Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Phèdre les oiseaux
Institut du Monde Arabe  (Paris)  septembre 2012

Tragédie de Frédric Boyer, mise en scène de Jean-Baptiste Sastre, avec Hiam Abbass, Jean-Baptiste Sastre et les Compagnons d’Emmaüs.

"Phèdre les oiseaux", c’est d’abord une colère, un reproche, un flux de mots, un flux poétique qui sort brutalement, organiquement, du corps d’une femme dévorée d’amour, pleine d’écorchures et d’emportements.

Hiam Abbass, cheveux noirs robe noire, jambes nues, bien posée dans ses Doc Martens vertes, a l’assurance d’une héroïne grecque qui parlerait arabe.

Plus Irène Papas que Mélina Mercouri, elle fait face à l’être aimé sans retour. Comme elle, il a la voix assurée, parfois courroucée, et refuse le jeu qu’elle lui propose. Jean-Baptiste Sastre, par ailleurs metteur en scène du spectacle, est l’archet qui donne toute son ampleur à la musique de Hiam Abbass.

Frédéric Boyer a composé une supplique d’amoureuse en prise à la raison de celui qui ne peut pas lui rendre cet amour. Phèdre n’est pas l’épouse d’un héros mythique, mais un prénom qui résume toutes les femmes de tous les temps et de toutes les civilisations, prises dans les tourments de l’amour à mort.

Entre Phèdre et Hippolyte, ces êtres qui ne fusionnent que dans la haine, il y a un chœur multiple et universel qui cherche à les réconcilier, à leur proposer une autre voie que celle empruntée par la tragédie grecque.

Ce chœur, c’est celui des Compagnons d’Emmaüs, d’abord pelotonnés les uns contre les autres dans la solidarité de leurs différences, puis, peu à peu, osant intervenir chacun leur tour pour offrir un chatoiement de paroles et d’expériences.

Certes, dans cette bulle de blancheur qu’est l'"IMA mobile", la scène n’est qu’un espace où les acteurs s’expriment à hauteur des spectateurs, en pouvant parfois frôler les premiers rangs. On a l’impression d’être dans un long couloir blanc, élément d’un labyrinthe blanc dont on ne fixerait qu’un détour, permettant de fuir ou de se cacher.

Mais ce qui "dé-théâtralise" cette évocation assure aussi une proximité presque charnelle avec les protagonistes. Les voix ne résonnent pas théâtre et l’on perçoit non médiatisée par une "vraie scène" la force de conviction de Hiam Abbass. Impressionnante en Phèdre, cette petite Piaf palestinienne est la grande âme d’un peuple bien rôdé à la tragédie.

On aimera ce moment qu’elle partage avec les Compagnons d’Emmaüs, heureux d’être de ce festin lyrique concocté par Frédéric Boyer, orchestré par Jean-Baptiste Sastre, et dans lequel on pourra aussi savourer quelques beaux propos de Pierre Michon.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 mai 2022 : En mai cultive toi comme il te plaît

Après une belle soirée en compagnie de KATEL vendredi, le replay est ici, c'est reparti pour une semaine d'actualité culturelle vue par nos chroniqueurs en attendant la déjà 48eme Mare aux Grenouilles en direct samedi !

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Odyssée - Une histoire pour Hollywood" au Théâtre de la Colline
"Nous, l'Europe, banquet des peuples" au Théâtre de l'Atelier
"Penthésilé.e.s amazonomachie" au Théâtre de la Tempête
"Skylight" au Théâtre du Rond-Point
"Encore plus, tout le temps, partout" au Théâtre de la Bastille
"L'Epopée d'un buveur d'eau" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Maladie de la Famille M." au Théâtre de la Reine Blanche
"Montaigne - Les Essais" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Scum Rodéo" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Frustrées" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Guy Carlier" au Théâtre des Mathurins
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"HEY ! Le dessin" à la Halle Saint-Pierre
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La femme de mon frère" de Monia Chokri

"Mutum" de Sandra Kogut
"Party Girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et dans la série Oldies but goodies :
"La Passante du Sans-Souci" de Jacques Rouffio
"Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=