Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Midget !
Interview  (Paris)  mardi 16 octobre 2012

On entend parler d'eux depuis plus d'un an, pourtant ils ont donné peu de concerts, et se montrent plutôt discrets. Même si Midget ! est d'abord vu comme le nouveau projet de Mocke, guitariste de Holden et d'Arlt, c'est bien d'un duo qu'il s'agit. Claire Vailler et Mocke écrivent ensemble et jouent ensemble. C'est chez Sing Sing, du groupe Arlt, que se déroule cette interview à deux voix bien complémentaires.

On connaît bien Mocke, mais toi, Claire, on te découvre. Peux-tu nous parler de ton parcours ?

Claire : J'ai commencé à écrire des chansons il y a quelques années. C'était un projet solo qui s'appelait Transbluency. J'ai enregistré quelques maquettes et donné quelques concerts au bout d'un an environ. Des petits concerts dans des cafés, dans des bars. C'était comme une épreuve du feu. C'était intimidant de me retrouver toute seule avec ma guitare. Je ne faisais pas beaucoup de bruit. J'interprétais des morceaux doux, dans des contextes pas forcément propices. Je savais profondément que c'était ce que je voulais faire, que ça me tenait à coeur. Mais j'étais entre deux eaux. C'était compliqué, je ne savais pas comment mener ce projet. C'était difficile de me lancer, d'autant que je ne suis pas quelqu'un d'opiniâtre. C'est lors d'un de ces concerts que j'ai rencontré Mocke. La rencontre a été décisive puisque tout d'un coup je n'étais plus seul à porter mon petit truc. Les choses semblaient soudain plus faciles. Ça m'a donné un élan incroyable pour aujourd'hui me consacrer entièrement à la musique.

Mocke : Il te reste du temps pour une autre question ? (rires)

Comment se déroule le processus d'écriture entre vous deux ?

Mocke : On écrit vraiment à deux. Il arrive que l'un de nous arrive avec des idées et qu'on les développe ensemble. D'autres fois, on improvise ensemble, on réécoute, puis on en fait quelque chose. On écrit des paroles dessus, on aménage. On a un peu près tout essayé.

Claire : On a aussi tenté : il écrit une musique, j'écris les paroles ou j'écris la musique et lui les paroles. Et même, on écrit les paroles ensemble et la musique tous les deux.

Mocke : Il y a aussi sur l'album deux chansons qui ont été écrites chacun de notre côté.

Claire : Une coécrite par moi et l'autre coécrite par Mocke, mais c'est le cas de figure le plus rare. La plupart du temps, c'est vraiment à deux en échangeant tout le long du processus. Pour moi qui avais toujours, jusque là, travaillé toute seule, ça a été très enrichissant. Il y a de nouvelles pistes qui s'ouvrent, ça permet d'aller plus loin. Même si on a besoin tous les deux d'avoir un espace personnel pour développer nos idées. On creuse chacun dans notre coin avant de mettre en commun.

Depuis l'apparition des premiers morceaux de Midget ! sur internet, il s'est passé plus d'un an. Pourquoi l'album a-t-il mis aussi longtemps à sortir ?

Mocke : En fait, un an ce n'est pas si long. Il y a un an, nous étions déjà officiellement signés chez We Are Unique, notre label. C'est un petit label très intéressant, mais qui dispose de peu de moyens financiers. Il faut donc prévoir la sortie d'album en avance. On s'est efforcés d'être patient. On est bien au sein de cette équipe.

Claire : On a envoyé un seul disque à ce label parce qu'on se sentait des affinités avec eux. On n'a presque rien fait. On a rencontré une vraie écoute d'emblée.

Comment êtes-vous arrivés sur ce label ?

Mocke : On avait découvert la musique de Mickaël Mottet, c'est-à-dire d'Angil.

Claire : De mon côté, j'avais découvert Half Asleep qui me plaisait beaucoup.

Mocke : On s'est rendu compte que les deux groupes étaient sur le même label. On leur a envoyé une maquette.

Claire : Ils se sont montrés rapidement enthousiastes.

Vous avez déménagé à Bruxelles. Cela influence-t-il votre écriture ?

