Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Sommeil d'Or
Davy Chou  septembre 2012

Réalisé par Davy Chou. France/Cambodge. Documentaire. 1h40. (Sortie 19 septembre 2012).

"Le Sommeil d’Or" de Davy Chou est un film qui ne devrait, selon l’expression, ne laisser personne indifférent et émouvoir les cinéphiles au plus profond de leur être.

Cambodgien né en exil, ayant dû apprendre le khmer pour mener à bien son projet, Davy Chou a décidé de réveiller la mémoire du cinéma cambodgien.

Comme tout le reste de la culture dite bourgeoise, le cinéma n’avait pas droit de cité dans la révolution radicale des Khmers rouges. Or, entre 1960 et 1975, plus de 400 films avaient été tournés et le cinéma cambodgien était d’une vitalité qui n’avait d’égal que son originalité.

Très populaire, il s’attachait aux contes et légendes khmers, n’hésitait pas à utiliser des "effets spéciaux" pour créer un climat onirique, aimait les grandes fresques d’histoire et d’amour. Il y avait de grandes stars, plus de trente cinémas à Phnom Penh et l’on pouvait sans exagérer parler d’industrie cinématographique cambodgienne.

Le cinéma comptait donc beaucoup pour ce petit peuple de dix millions d’habitants… Et puis : patatras ! Les Khmers rouges jettent tout à bas, font disparaître physiquement beaucoup de protagonistes de cette aventure cinématographique.

Les survivants, que Davy Chou interroge, sont partis loin du "Kampuchea démocratique", ont défait ou refait leurs vies, ont survécu loin de l’idée de pouvoir retourner dans leur pays et, a fortiori, d’y tourner de nouveaux films.

Presque plus rien n’existe désormais des temps cinématographiques khmers, prouvant à ceux qui n’y croyaient pas qu’une cinémathèque peut disparaître comme une bibliothèque. Restent des témoins qui se souviennent à l’aide de quelques photos jaunies, d’affiches ou de programmes en piètre état.

Certains iront jusqu’à dire qu’ils ne se souviennent plus des traits de leurs parents morts mais n’ont pas oublié ceux des acteurs de l’époque et gardent en mémoire des scènes entières de leurs films.

Beaucoup, beaucoup d’émotions dans ce documentaire qui ne traite pas d’un sujet rebattu, questionne vraiment sur la mémoire et rappelle vraiment que toutes les civilisations sont mortelles.

Le cinéma est une force nourrissant les hommes, mais son support était fragile avant les facilités de la duplication numérique. Qu’un cinéma ait pu s’évanouir ainsi à jamais comme un château de sable emporté par la vague, et qu’on ait dû attendre le travail de Davy Chou pour en faire le constat, devrait faire réfléchir. La disparition du cinéma khmer, dans l’indifférence universelle, encore plus universelle que pour une espèce animale, n’est peut-être que la première d’une longue série qui laissera de nombreux pays sans histoire récente.

Filmé avec soin et minutie, "Le Sommeil d’Or" de Davy Chou fourmille de très beaux portraits de "fantômes" du cinéma khmer. Avec les moyens du bord, les souvenirs de tous et de chacun, il aura réussi son coup : proclamer qu’il y a eu un cinéma là-bas, un cinéma oublié qu’il ne faut plus oublier.

Cette affirmation est peu de choses face à un génocide épouvantable. Mais elle résonne déjà comme une minuscule victoire. Les rêveurs, qui n’ont jamais tort de rêver, se plairont à imaginer qu’un jour ou l’autre, quelque part, dans une cachette bien hermétique, on retrouvera des dizaines de bobines, en parfait état de conservation, prêtes à être projetées…

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=