Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Regardez, mais ne touchez pas !
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  octobre 2012

Comédie de cape et d'épée de Théophile Gautier, mise en scène de Jean-Claude Penchenat, avec Alexis Perret, Damien Roussineau, Paul Marchadier, Samuel Bonnafil, Jeanne Gogny (Chloé Donn en alternance), Flore Gandiol et Sarah Bensoussan (Judith Margolin en alternance).

En découvrant aujourd'hui "Regardez mais ne touchez pas !", pièce créée en 1847 au Théâtre-Français, et plus jamais jouée depuis, on sera en face du chaînon manquant qui réunit Gautier et Rostand, auteurs de deux chefs-d'oeuvre de la littérature française, "Le Capitaine Fracasse" et "Cyrano de Bergerac".

Car tout l'esprit de Cyrano est déjà là en gestation, avec de l'humour, des mots et des situations, l'envie d'emporter le spectateur hors des conventions théâtrales, d'inventer avant l'heure le cinéma de cape et d'épée !

Il fallait un tout jeune homme de 75 ans comme Jean-Claude Penchenat, quelqu'un qui sait s'amuser avec le théâtre en le respectant, quelqu'un qui n'a plus besoin de montrer son grand savoir-faire et qui met le texte avant son ego, pour monter cette pièce avec une grande simplicité, une belle évidence dans les effets comiques.

Ici, l'esprit est frondeur et farceur, et Penchenat n'a pas besoin de rajouter des milliers de gags, de se mettre à distance au énième degré pour défendre un texte délicieusement mineur de Théophile Gautier.

Là où d'autres metteurs en scène auraient cherché à aller vers le tout burlesque, les anachronismes à la Monty Python, Penchenat s'en tient à la trame du texte, le suit à la lettre et mène le récit à grande vitesse.

Pour l'aider, l'un des acteurs, Paul Marchadier, a posé dans le coin droit de la scène le texte sur un lutrin pour jouer les narrateurs. Au besoin, il reprend ses partenaires sur une mauvaise prononciation ibérique, bruite les faux combats en entrechoquant couteaux et fourchettes, joue seul tous les gardes qui passent derrière les fenêtres ou les portes...

Dans un beau décor elliptique de Jean-Baptiste Rony, des costumes de Dominique Rocher qui correspondent parfaitement à l'idée que l'on se fait d'une Espagne fantaisiste de l'époque de Philippe II, les comédiens font partager leur joie de jouer aux spectateurs qui sauront, quatre-vingt minutes après cette incursion à la Cour d'Espagne, les en remercier en applaudissements fort nourris.

Car ce spectacle est un régal, pas le régal creux de la formule passe-partout, mais celui du gourmand qui ne laisse rien dans son assiette. Dans "Regardez, mais ne touchez pas !", tout est bon, tout est délectable.

Ceux qui ne connaissent pas le théâtre y trouveront de quoi avoir envie d'y retourner, ceux qui en sont friands seront épatés par le résultat obtenu et devraient garder longtemps le souvenir de ces trois journées qui compteront tant dans la vie de Dona Beatrix d'Astorga et de Don Gaspar, les excellents Flore Gandiol et Alexis Perret.

Ils auront aussi une pensée pour Don Melchior de Bovadilla, plus matamore que matamore, interprété avec un gros appétit par Damien Roussineau, et pour son oncle, le hiératique comte de San Lucar, joué avec une vraie fausse sévérité par Samuel Bonnafil, qui porte finement la fraise.

Une réussite totale. Un spectacle immanquable, donc.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=