Mocke : C'est trop récent. On est arrivé début septembre seulement. Mais si on continue à ce rythme-là à manger des gaufres et des frites, ça va influencer notre écriture. (rires)

Claire : On n'a pas encore écrit de nouveaux morceaux depuis notre emménagement. En plus, Mocke est parti trois semaines aux États-Unis enregistrer avec Arlt. On commence juste à trouver nos marques.

C'est donc une évasion fiscale.

Claire : (ironique) Oui, parce qu'on a d'énormes salaires.

Mocke : C'est trop d'argent. Tu n'imagines pas combien ça rapporte de tourner avec Arlt. (rires)

D'ailleurs, pour Mocke, est-ce facile de gérer à la fois la parution du premier album de Midget !, la sortie prochaine de "Sidération" d'Holden et la production et les enregistrements avec Arlt ?

Mocke : Ce n'est pas toujours facile d'autant qu'il y en a d'autres (rires). Par contre, ça apporte énormément. C'est excitant d'être sur autant de projets. J'ai besoin d'un rythme assez soutenu sinon j'ai tendance à me morfondre.

Avec autant de contacts, n'y a t-il pas eu l'envie d'ouvrir le projet Midget ! à d'autres artistes ?

Mocke : On a travaillé avec oOmiaq, du groupe Milenka, mais ça a été le seul intervenant extérieur. C'était un peu esprit "bulle", cet album. On s'est dit que c'était bien de commencer ainsi, quitte à s'ouvrir par la suite. On s'est dit qu'on allait tout faire par nous-mêmes. C'était l'ambition de départ.

Vous avez eu un enfant récemment. Est-ce un frein pour le lancement de l'album ou une tournée ?

Mocke : Cela demande plus d'organisation, ça rend les choses encore un peu plus fatigantes, mais ce n'est pas un frein. En plus, ça aide à garder les pieds sur terre. D'ailleurs avoir un enfant n'est pas qu'une contrainte (rire).

Claire : Pour le travail d'écriture, en amont, c'est aussi une source d'inspiration.

Les chansons qui sont sur l'album sont maintenant un peu anciennes. En avez-vous déjà d'autres en préparation ?

Claire : On écrit un peu au jour le jour, comme ça vient.

Mocke : Ça dépend de l'inspiration du moment. C'est plus ou moins constant.

Claire : Il n'y a pas de break. Il y a toujours un moment où l'un de nous deux se pointe avec une idée, où on a envie de travailler ensemble.

Mocke : C'est ça qui est amusant quand on fait de la musique, c'est qu'on a toujours envie d'aller voir ailleurs. Personne ne te force à rester dans le même créneau alors tu peux tenter de nouvelles choses.

La prochaine étape, ce sera la tournée ?

Mocke : (rires) Avant ça, il y a beaucoup de choses à trouver. Nous ne sommes pas bien équipés en partenaires professionnels pour l'instant. Mais ça nous correspond, nous allons à notre rythme.

Claire : Nous sommes assez lents. Nous avons essayé de forcer notre nature, mais nous ne sommes pas doués, pour le réseau, les contacts. On ne sait pas faire ça. Les rencontres se font naturellement, comme avec Angil ou Valérie d'Half Asleep. Ce ne sont pas des choses qu'on déclenche, qu'on va chercher. C'est un processus qui est plus long, mais qui nous correspond bien. Tous les deux, nous sommes des musiciens, pas des professionnels de la promotion.

Mocke : D'ailleurs on n'a pas l'ambition de conquérir le monde. Ce qui compte pour nous, avant tout, c'est la musique.

Retrouvez Midget !
en Froggy's Session
pour 3 titres en cliquant ici !
  

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Midget parmi une sélection de singles (mai 2011)
La chronique de l'album Lumière d'en bas de Midget !
La chronique de l'album Bois & Charbon de Midget !
L'interview de Midget ! (vendredi 19 décembre 2014)

En savoir plus :
Le Bandcamp de Midget !
Le Myspace de Midget !
Le Facebook de Midget !

Crédits photos : Thomy Keat (Toute la série sur Taste of Indie)


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Midget! (19 décembre 2014)
Midget ! (16 octobre 2012)


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=