Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Wild Nothing
Interview  (Paris, Pitchfork Music Festival)  vendredi 2 novembre 2012

Rendez-vous était donné avec Jack Tatum, tête pensante de Wild Nothing, lors de son passage à Paris pour le Pitchfork Music Festival. La rencontre se fera sur un banc, dehors, avec Outfit et Ratking en fond sonore. Un café et c’est parti…

Comment décrirais-tu ta musique pour quelqu’un qui ne l’a jamais entendu ?

Jack Tatum : C’est assez dur comme question… Pour moi, c’est de la pop. C’est une musique très référencée, avec des regards vers le passé. Oui je regarde vers le passé pour trouver mon inspiration, beaucoup de ce que je fais est basé dessus. Plus spécifiquement  encore, pour mon premier disque. La racine, ce sont les groupes Anglais des années 80. Je pense que le nouvel album est plus orienté simplement pop. Après quand j’essaie de me décrire personnellement à des gens, je me dis guitariste et bassiste.

Tu parles de groupes anglais ou de musique anglaise des années 80. Te sens-tu proche également de groupe comme Talk Talk, Echo and The Bunnymen ou Kate Bush ?

Jack Tatum : Oui oui absolument, plus particulièrement Kate Bush et Echo and The Bunnymen. Talk Talk j’aime bien, mais je ne suis pas aussi familier avec leur musique. Kate Bush a toujours été une grande source d’inspiration. Même avec Nocturne. Alors que je composais certaines chansons, j’écoutais sa musique. Il y a des choses que j’aurais aimé avoir trouvé ! Echo And The Bunnymen moins sur le dernier disque mais sur le premier oui, définitivement !

Tu joues de tous les instruments sur le disque.

Jack Tatum : Oui !

N’est-ce pas un risque que l’album sonne de maniére linéaire ? Je dis un risque car ce n’est pas vraiment le cas…

Jack Tatum : C’est vrai… Je trouve que, linéaire est une façon de dire les choses parce que je joue de tous les instruments mais cela sonne différemment que si c’était un groupe. Et cela marche avec la musique. J’ai l’impression que quand c’est toi qui joues de tous les instruments, qui joues toutes les parties, tu essaies de tout assembler comme tu l’imagines. Quand tu joues dans un groupe, tout le monde peut contribuer et cela en devient parfois, brumeux. Là j’ai une vision de ma musique et je la joue comme je l’imagine…

Et sur scène ? Tu donnes des directives ?

Jack Tatum : On en discute et on essaie de faire au mieux !

Dream Pop est une bonne définition de ta musique ?

Jack Tatum : Oui bien sûr…

Même si c'est très large comme étiquette, on y met beaucoup de groupes différents…

Jack Tatum : Oui c’est vrai. Après le terme me convient. Mais dans le sens classique du terme, comme pour d’autres groupes comme les Cocteau Twins par exemple.

Es-tu d’accord avec cette phrase pour parler de ta musique "Not dance music but danceable" ?

Jack Tatum : Oui pas mal ! C’est vrai, on peut dire quelque chose comme ça. Je pense que c’est une certaine qualité de ma musique.

S’adresser à la tête et aux pieds…

Jack Tatum : Oui oui. C’est très basé sur la mélodie, mais avec un côté head bop en moins violent !

Pourquoi ta musique sonne aussi désillusionnée ?

Jack Tatum : Hum… je ne sais pas. Je trouve que cela fait plus partie de ma musique que moi. C’est peut-être un caractère de ma musique plus que quelque chose qui me correspond vraiment. Je pense que cela a beaucoup à voir avec l’humeur que peu prendre ma musique. C’est effectivement parfois un peu triste. Il y a une part de...

Mélancolie ?

Jack Tatum : Oui, cela a souvent à voir avec le doute, les relations humaines, les difficultés de compréhension entre les gens, etc. C’est un peu... comment comprendre la vie ! Mais je ne dirais pas désillusionné. C’est plus quelque chose qui parle, qui donne envie d’avoir de l’espoir. Mais il y a un côté triste, oui.

Triste et dansant !

Jack Tatum : (rire) oui en fait, voilà comment résumer ma musique… de la dream pop triste et dansante et référencée…

Et atmosphérique…

Jack Tatum : Oui c’est quelque chose de très important pour moi, et aussi l’humeur, le climat. En fait, ma musique est plus une question de globalité. Un tout plus que des parties instrumentales en particulier. Tout est une question d’environnement que j’essaie de créer.

Merci et bon concert !

Jack Tatum : Oh merci !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Wild Nothing en concert à Pitchfork Music Festival Paris #2 (édition 2012)
Wild Nothing en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - vendredi 2 novembre

En savoir plus :
Le site officiel de Wild Nothing
Le Myspace de Wild Nothing
Le Facebook de Wild Nothing


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=