Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Cité du rêve
Théâtre de la Ville  (Paris)  octobre 2012

Comédie dramatique d’après le roman de Alfred Kubin dans une adaptation et une mise en scène de Krystian Lupa, avec Sandra Korzeniak, Agnieszka Roszkowska, Magdalena Kuta, Małgorzata Maślanka, Maria Maj, Monika Niemczyk, Piotr Skiba, Andrzej Szeremeta, Tomasz Tyndyk, Lech Łotocki, Jan Dravnel Władysław Kowalski, Jakub Gierszał et Henryk Niebudek.

Création mondiale à Paris en polonais surtitré dans le cadre du Festival D'automne, "La Cité du Rêve", conçue, scénographiée et mise en scène par Krystian Lupa, constitue un exceptionnel objet théâtral doublement fascinant. Fascinant par le travail d'un metteur en scène parvenu au sommet de la maîtrise de son art en tant que véritable créateur d'un univers et magistral directeur d'acteur mais également par ce qui émane de la représentation qui ressortit au magnétisme hypnotique et qui est d'une efficacité redoutable.

Ce spectacle fleuve de six heures dispensé en trois parties, ainsi qu'en une version "courte" de quatre heures pour les moins téméraires, s'inspire d'un roman fantastico-mystique de Alfred Kubin, peintre et dessinateur symboliste de l'avant-garde affilié à l'expressionnisme allemand par son adhésion au groupe Der Blaue Reiter, considéré comme un des précurseurs du surréalisme, dont le motif archétypal principal est la quête du bonheur au sein d'une ville utopique gouvernée par les mécanismes du rêve qui libérerait l'homme de son angoisse existentielle.

Krystian Lupa le transpose comme un huis-clos délétère dans lequel un groupe d'individus réunis par le potentat de la cité qui, voulant être Dieu, a quitté sa condition d'homme et n'est plus ni l'un ni l'autre, des individus crédules et apeurés minés par la peine de vivre - et là réside tout le pathétique de la condition humaine - qui veulent se rapprocher de Dieu pour ne pas porter les obligations des hommes.

Mais le rêve, l'illusion, le fantasme, avec la frontière souvent ténue avec le désespoir exhibitionniste, la névrose et la folie, constituent-ils les vecteurs appropriés pour cette aspiration plus mystique que terrestre ?

Avec une troupe de comédiens admirables, Krystian Lupa installe une atmosphère irréelle de quatrième dimension onirique qui abolit les repères spatio-temporels et un lieu en apesanteur dans lequel tout se déroule au ralenti comme sous neuroleptiques, dans une absence au monde et une inquiétude mélancolique proches du néant existentiel et dans lequel l'action est plus mentale que concrète.

Les tenants et les aboutissants de la trame narrative ainsi effilochée au rythme des divagations des personnages rendent le propos parfois nébuleux en terme de rationalité ce qui n'est pas sans évoquer les errances dans la psyché humaine filmées par le cinéaste David Lynch quand il aborde dans "Muholland Drive" l'univers d'une autre cité du rêve, Hollywood. Mais aussi le baroque fellinien et c'est d'ailleurs sur l'apparition extravagante du cinéaste italien que se clôt le spectacle.

La Cité des rêves devenue celle du cauchemar n'était-elle qu'un rêve ? Et pourle spectateur, tout est aussi passé comme dans un rêve.

 

 

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 août 2022 : Only happy when it rains

Un peu de pluie, enfin ! C'est pour ainsi dire la tradition pendant le festival de La Route du Rock qui commence cette semaine ! Pour le reste voici notre petite sélection estivale hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Change" de Franz Robert Wild
retour sur le Hellfest 2022 avec Seth, Dog Eat Dog, Deftones, Suicidal Tendancies, Ghost etc.
"I started a garden" de Her Skin
Des petits festivals à venir avec La Guinguette Sonore et Engrenage Party
"Stereolab & Laetitia Sadier", nouvelle émission de Listen In Bed à écouter ici et toujours :
"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia..

Au théâtre :

les comédies de l'été :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montartre
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Dîner de famille" au Café de la Gare

et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :
'Christian Bérard - Bébé excentrique" au Nouveau Musée National de Monaco
la présentation du nouveau parcours des Collections du Musée d'Art Moderne de Paris en accès gratuit
la visite commentée par la commissaire de "Anne de France - Femme de pouvoir, princesse des arts" au Musée Anne-de-Beaujeu à Moulins
dernière ligne droite pour :
"Le Théâtre des émotions" au Musée Marmottan Monet

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Silvio et les autres" de Paolo Sorrentino
"Two lovers" de James Gray
"Innocents" de Bernardo Bertolucci
"Gothika" de Mathieu Kassovitz
"Lina" de Michael Schaerer
et le cinéma indien en 6 films

Lecture avec :

La rentrée littéraire d'automne 2022
et toujours :
"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=