Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Noéplanète
Théâtre National de Chaillot  (Paris)  octobre 2012

Spectacle conçu et mis en scène par Árpád Schilling, avec Andor "Marci", Balázs Casandra, Dumitru Karim, Bel Kacem, Vincent Brayer, Emilie Combet, Cédric Djedje, Lionel Dray, Fragan Gehlker, Nina Nkundwa, Frédéric Noaille, Lucas Partensk,y Thomas Perrier, Viivi Roiha, Elisa Ruschke, Spartacus Ursu et Vittecoq.

Pour apprécier le travail d'Arpad Schilling, il faut sans doute connaître et accepter ses parti-pris : partant du chaos du monde, mélangeant vidéo, théâtre et cirque, procédant par saynètes entrecoupées de vraies et de fausses interviews, il considère le théâtre comme un forum, un lieu où l'imprévu a sa place, un lieu où le public doit participer à la construction de la réalité proposée, et ne l'envisage surtout pas comme le vecteur d'un récit uniforme et univoque.

Il y aura donc pour le spectateur des hauts et des bas, des moments de tension et d'attention suivis de périodes plus flottantes, plus contemplatives.

Dans "Noéplanète", les éléments qui se succèdent ne procèdent pas forcément sur le ton d'une dramaturgie qui va crescendo. Une scène de ménage commencée en vidéo s'achève sur le carré blanc qui occupe une partie de la scène et le rapport vu sur l'écran sera contredit par ce que produira la partie théâtrale. Les personnages vus en vidéo peuvent ainsi quitter l'écran pour retrouver l'espace scénique, et réciproquement.

La vidéo elle-même alterne des constructions différentes, peut passer de la fiction au documentaire, se transformer en une simple caméra de surveillance, être bien présente ou totalement absente.

Elle peut être le support de la scène théâtrale qui suit ou la contredire. Dans "Noéplanète", règne l'aléa, le hasard. Il faut être sur ses gardes. Penser qu'on est peut-être revenu aux temps où l'on aurait parlé de "théâtre postmoderne".

En tout cas, certains moments fonctionnent, notamment ceux où l'on évoque le sort des Roms, où les spectateurs peuvent interroger le personnage de chair et de sang qu'on a vu précédemment dans sa petite caravane sur l'écran vidéo...

Pareillement, le couple encordé qui s'enlace acrobatiquement dans les airs est l'occasion d'une belle séquence poétique. Quant à certaines saynètes aux thématiques pleines de troubles érotiques et de tensions raciales, elles rappellent parfois le théâtre de Koltès.

Évidemment, on trouvera que l'utilisation d'un processus digne de la télé-réalité pour le final est un peu décevant. Reste qu'on assiste avec "Noéplanète" à une tentative de réelle interpénétration de la vidéo et du théâtre. Une interpénétration où, pour une fois, la partie vidéo est de qualité au moins égale à la partie théâtrale.

Au bout du compte, si le spectateur sait puiser à l'intérieur du magma poétique multiforme proposé par Arpad Schilling, s'il sait jouer avec les multiples codes qu'il utilise, il se retrouvera dans un monde moins déconstruit qu'en attente fébrile de reconstruction.

Un monde qui pourra peut-être faire l'économie du déluge s'il redécouvre le chemin du langage et les routes de l'esprit.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=