Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Loin de Corpus Christi
Théâtre des Abbesses  (Paris)  septembre 2012

Comédie dramatique de Christophe Pellet, mise en scène de Jacques Lassalle, avec Marianne Basler, Annick Le Goff, Sophie Tellier, Tania Torrens, Julien Bal, Bernard Bloch et Brice Hillairet.

On sait tout ce que le cinéma doit au théâtre. Depuis quelque temps avec, par exemple, le succès de l’adaptation théâtrale des "39 marches" ou la mise en espace des "Conversations Hitchcock-Truffaut", on a l’impression que c’est au tour du théâtre de s’inspirer du cinéma.

"Loin de Corpus Christi" franchit un pas de plus puisque la pièce de Christophe Pellet a pour thèmes principaux et entrelacés la cinéphilie, Hollywood et le Maccarthysme.

Une jeune femme, perdue dans l’amour du cinéma, tombe amoureuse d’une image : celle d’un jeune acteur américain de l’après-guerre, Richard Hart, qui n’a fait que quatre films avant de s’évanouir "mystérieusement".

Au terme de son enquête, entremêlée de scènes de l’époque de Hart, de passages dans le Berlin-Est au temps de la RDA, on en saura plus sur ce personnage énigmatique et le rôle qu’il aura joué dans le départ forcé de Bertolt Brecht et de ses amis d’Hollywood.

Dans sa première partie, plus cinématographique, "Loin de Corpus Christi" suit principalement Anne Wittgenstein, la cinéphile, dans sa quête d’un visage perdu du 7e art, dans la seconde, plus théâtrale, elle se concentre sur Norma Westmore, femme influente dans un grand studio hollywoodien, dénoncée comme communiste et accompagnant son ami Brecht dans son nouvel exil allemand.

Pour rendre clair le travail fragmenté de Christophe Pellet, lui donner un rythme cinématographique, Jacques Lassalle s’appuie sur une scénographie astucieuse de Catherine Ranki : quelques rangées de fauteuil de velours font face à un écran cinéma. Autour d’elles est figurée la façade d’un temple, à l’image de ces palaces cinématographiques de l’âge d’or hollywoodien. Sur le chapiteau du temple, apparaissent des lettres tapées à la machine, indiquant où l’action de la scène se passe.

Ainsi, la chronologie n’est pas forcément respectée sans que le spectateur s’y perde. C’est aussi la matérialisation de ce qu’est finalement "Loin de Corpus Christi" : un scénario d’un film qu’aurait pu écrire Brecht, cigare au bec, en tapant sur son Underwood quand il n’était plus qu’un salarié de l’usine à rêves. Un film qui aurait raconté le vingtième siècle comme le siècle de l’exil permanent pour des êtres confrontés aux polices de la pensée.

On soulignera la performance de Bernard Bloch qui compose à la fois un savoureux Brecht et un émouvant érudit du 7èmè art. Tout le "casting" est d’ailleurs épatant, avec une inoubliable Marianne Basler passant sans se forcer de la jeune idéaliste, amoureuse et fougueuse à la vieille femme meurtrie par l’Histoire des hommes mais toujours déterminée dans ses choix de vie.

Reste pour la vérité, et l’honneur du pauvre Richard Hart, aux cinéphiles, qui n’ont pas oublié son beau visage dans le mythique "The Green Dolphin Street", à faire ce que ne fait pas faire Christophe Pellet à Anne Wittgenstein : ouvrir le "Halliwell", le célèbre dictionnaire du cinéma américain. Ils y découvriront aussitôt que l’acteur est mort à 36 ans. Il n’est donc pas le délateur décrit dans "Loin de Corpus Christi". Dont acte.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=