est bien "Adrienn Pal" d'Agnès Kocsis. Comment saisir tout ce que le film dit ou ne dit pas, feint ou ne feint pas, est ou n'est pas ?

Il faudrait d'abord se souvenir que les Hongrois ont un goût prononcé pour le fantastique caché dans le rien quotidien. Ceux qui ont vu, jadis, "L'esquimaude a froid" de Janos Xantus opineront du chef. Les autres auront les deux heures et quart d'"Adrienn Pal" pour s'en convaincre à leur tour.

Oser raconter la vie d'une infirmière obèse quasi mutique, mal marié avec un spécialiste de l'insémination animale, et qui travaille dans une unité de soins palliatifs, c'est déjà une prouesse en soi. Y ajouter une intrigue en pointillé dans laquelle Piroska, l'infirmière, enquête sur son passé, réel ou supposé, cela devient un numéro acrobatique qui ferait tomber beaucoup des confrères d'Agnès Kocsis.

Pour donner envie, ou faire fuir ceux qui préfèrent se gaver de pop corn devant des super-héros, on pourrait écrire qu'il s'agit ici d'une enquête à la Modiano dans l'univers de Kaurismaki. Sauf que l'enquêtrice qui se cherche au lieu de chercher n'est même pas sûre de ses faux souvenirs et que la Hongrie post-communiste n'a pas la densité de désespoir de la Finlande éthilyque.

On soulignera avant toutes choses le talent cinématographique d'Agnès Kocsis. Aucun des plans tournés dans l'hôpital ne laissera indifférent. Aucun ne fera un instant penser aux médiocres séries hospitalières. Personne ne pourra oublier ces plans où Piroska est dans la salle de contrôle des électro-cardiogrammes.

Et puis la réalisatrice filme avec justesse son héroïne : jamais elle ne la considère comme un sujet de foire. Il y a une vraie pudeur. Ses problèmes de poids, elle ne les exprimera qu'en bricolant furtivement un vélo d'appartement.

Piroska ne se plaint pas d'une vie pas gaie, elle est courageuse et pleine finalement d'une drôlerie rentrée. Elle est constamment belle dans son physique pas commode, constamment lumineuse, cette jeune femme incarnée par une actrice formidable, Eva Gabor.

Les cinéphiles se souviennent peut-être d'une autre Eva Gabor (sœur de Zsa Zsa) qui était une glamoureuse hollywoodienne. La seconde Eva Gabor n'a sans doute pas cette ambition, mais elle est une sacrée comédienne. Quand Agnès Kocsis filme son visage en gros plan, juste après qu'elle a coupé ses cheveux, on ne peut s'empêcher de penser, sans trop exagérer, qu'elle ressemble un peu à Renée Falconetti, la Jeanne d'Arc de Dreyer.

Bon, comme dans tous les films où l'on cherche autre chose que ce que l'on ne cherchait pas vraiment, on n'en saura finalement pas beaucoup plus sur Adrienn Pal. Était-elle la copine de Piroska au CM1 avant de déménager ?

Pas un spectateur qui aura aimé "Adrienn Pal" d'Agnès Kocsis ne se posera ni ne résoudra cette question futile.

En revanche, restera en lui le sentiment d'avoir partagé plus de deux heures de la vie d'une humble hongroise, d'une femme qui a bien le droit de manger une glace si ça lui chante. Il sera bien temps pour elle d'aller rejoindre le front, celui de la mort et du bip bip ininterrompu des électro-cardiogrammes

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=