Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une petite douleur
Théâtre des Abbesses  (Paris)  décembre 2012

Comédie dramatique de Harold Pinter, mise en scène de Marie-Louise Bischofberger, avec Marie Vialle, Louis-Do de Lencquesaing et Christian Leborgne.

Dernièrement, certains metteurs en scène ont oublié qu’une des influences majeures d’Harold Pinter était le théâtre de Samuel Beckett. Une des grandes qualités de "Une petite douleur", montée modestement et minutieusement par Marie-Louise Bischofberger, est de ne pas l’avoir oublié.

Il est vrai qu’il eût été difficile de trouver une logique au personnage du "Grand marchand d’allumettes", de cacher que son irruption dans le cottage cossu d’un couple anglais d’âge moyen pouvait avoir une explication qui se tienne.

Ici, tout part d’un thé pris dans le jardin perturbé par une guêpe qui va connaître un sort qui révoltera autant les amis des animaux que les amateurs de marmelade.

Tout n’est que calme et ennui, même si le mari, saisi parfois d’une petite douleur "lumineuse", ne manque pas de moquer sa femme qui pense - ô crime de lèse intellectuel ! - que les hyménoptères mordent et que son époux écrit un essai sur le Congo Belge. Mais il y a hors champ et hors jardin, à quelques mètres de ce cottage paisible, un homme étrange qui vend des allumettes sur un chemin où ne passe personne…

Curieux sujet pour une des premières pièces d’un jeune auteur de 28 ans, mais qu’on peut lire comme un chaînon nécessaire pour élaborer seulement quelques mois ou années plus tard les chefs-d’œuvre qui feront sa réputation, comme "Le Gardien".

Choix majeur, Marie-Louise Bischofberger a décidé que le couple Marie Vialle-Louis-Do de Lencquesaing n’avait pas de distance avec la situation étrange qu’ils créent en laissant entrer dans leur intérieur cosy le géant aux boîtes d’allumettes. À la fois pataud et inquiétant dans son mutisme, seulement interrompu par quelque chose qui ressemble à des rires, il est campé magistralement par Christian Le Borgne.

Mais ses deux mètres dix volumineux occupent intensément les lieux et impliquent qu’il soit une réalité et non, comme on aurait pu l’imaginer, une illusion, un fantasme récurrent pour un couple qui a besoin de se créer une présence irréelle pour éviter leurs rituelles conversations sur les clématites ou les volubilis.

C’est donc en proposant un vaudeville minimaliste, joué sur un ton plaisant et enjoué par un couple d’acteurs convaincants, que Marie-Louise Bischofberger tente de résoudre la plupart des mystères qui traversent un texte trop concis pour tout révéler.

Sans doute qu’à force de jouer "Une petite douleur" les protagonistes exploreront de nouvelles pistes. Reste qu’en l’état, cette pièce d’un Pinter encore en devenir a l’avantage d’être à la fois distrayante et ouverte vers un indéfinissable ailleurs théâtral.


 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 juin 2022 : un festival de festivals

C'est parti pour la saison des festivals, de musique, de théâtre, de cinéma, de littérature.. tout est bon pour découvrir plein de belles choses pendant l'été ! Profitez-en.

Du côté de la musique :

"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew
et toujours :
"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Romance" au Théâtre Les Déchargeurs
"Mon amant de Saint-Jean" au Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet
"Les Tontons farceurs" au Théâtre L'Alhambra
"La Ménagerie de verre" au Théâtre Essaion
"Je m'appelle Momo" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

dernière ligne droite pour "Pionnières, artistes d’un nouveau genre dans le Paris des Années Folles" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"J'arrive" de Bertrand Basset
"Parenthèse" de Denis Larzillière
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Nuit magique" de Xaver Böhm
"Ma fille" de Laura Bispuri
"Fiertés" une sélection de films arc-en-ciel
et (re)voir des films de Rainer Werner Fassbinder
"Lili Marleen"
"Tous les autres s'appellent Ali"
et en sortie DVD-VOD: "Todos os Mortos" de Caetano Gotardo et Marco Dutra

Lecture avec :

"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=