Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Jeudi 27 septembre
Epic Rain - Dafuniks - Ghostpoet - DOOM - Heymoonshaker - De La Soul’s Plug 1 & 2 present First Serve - A State Of Mind - El-P  (Dock des Suds, Marseille)  du 27 au 29 septembre 2012

Jeudi 27 septembre, premier jour en cité phocéenne pour le festival Marsatac 14ème édition, c’est parti, on vous dit tout !

Arrivés assez tôt pour assurer une interview avec Khalid et Chokolate (les deux DJ’s et producteurs de DeLaSoul’s Plug 1 & 2 present First Serve), nous faisons un rapide état des lieux : une grande scène couverte à l’extérieure, deux scènes intérieures dans un même bâtiment, un étage pour la scène 1, un salon marocain à ce même étage, des stands de ravitaillement, des espace de repos. Bref, une installation portant davantage Marsatac en configuration festival de grande ampleur.

Ce premier soir, dont seules les deux salles intérieures seront ouvertes, sera plutôt orienté soul, groove et hip-hop, on commence donc les festivités par Epic Rain.  Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est du cabaret hip-hop, mené par le flow d’un rappeur  façon Buck 65, égayé par un chant rocailleux dans un pur style à la Tom Waits. Cette entrée en matière éveille nos sens avec un son et un visuel appliqués, malgré un public peu nombreux pour le moment.

Dans un registre plus groovy, on attendait impatiemment le groupe danois Dafuniks venu nous présenter leur dernier album Enter The Sideshow Groove. On s'attendait à du bon son, nous avons eu du très bon son. Tantôt feutré trip-hop avec la chanteuse Barbara Moleko qui pose toute sa sensualité dans sa voix et son déhanchement, tantôt énergique avec un hip-hop/groove, dont "All I Want" a fait connaître les premiers jumps de la soirée, et bien sûr toujours généreux et communicatif, à ce titre on retiendra un "D to The A" entreprenant. On était déjà séduit par leur musique, nous voilà conquis par leur dynamisme sur scène.

On enchaîne rapidement avec Ghostpoet présent avec un flow flegmatique posé sur un canevas hip-hop-electro-dubstep.

Son album Peanut Butter Blues and Melancholy Jam dans les bacs depuis 2011 a bien fonctionné mais sa musique intimiste manque un peu de punch en ce début de festival où les lieux s’investissent doucement d’une festivité ambiante.

Gros rendez-vous avec la légende du hip-hop DOOM (MF DOOM), toujours agrémenté de son fameux masque typé comics.

Malheureusement, ce concert tourne vite en la plus grosse déception de la soirée. Fidèle à sa réputation, c’est avec 3/4h de retard et un début de concert pas très fracassant que la tête d’affiche émet un flottement dubitatif auprès du public de la salle 1.

La scène est vide, mis à part un écran géant au fond qui n’a pas un grand intérêt et avec deux MC’s plutôt nonchalants. Bref, le son ne nous a pas fait bouger un orteil et on sent rapidement qu’ils nous offrent une prestation bien laborieuse.

On s’est donc dirigé vers Heymoonshaker et quel fut notre bonheur.

C’est la grande découverte du Festival : un pur son de blues beatbox, curieux mélange mais pourtant d’un tel naturel, du moins lorsqu’il est entrepris avec un tel talent. Un guitariste à l’allure sensuelle et à la voix rugueuse donne la réplique à son acolyte œuvrant dans un human beatbox hypnotisant.

On le retrouve donc jonglant avec agilité de la grosse caisse boite à rythme à des rythmes jungle, le public s’enflamme sur des passages drum’n’bass impressionnants. Une véritable performance pour ces deux musiciens, dont la complicité ne fera jamais défaut et tiennent la scène autant qu'une formation complète le ferait. Remplis de générosité et dotés d’un bon esprit zicos, ils seront également présents parmi le public sur les deux autres soirs, avec notamment un concert improvisé dans la rue environnant le dock des Suds au profit des passants. A découvrir impérativement !

On continue la soirée avec une autre tête d’affiche du jour : De La Soul’s Plug 1 & 2 present First Serve. Show énorme, toute l’équipe nous sort le grand jeu. First Serve, ce n’est pas moins de neuf personnes sur scène : Dave et Pos, les deux MC’s de DeLaSoul qui entrent carrément dans la peau des personnages qu’ils incarnent (Plug1 et Plug2), Khalid et Chokolate les deux DJ’s/producteurs envoyant du gros son tinté de oldschool et le reste des musiciens.

Tout ce beau monde nous offre un spectacle très réussi tant au niveau sonore que visuel avec entre autre le fameux "Must Be The Music".

Et pour finir sur une touche plus revival que jamais, les deux MC’s reviennent sans déguisement après la présentation First Serve pour nous offrir quelques tubes immanquables de Delasoul dont "Me myself and I".

Nous étions tellement emballés par ce concert qui a su tenir ses promesses que nous avons fait la première et dernière impasse de la soirée avec A State Of Mind sur la deuxième scène (Cabaret).

