Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Archive
With us until you're dead  (Cooperative Music)  août 2012

Plus qu'avec aucun autre groupe, il est curieux de constater qu'à chaque nouvel album d'Archive il semble falloir, à tout prix, prendre position, jauger, peser, évaluer, soupeser la nouvelle livraison, vérifier sa qualité, s'assurer qu'elle n'était pas frelatée. Les fans se pâment ou se désespèrent de déception ; les critiques analysent, les analystes critiquent ; il y a même, toujours, au milieu de cette foule aux opinions divergentes ceux qui voudraient arbitrer les débats, en y introduisant un peu d'objectivité, en nuançant à l'extrême, en révisant les jugements passés... Le prix de la réinvention permanente ? À moins que ce ne soit celui de la rareté, de l'ambition et de son originalité ou, plus simplement, celui de la grandeur ?

Pour ma part, j'ai abandonné toute velléité de cet ordre il y a quelques albums déjà. Et ce n'est pas ce With us until you're dead, neuvième en date, qui me fera sortir de ma réserve. L'album possède en effet les mêmes forces et qualités que ses prédécesseurs : un grande diversité dans les sonorités, les atmosphères, les voix (Maria Q, Pollard Berrier, David Penney et la petite nouvelle : Holly Martin) ; une inépuisable réécoutabilité ; mais aussi des compositions clairement inégales, certaines redites (voire : recettes) et une véritable difficulté à trouver une unité à tout cela.

Bien sûr, les sonorités tendent aujourd'hui plus vers l'électronique que vers les guitares saturées. On se souvient souvent du vénéneux Londinium, qui aurait lui-même été contaminé par de palpables tentations dubstep. Les rythmiques machiniques, parfois endiablées, règnent ici en maîtresses. Pourtant, ça a toujours la couleur d'Archive, l'odeur d'Archive, le goût d'Archive. Les compositions sont amples, progressives, complexes, éthérées et aisément reconnaissables. La griffe D. Griffith & D. Keeler, incontestablement, seul noyau stable du collectif.

Bien sûr, vous lirez que l'unité de l'album tient à son thème, puisqu'il regroupe des chansons explorant toutes à leur façon le thème de l'amour. Et de façons, justement, il y en a tellement que ce facteur d'unité vaut surtout sur le papier – là où, justement, on n'en guère cure : de la guimauve fondante à une forme malsaine de violence haineuse à peine contenue à faire passer Trent Reznor ("I wanna fuck you like an animal") pour un doux romantique.

Disons donc simplement qu'il s'agit du tout meilleur album d'Archive – avec Londinium, Take my head, You all look the same to me, Noise, Lights et les deux Controlling Crowds. Pas au sens où l'on y trouverait un "Again" de plus, indiscutable pièce-maîtresse qui ne pourra que traverser les âges et survivre à ses auteurs. Simplement au sens où le collectif, une heure durant, s'y exprime pleinement, jetant dans la bataille tous les traits de sa personnalité artistique, ceux-là même qui, depuis deux décennies, font que des centaines de milliers d'auditeurs s'intéressent à eux, disséquant ou savourant, mais s'y intéressent, néanmoins.

Archive ne fait pas de concessions, se met sur disque comme on se met à nu, sans chercher à plaire, à convaincre, à emporter l'adhésion. Archive semble avoir depuis longtemps abandonné l'espoir d'être autre chose qu'Archive. Rien que cela mérite déjà tout notre respect. Pour le reste – que l'on se contente simplement de passer le chemin des pistes que l'on n'aime pas. C'est le premier et plus inaliénable droit de l'auditeur.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Noise de Archive
La chronique de l'album Lights de Archive
La chronique de l'album Controlling Crowds de Archive
La chronique de l'album Restriction de Archive
Archive en concert au Festival des 3 éléphants 2006
Archive en concert à l'Ancienne Belgique (6 octobre 2006)
Archive en concert au Festival Europavox 2007
Archive en concert au Nouveau Casino (2 avril 2009)
Archive en concert au Fil (mercredi 27 janvier 2010)
Archive en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Archive en concert au Grand Rex (lundi 4 avril 2011)
Archive en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Dimanche
Archive en concert au Grand'place (samedi 9 juillet 2011)
Archive en concert au Festival Rock en Seine 2011 (dimanche 28 août 2011)
Archive en concert au Zénith (vendredi 16 novembre 2012)
Archive en concert au Festival Les Paradis Artificiels #7 (édition 2013) - vendredi 12 avril
Archive en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Vendredi

En savoir plus :
Le site officiel de Archive
Le Myspace de Archive
Le Facebook de Archive


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=