Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chokolate & Khalid
Interview  (Marseille)  jeudi 27 septembre 2012

A l’occasion de leur passage sur la scène de Marsatac, nous avons pu rencontrer Khalid et Chokolate, producteurs français à l’origine du récent album First Serve avec les membres de De La Soul Pos & Dave. Ce concept album, véritable pépite hip-hop/groovy/electro remplie d’inventivité, raconte l’histoire d’une quête au succès dans le milieu du rap au travers de Plug1 (Pos) & Plug2 (Dave), personnages cools et délirants. A peine remis de cette collaboration hors du commun, Khalid & Chokolate nous offrent une entrevue honnête et pleine de sympathie.

Pouvez-vous nous parler de la genèse de ce concept album, First Serve, avec les De La Soul ?

Khalid : Le projet a débuté en décembre 2008 où nous avons commencé à composer les premières musiques. On voulait faire un album avec des ricains parce qu’en France nous n’avons pas vraiment cette grosse culture du hip-hop et nous ne sommes pas de supers bons beat makers par rapport à eux. On avait donc De La Soul en tête mais ça nous paraissait vraiment inaccessible.

Finalement, on s’est rendu compte qu’on avait un ami commun, leur tourneur et une fois qu’on a eu une trentaine de musiques, on a réussi par son biais à rencontrer leur manager. On lui a filé le CD en lui exposant ce qu’on voulait faire avec : un concept album autour d’une histoire racontée de A à Z. Ce qu’on désirait avant tout, c’était qu’ils viennent sur place, à Paris, pour enregistrer et non pas se contenter d’un simple échange de fichiers par internet, de quoi créer un réel featuring en osmose. A notre grande surprise, ils sont revenus vers nous en disant que c’était vraiment du bon son et qu’ils kifferaient de partir dans ce projet un peu délirant ; ils ont donc débarqué deux semaines à Paris.

A partir de là, je suppose que vous avez foncé direct ? Comment s’est alors déroulée l’organisation ?

Khalid : A fond ! C’était parti pour deux semaines, un titre par jour.

Chokolate : C’est ça, deux semaines à fond, on avait tablé sur ça. On a enregistré l’album dans l’ordre, c’est-à-dire l’intro puis deuxième titre et ainsi de suite. Pour ce qui est du scénario, nous l’avons écrit la veille de leur venue en se disant : voilà, c’est l’histoire de deux mecs qui ont envie de percer dans le milieu du hip-hop. Les deux personnages Plug1 et Plug2 ont pris forme dans la peau de Pos et Dave (De La Soul) tout au long de l’histoire.

Deux semaines, ce n’était pas trop court ? Et à ce propos, combien de temps a été nécessaire pour finaliser le projet en entier ?

Chokolate : Bien sûr nous n’avions pas fini aux termes des deux semaines, d’autant plus que Dave et Pos ont rajouté des interludes comme ils font dans leurs albums. Ensuite la réalisation nous a pris un an, les enregistrements ont fait intervenir de vrais zicos avec la section cordes, cuivres, basses, guitares, batteries.

Khalid : Au total, le projet nous a pris quasiment 3 ans et demi. Ce temps a été nécessaire entre autre pour la partie administrative, car c’est une véritable structure que nous avons alors déployée.

Vous pouvez nous parler de vos personnages 2 and 4 ? Car nous avons bien cerné la personnalité de Plug1 & Plug2 mais les vôtres peut-être un peu moins.

Chokolate : A la base, c’était vraiment Plug1 et Plug2 les héros de l’histoire. Je ne sais pas d’où c’est venu en fait, mais on s’est dit : pourquoi ne pas créer des personnages un peu mystérieux, dans l’ombre, qui chapotent un peu le projet, des espèces de "business angels" en même temps que des artistes ? Voilà, c’est venu comme ça. Si on avait été un peu plus connu, je pense qu’on se serait peut-être plus mis en avant ! (rires)

Khalid : D’où l’idée des masques, on ne voulait pas leur voler la vedette ; par contre, on ne les met pas sur scène, c’est un peu relou de les porter pendant une heure.

