Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Eloge du dégoût
Bernard Morlino  (Editions du Rocher)  juin 2012

Le titre n'est souvent qu'un titre qui n'augure pas du contenu et il ne faut ni penser ni espérer trouver dans cet "Eloge du dégoût" un éloge, en son acception de genre littéraire, soutenu par un discours épidictique qui prônerait le dégoût comme posture, comme manière d'être au monde ou de voir le monde.

Ni un essai sous double inspiration disciplinaire, culturelle et politique, alors même que la notion plurielle de dégoût en tant que inappétence, répugnance et aversion qui peut avoir une signification morale, se prête à l'objectivation.

Publié dans une collection à la finalité "ésotérique" qui, comme l'indique le chapitre liminaire, propose simplement de savoir tirer le meilleur du pire ou, mathématiquement, le plus du moins", l'opuscule n'a été écrit, comme l'indique explicitement son auteur, le journaliste, chroniqueur littéraire et blogueur Bernard Morlino, que pour "faire le point sur ses convictions".

Les convictions de Bernard Morlino consistent en une longue litanie visant à boulets rouges sur la société du 21ème siècle, et ses incontournables scies que sont la politique, l'argent et la culture à travers le politique show, de PAF, la financiarisation et les people.

Né au début des années 50, il se défend de pratiquer le "c'était mieux avant" pour y substituer le "c'est pire aujourd'hui" et aligne, entre deux souvenirs de jeunesse du temps de Lennon et Woodstock, des truismes qui ressortissent de conversations de café du commerce toutefois dépourvus même de l'humour des perles de la beaufitude contenues dans les brèves de comptoir.

Dans la catégorie "C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule" et à coup de critique stérile et de formules à l'emporte-pièce parfois d'un goût douteux ("Les starifiés occupent la presse comme la Wehrmacht a occupé Paris"), il vitupère entre autres contre une France pourrie ("La France n'est plus qu'une grande surface avec pleins de chefs de rayon") et asservie ("Nous sommes dominés par des politiciens patentés, deux groupes de presse par ailleurs marchands d'armes et trois instituts de sondage"), la délinquance en col blanc, la télévision devenue "l'idiot-visuel", les radios "vide-ordures", l'imposture de la fausse modernité, les actrices "racoleuses pour metteurs en seins" qui montent "les marches du bunker du Festival de Cannes", la déchéance de la littérature et la fumisterie des artistes plasticiens contemporains.

Alors, les convictions de Bernard Morlino sont-elles suceptibles d'intéresser un lectorat potentiel constitué du commun des mortels ? Pas davantage que celles des shampouineuses dont il dévalorise l'opinion quand il dénonce ainsi la pratique de la presse : "Les journaux donnent plus la parole à des shampouineuses qu'à de grands esprits trop humbles pour faire le tapin comme les laquais du pouvoir".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Eloge de la vulgarité" de Claude Cabanès
La chronique de "Eloge du contraire" de François Bott
La chronique de "Eloge du mauvais goût" de Frédéric Roux
La chronique de "Eloge de la trahison" de Jacques Aboucaya
La chronique de "Eloge de l'arrogance" de Philippe Vilain
La chronique de "Eloge du non" de Jean-Claude Lamy


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=