Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Midget !
Interview  (Paris)  mardi 16 octobre 2012

On entend parler d'eux depuis plus d'un an, pourtant ils ont donné peu de concerts, et se montrent plutôt discrets. Même si Midget ! est d'abord vu comme le nouveau projet de Mocke, guitariste de Holden et d'Arlt, c'est bien d'un duo qu'il s'agit. Claire Vailler et Mocke écrivent ensemble et jouent ensemble. C'est chez Sing Sing, du groupe Arlt, que se déroule cette interview à deux voix bien complémentaires.

On connaît bien Mocke, mais toi, Claire, on te découvre. Peux-tu nous parler de ton parcours ?

Claire : J'ai commencé à écrire des chansons il y a quelques années. C'était un projet solo qui s'appelait Transbluency. J'ai enregistré quelques maquettes et donné quelques concerts au bout d'un an environ. Des petits concerts dans des cafés, dans des bars. C'était comme une épreuve du feu. C'était intimidant de me retrouver toute seule avec ma guitare. Je ne faisais pas beaucoup de bruit. J'interprétais des morceaux doux, dans des contextes pas forcément propices. Je savais profondément que c'était ce que je voulais faire, que ça me tenait à coeur. Mais j'étais entre deux eaux. C'était compliqué, je ne savais pas comment mener ce projet. C'était difficile de me lancer, d'autant que je ne suis pas quelqu'un d'opiniâtre. C'est lors d'un de ces concerts que j'ai rencontré Mocke. La rencontre a été décisive puisque tout d'un coup je n'étais plus seul à porter mon petit truc. Les choses semblaient soudain plus faciles. Ça m'a donné un élan incroyable pour aujourd'hui me consacrer entièrement à la musique.

Mocke : Il te reste du temps pour une autre question ? (rires)

Comment se déroule le processus d'écriture entre vous deux ?

Mocke : On écrit vraiment à deux. Il arrive que l'un de nous arrive avec des idées et qu'on les développe ensemble. D'autres fois, on improvise ensemble, on réécoute, puis on en fait quelque chose. On écrit des paroles dessus, on aménage. On a un peu près tout essayé.

Claire : On a aussi tenté : il écrit une musique, j'écris les paroles ou j'écris la musique et lui les paroles. Et même, on écrit les paroles ensemble et la musique tous les deux.

Mocke : Il y a aussi sur l'album deux chansons qui ont été écrites chacun de notre côté.

Claire : Une coécrite par moi et l'autre coécrite par Mocke, mais c'est le cas de figure le plus rare. La plupart du temps, c'est vraiment à deux en échangeant tout le long du processus. Pour moi qui avais toujours, jusque là, travaillé toute seule, ça a été très enrichissant. Il y a de nouvelles pistes qui s'ouvrent, ça permet d'aller plus loin. Même si on a besoin tous les deux d'avoir un espace personnel pour développer nos idées. On creuse chacun dans notre coin avant de mettre en commun.

Depuis l'apparition des premiers morceaux de Midget ! sur internet, il s'est passé plus d'un an. Pourquoi l'album a-t-il mis aussi longtemps à sortir ?

Mocke : En fait, un an ce n'est pas si long. Il y a un an, nous étions déjà officiellement signés chez We Are Unique, notre label. C'est un petit label très intéressant, mais qui dispose de peu de moyens financiers. Il faut donc prévoir la sortie d'album en avance. On s'est efforcés d'être patient. On est bien au sein de cette équipe.

Claire : On a envoyé un seul disque à ce label parce qu'on se sentait des affinités avec eux. On n'a presque rien fait. On a rencontré une vraie écoute d'emblée.

Comment êtes-vous arrivés sur ce label ?

Mocke : On avait découvert la musique de Mickaël Mottet, c'est-à-dire d'Angil.

Claire : De mon côté, j'avais découvert Half Asleep qui me plaisait beaucoup.

Mocke : On s'est rendu compte que les deux groupes étaient sur le même label. On leur a envoyé une maquette.

Claire : Ils se sont montrés rapidement enthousiastes.

Vous avez déménagé à Bruxelles. Cela influence-t-il votre écriture ?

Mocke : C'est trop récent. On est arrivé début septembre seulement. Mais si on continue à ce rythme-là à manger des gaufres et des frites, ça va influencer notre écriture. (rires)

Claire : On n'a pas encore écrit de nouveaux morceaux depuis notre emménagement. En plus, Mocke est parti trois semaines aux États-Unis enregistrer avec Arlt. On commence juste à trouver nos marques.

C'est donc une évasion fiscale.

Claire : (ironique) Oui, parce qu'on a d'énormes salaires.

Mocke : C'est trop d'argent. Tu n'imagines pas combien ça rapporte de tourner avec Arlt. (rires)

D'ailleurs, pour Mocke, est-ce facile de gérer à la fois la parution du premier album de Midget !, la sortie prochaine de "Sidération" d'Holden et la production et les enregistrements avec Arlt ?

Mocke : Ce n'est pas toujours facile d'autant qu'il y en a d'autres (rires). Par contre, ça apporte énormément. C'est excitant d'être sur autant de projets. J'ai besoin d'un rythme assez soutenu sinon j'ai tendance à me morfondre.

Avec autant de contacts, n'y a t-il pas eu l'envie d'ouvrir le projet Midget ! à d'autres artistes ?