Chokolate : On a fait plusieurs mois de promo en Allemagne et en Angleterre et on expliquait justement aux journalistes que la rencontre s’était faite comme dans le Clip "Must  Be The Music", c’est-à-dire qu’on avait croisé Plug1 et Plug2 dans le 18ème où l’on était assis en train de boire un café et qu’on leur a dit : "allez, venez les gars, vous êtes inconnus on va faire quelque chose de vous".

Comment s’est déroulée cette collaboration avec ce qu’on peut appeler des légendes du hip-hop ? A-t-il été facile de s’affirmer en tant que producteurs devant des artistes d’une telle envergure ?

Khalid : Alors comment te dire… Tu te chies dessus les premières rimes et après, très honnêtement, ils ont ce professionnalisme qui te rassure en un rien de temps. Quand tu rentres en studio avec eux, genre les mecs ils rappent puis s’arrêtent : "les mecs, vous en pensez quoi ?" et de suite on se dit ok, j’ai les mecs de De La Soul, je ne vais pas me priver, je vais y aller et ainsi les échanges ont fusé. Cela s’est vraiment fait comme ça, naturellement.

Chokolate : Il faut savoir que les mecs arrivaient à 10h-11h le matin, on se faisait une espèce de mini-réunion pour se rappeler un peu le thème du morceau, la musique, se la remettre un peu en tête. Après, on les enfermait de 13h à 17h tous les deux dans un salon, ils écrivaient le morceau et à 19h-20h le morceau était plié, enregistré dans la boîte.

Plutôt efficace !

Chokolate : Oui ! C’est là où tu te rends compte que bosser avec des ricains, ce n’est pas qu’une histoire de notoriété, les mecs sont vraiment très bons.

Le live s’est-il inscrit comme un deuxième projet ? Cela s’est fait naturellement ?

Khalid : Ça s’est fait naturellement mais c’est un troisième album pour le coup ! Pour parler honnêtement, cela a été un peu dur de décrocher de l’album. On voulait coller le plus possible à l’album et en fait, on s’est rendu compte qu’on restait un peu trop accroché à cet album, aux arrangements, et sur scène ça ne rendait pas terrible. Il aurait fallu qu’on soit genre 20 sur scène et ce n’était pas possible pour des questions de budget et de logistique, donc on a fait ça en équipe réduite. Il fallait être super efficace et apporter une autre couleur. Vous allez voir sur scène, c’est un peu plus électro, les mêmes mélodies mais adaptées à la scène et beaucoup plus efficaces.

Y a-t-il une partie d’improvisation sur scène ?

Khalid : Oui, là on est encore dans le car en train de se dire alors les arrangements de fin de tel ou tel morceau, est-ce qu’on fait ça ce soir, on le tente ?

D’autres projets en cours, une suite avec First Serve ?

Chokolate : On s’impose un petit break parce que tout cela a représenté beaucoup de travail et tous les deux on continue à travailler sur notre label, Jesgrew Records qui a sorti le disque. On va essayer de faire pas mal de collaborations.

Khalid : La suite s’écrit d’elle-même, ça peut être la tournée justement, ce qu’on vit là. En tout cas ça servira d’expérience, pour eux dans l’écriture de leurs textes et pour nous dans celle de notre musique. On ne s’est pas mis autour d’une table pour dire "ouais, il va y avoir un First Serve 2". Si cela doit arriver, ça arrivera. C’est un groupe qu’on a créé en fait, c’est-à-dire que De La Soul ont leur identité et First Serve est un nouveau groupe qui existe avec Pos, Dave et nous deux. Pour l’instant, c’est vrai qu’on se concentre beaucoup sur le présent qui reste pas mal chargé.

 
##De La Soul#

A lire aussi sur Froggy's Delight :

First Serve en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Jeudi 27 septembre

En savoir plus :
Le site officiel de First Serve
Le site officiel du festival Marsatac
Le Myspace du festival Marsatac
Le Facebook du festival Marsatac

Crédits photos : Sébastien Trivellin (Retrouvez toute la série sur son Flickr)


Séb.T & Julie B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=