Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fiodor Dream Dog - 9Mary - Jacko Hooper
Café de la Danse  (Paris)  mardi 4 décembre 2012

Le 4 décembre dernier, Le HibOO organisait sa première soirée au Café de la Danse. Fiodor Dream Dog a assuré la première partie de soirée, mais vu l’horaire avancé, peu ont pu en profiter (et je n’en faisais pas partie).

Le public est parsemé dans les gradins, tandis que la presse spécialisée et invitée (3 pages de guestlist !) était affairée à siroter bière et vin au bar de l’étage. Rod arrive pour présenter la première artiste, l’anglaise 9Mary, venue sous son vrai nom, Flo Morrissey. Il nous annonce une voix "wow" pour cette adolescente de 17 ans. Elle entre en scène avec sa guitare, ses cheveux longs et son pantalon noir à fleurs, on est dans le San Francisco des seventies. Aux premiers sons de sa voix, on pense immédiatement à un mélange entre Joani Mitchell et Lana Del Rey. Après son premier morceau "Show Me", elle nous livre une reprise fade de "Hope There’s Someone" d’Antony & the Johnsons. Les dix morceaux de sa setlist s’enchaînent, et elle charme le public en parlant en français. Elle a même écrit une chanson dans la langue de Molière, ce qui ravit le public mais blase toujours les gens du bar qui sont décidément plus bruyants que la musique, ce qui énerve vraiment le public qui ne se gêne d’ailleurs pas pour demander aux "crétins d’en haut de respecter les artistes". C’est dit.

Sa voix est en effet sublime, mais au final, toutes ses chansons se ressemblent et aucune émotion ne vient me titiller, à part  sur "In a Manner of Speaking", reprise du groupe Tuxedomoon, où elle a vraiment l’air de porter le texte en elle. Elle termine avec son morceau "If you can’t love this all goes away" qui a fait le buzz sur le net. Le public est conquis mais je reste personnellement de marbre. Il n’est pas impossible que d’ici quelques années elle fasse des ravages mais pour le moment, sa belle voix ne suffit pas.

Second artiste ce soir-là, le jeune anglais Jacko Hooper, présenté comme un nouveau Ben Howard. Je ne suis pas convaincue par la comparaison mais on passe tout de suite à un autre niveau lorsqu’il commence à jouer "Too Far To Sea". Un petit côté Damien Rice et Ed Sheeran peut-être. Sa voix n’est pas exceptionnelle mais l’émotion est là, et c’est ce qui importe (mais toujours pas pour les gens du bar, qui commencent vraiment à devenir insupportables).

Il parle peu entre les morceaux, on dirait un grand timide aux allures de poète romantique, qui ne manque pas d’émoustiller la gente féminine présente ce soir. En présentant un de ces morceaux, il nous avoue être ravi d’être à Paris, car c’est un rêve pour lui : "J’ai écrit cette chanson ["Limits Reached"] dans ma chambre quand j’avais 15 ans. Je n’imaginais pas que j’allais la jouer à Paris un jour". Il commence à se passer quelque chose sur scène et il a beaucoup de présence. Alors quand il annonce une reprise de "Fly Me To The Moon" de Franck Sinatra, certaines filles n’en peuvent plus et hurlent comme si elles avaient un boys band face à elles. C’est une version intéressante, mais ça ne vaut pas les trois chansons qui se détachent du lot selon moi : le sublime "November 5th's on", "Medicine" et "The River" avec son refrain "You know just where to find me" qui donne envie à certaines d’aller le retrouver après le concert. Il termine avec "Lullaby" mais revient sur scène car le public en redemande. Et c’est tout gêné qu’il annonce : "Merci beaucoup, c’est le premier rappel de ma vie alors, est-ce que je peux vous rejouer quelque chose ? Qu’est-ce que vous voulez entendre ?". Le public demande "Common Sense". Retenez son nom parce que vous allez entendre parler de lui.

Quel plaisir en tout cas de découvrir des artistes, qu’ils nous plaisent ou non. Garder la curiosité de la découverte est primordial pour ne pas finir blasé et aigri parce qu’on écoute ce qu’on nous dit d’écouter pour être "hype" (toute référence aux gens présents au bar ce soir-là est totalement issue de ma volonté). Merci Le HibOO, on reviendra !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Second of joy de Fiodor Dream Dog
Fiodor Dream Dog en concert à Pas de printemps pour Marnie - Axel and the Farmers - Fiodor Dream Dog

En savoir plus :
Le site officiel de Fiodor Dream Dog
Le Bandcamp de Fiodor Dream Dog
Le Myspace de Fiodor Dream Dog
Le Facebook de Fiodor Dream Dog
Le Bandcamp de 9Mary
Le Myspace de 9Mary
Le Facebook de 9Mary
Le Bandcamp de Jacko Hooper
Le Facebook de Jacko Hooper


Jaz'         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=