La fin de soirée n’est pas de tout repos avec le rap énergique de El-P, pour ceux qui cherchent un peu le répit du dernier concert, c'est raté. Arrivée sur scène en toute trombe  accompagné de son Mc's, les spots s’activent en stroboscopes, des rythmes fous s'emballent, les gestuels sont secs et rapides, voire épileptiques. En tête de front, El-P balance son flow agité aux oreilles des derniers festivaliers de cette soirée.

Avec un format plus court que les prochaines soirées à venir, le premier soir confirme la volonté pour l’équipe de déployer une ambiance festive. Nous attendons avec hâte les soirs suivants dont l’affluence connaitra un bond à coup sûr, une scène énorme extérieure en plus, des stands multipliés et des artistes rameutant la foule avec notamment C2C, Kas Product, James Murphy (LCD Soundsystem), 2ManyDjs.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Enter the Sideshow Groove de Dafuniks
Dafuniks en concert à B-Spot (mardi 29 octobre 2013)
Ghostpoet en concert au Festival Art Rock 2012 - vendredi, samedi et dimanche
Doom en concert à La Malterie (1 février 2011)
Doom en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Marseille
La chronique de l'album Shakerism de Heymoonshaker
Heymoonshaker en concert au Festival Les Paradis Artificiels #7 (édition 2013) - lundi 15 avril
Heymoonshaker en concert au Festival Le Cabaret Vert #9 (dimanche 25 août 2013)
Heymoonshaker en concert au Festival Europavox 2015 - Dimanche 24 mai
De La Soul en concert à Zénith (lundi 22 novembre 2010)
De La Soul en concert au Festival International de Benicàssim #18 (jeudi 12 juillet 2012)
La chronique de l'album Crown Yard de A.S.M : A State of Mind
A State Of Mind en concert au Fil (jeudi 11 mars 2010)

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Marsatac
Le Myspace du Festival Marsatac
Le Facebook du Festival Marsatac

Crédits photos : Sébastien Trivellin (retrouvez toute la série sur son Flickr)


Séb.T & Julie B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances

il fait (presque) beau partout, on sort un peu de chez nous, on voit nos amis, on pense aux vacances. Chez Froggy's on continuera tout l'été à vous alimenter en culture mais ce sera peut être un peu plus calme. En attendant, voici le sommaire et bien sûr le replay de La Mare Aux Grenouilles #5 !

Du côté de la musique :

"Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.
et toujours :
"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"La Putain respectueuse" par Gérard Gélas
"Dracula Asylum" par Felicien Chauveau
"L'Homme qui rit" par Gaële Boghossian
"Cage" par Jacques Bellay
"Kyste" de et par Eloïse Hallauer et Camille Soulerin
et une pépite : "Jimmy's blues" de James Baldwin par Nicolas Repac et Anouk Grinberg
du théâtre moderne :
"Vient de paraître" d'Edouard Bourdet par Jean-Paul Tribout
"La vie de Galilée" de Bertold Brecht par Eric Ruf
le répertoire classique par la Comédie français d'hier et d'aujourdhui :
"Le Mariage de Figaro" de Beaumarchais
"On ne badine pas avec l'amour" d'Alfred de Musset
Au Théâtre ce soir :
"Les Petits oiseaux" d'Eugène Labiche
"La Reine Blanche" de Barillet et Grédy
"Les Petites têtes" d?André Gillois
des comédies :
"L'Opération du Saint-Esprit" de Michel Heim
"Jeux de mots bêtes pour gens laids" autour de textes de Bobby Lapointe
"Pochettes Surprise" de Jacky Goupil
du côté des humoristes :
"Jean Luc Lemoine - Au naturel"
"Moustapha El Atrassi - Second degré"
du théâtre visuel avec "L'Avare" par la Compagnie Tàbola Rassa
et enfin du théâtre lyrique avec"Ercole Amante" de Francesco Cavalli par Christian Hecq et Valerie Lesort

Expositions :

les réouvertures de la semaine :
le Musée d'Art Moderne dela Ville de Paris avec les collections permanentes de "La Vie Moderne" dans sa nouvelle présentation et la salle Matisse
le Musée Rodin
le Musée national des Arts asiatiques-Guimet
le Musée Cognacq-Jay et le Musée du Louvre
et les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :
en salle "L'Envolée" de Eva Riley
at home avec :
du thriller :
"La Isla minima" de Alberto Rodriguez
"La Onzième heure" de John Lyde
de la romance :
"La revanche d'une blonde" de Robert Luketic
'"Aime-moi comme je suis" de Stephan Meyer
"Coup de foudre en cuisine" de James Hacking
du drame :
"L'ombre du doute" d'Aline Issermann
"Tout va bien on s'en va" de Claude Mouriéras
"Henri" de Yolande Moreau
Ciné-Club français des années 60 :
"L'Insoumis" d'Alain Cavalier
"Le Chien" de François Chalais
"La Voleuse" de Jean Chapot
"Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
et des raretés :
"Le Champignon des Carpathes" de Jean-Claude Biette
"King of the White Elephant de Sunh Vasudhara

Lecture avec :

"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson
et toujours :
"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=