Mocke : On a travaillé avec oOmiaq, du groupe Milenka, mais ça a été le seul intervenant extérieur. C'était un peu esprit "bulle", cet album. On s'est dit que c'était bien de commencer ainsi, quitte à s'ouvrir par la suite. On s'est dit qu'on allait tout faire par nous-mêmes. C'était l'ambition de départ.

Vous avez eu un enfant récemment. Est-ce un frein pour le lancement de l'album ou une tournée ?

Mocke : Cela demande plus d'organisation, ça rend les choses encore un peu plus fatigantes, mais ce n'est pas un frein. En plus, ça aide à garder les pieds sur terre. D'ailleurs avoir un enfant n'est pas qu'une contrainte (rire).

Claire : Pour le travail d'écriture, en amont, c'est aussi une source d'inspiration.

Les chansons qui sont sur l'album sont maintenant un peu anciennes. En avez-vous déjà d'autres en préparation ?

Claire : On écrit un peu au jour le jour, comme ça vient.

Mocke : Ça dépend de l'inspiration du moment. C'est plus ou moins constant.

Claire : Il n'y a pas de break. Il y a toujours un moment où l'un de nous deux se pointe avec une idée, où on a envie de travailler ensemble.

Mocke : C'est ça qui est amusant quand on fait de la musique, c'est qu'on a toujours envie d'aller voir ailleurs. Personne ne te force à rester dans le même créneau alors tu peux tenter de nouvelles choses.

La prochaine étape, ce sera la tournée ?

Mocke : (rires) Avant ça, il y a beaucoup de choses à trouver. Nous ne sommes pas bien équipés en partenaires professionnels pour l'instant. Mais ça nous correspond, nous allons à notre rythme.

Claire : Nous sommes assez lents. Nous avons essayé de forcer notre nature, mais nous ne sommes pas doués, pour le réseau, les contacts. On ne sait pas faire ça. Les rencontres se font naturellement, comme avec Angil ou Valérie d'Half Asleep. Ce ne sont pas des choses qu'on déclenche, qu'on va chercher. C'est un processus qui est plus long, mais qui nous correspond bien. Tous les deux, nous sommes des musiciens, pas des professionnels de la promotion.

Mocke : D'ailleurs on n'a pas l'ambition de conquérir le monde. Ce qui compte pour nous, avant tout, c'est la musique.

Retrouvez Midget !
en Froggy's Session
pour 3 titres en cliquant ici !
  

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Midget parmi une sélection de singles (mai 2011)
La chronique de l'album Lumière d'en bas de Midget !
La chronique de l'album Bois & Charbon de Midget !
L'interview de Midget ! (vendredi 19 décembre 2014)

En savoir plus :
Le Bandcamp de Midget !
Le Myspace de Midget !
Le Facebook de Midget !

Crédits photos : Thomy Keat (Toute la série sur Taste of Indie)


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Midget! (19 décembre 2014)
Midget ! (16 octobre 2012)


# 9 mai 2021 : Toujours plus proche de la sortie

On apprend par coeur le calendrier de dé-confinement, on espère les vaccins au plus vite, retrouver les salles de spectacles, les restos, bref on serait presque heureux. Pour le moment, voici le sommaire de la semaine avec la Mare Aux Grenouilles #27 samedi et un concert/interview de La Reine Garçon le 22 mai. Suivez la chaine Twitch.

Du côté de la musique :

"Flux flou de la foule" de Françoiz Breut
"Eiskeller" de Rover qui nous en parle en interview
"Let's do porn" de Captain Obvious
"The moon and stars : prescriptions for dreamers" de Valérie June
"Van Weezer" de Weezer
"Le grand secret des oiseaux de sable" de Ceylon
"Electron libre" de Hae-Sun Kang
"Chronicles of an inevitable outcome" de Intraveineuse
"Autobiographie Pirate" de Lady Arlette
"Vous écoutez quoi en travaillant ?" la 10ème émission de la saison 2 de Listen In Bed avec Guillaume Long, Flavien Girard et Francis Bourganel
"Augustin Pfleger : the life and passion of the christ" de Orkester Nord et Martin Wahlberg
"Beneath" de Tremor Ama
et toujours :
"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Mélancolie des dragons" de Philippe Quesne
"Richard III - Loyauté me lie" de Jean Lambert-wild
"Bestie di scena" de Emma Dante
"Ali Baba" de Macha Makeïeff
"Noire" de Tania de Montaigne
"On ne voyait que le bonheur par Grégori Baquet
"Aimez-moi" de Pierre Palmade

Expositions :

en virtuel :
"Valadon et ses contemporaines. Peintres et sculptrices, 1880-1940" au Musée des Beaux-Arts de Limoges
"Matisse, comme un roman" au Centre Pompidou
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Luxes" au Musée des Arst Décoratifs
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre

Cinéma :

at home :
"Les Beaux Jours" de Marion Vernoux
"Les Garçons sauvages" de Bertrand Mandico
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Hyènes" de Djibril Diop Mambéty
"De bruit et de fureur" de Bertrand Mandico
"Cosmos" de Andrzej Zulawski
"Cria Cuervos" de Carlos Saura

Lecture avec :

"Une toute petite minute" de Laurence Peyrin
"Rome, naissance d'un empire" de Stéphane Bourdin & Catherine Virlouvet
Rencontre avec Olivier Bal auteur de "La forêt des disparus"
"Le mari de mon frère" de Gengoroh Tagame
"Le bal des folles" de Victoria Mas et "Ici n'est plus ici" de Tommy Orange
et toujours :
"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=