Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Antigone
Théâtre du Vieux Colombier  (Paris)  septembre 2012

Tragédie de Jean Anouilh, mise en scène de Marc Paquien, avec Véronique Vella, Bruno Raffaelli, Françoise Gillard, Clotide de Bayser, Benjamin Jungers, Stéphane Varupenne, Nâzim Boudjenah, Marion Malenfant, Laurent Cogez, Carine Goron et Maxime Taffanel.

"Antigone", la pièce la plus célèbre de Jean Anouilh, créée en 1944, en pleine Occupation allemande, ode à la Résistance, poème du "Non", est montée pour la première fois à la Comédie-Française.

Sous les murs de Thèbes le corps du frère désobéissant d'Antigone est jeté aux vautours, interdiction étant donnée par Créon, le roi, de l'ensevelir. Défiant l'interdit, la petite Antigone se faufile, de nuit, et recouvre ce corps de quelques pelletées de terre. Malgré le fiancé aimé, la peur du châtiment mortel, la jeune fille a décidé d'aller au bout de son destin, de refuser les facilités du bonheur et de périr plutôt que de ne pas désobéir.

La pièce a connu, au cours de ses représentations successives, des mises en scène pseudo-politiques plus ou moins réussies. Au Français, une sobriété claire la renvoie aux grandes tragédies antiques dont elle est issue même si Jean Anouilh, comme Jean Giraudoux, aime rajouter du film et de l'automobile - il faut être de son temps - aux toges et aux portiques.

Marc Paquien, metteur en scène subtil, a posé trois portes, comme trois réponses à l'existence : par oui, par non, par la non-participation. Antigone sait laquelle choisir.

Antigone, c'est Françoise Gillard, frêle, oiseau, la volonté reployée dans ses petites épaules, étonnante d'énergie, de vie, existant à chaque seconde de son jeu, brûlante.

Face à elle, dans une composition étonnante, Bruno Raffaéli incarne un Créon, rond, méridional, parrain et bon tonton des familles, habité par le pouvoir et la puissance, redoutable sanglier en costume de ville, le menton luisant de sang de ceux qui ont traversé son chemin, broyeur d'Antigone après le boniment, excellent comédien effrayant dans les oripeaux de la normalité. Bravo !

Stéphane Varupenne, qui montre davantage, à chaque spectacle, sa nature de grand, compose un garde interrogé, fonctionnaire, zélé, bon lecteur de son manuel militaire, avec une drôlerie inquiétante et un sens de son rôle bouleversant..

La sublime Clotilde de Bayser joue le choeur, excellente comme toujours, aux côtés de Véronique Vella, nourrice méconnaissable. Enfin, Nâzim Boudjenah incarne un fiancé déchiré et aimant avec conviction.

Entendre Anouilh, sa langue pure, ses accents, dits par ces gens-là constitue une des joies les plus utiles, politiquement indispensables, et change l'âme, comme un rayon de soleil éclaire une vallée.

Il y a une vraie grâce dans cette Antigone chez Molière.

 

C-L. Morel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=