Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Faire quelque chose
Vincent Goubet  janvier 2013

Réalisé par Vincent Goubet. France. Documentaire. 1h34. (Sortie 2 janvier 2013).

Plus de 70 ans après, la Résistance, comme l'Occupation ou les Camps, est devenue le terrain de chasse des historiens. Le temps passant, tous les aspects de la seconde guerre mondiale ont été traités et l'on sait à peu près tout d'une époque longtemps opaque.

Nous vivons le temps des sommes, des évaluations, de la mesure des événements, de leur remise en perspective historique. L'inconvénient, c'est qu'on aboutit à un constat froid, historique voire scientifique.

C'est tout à l'honneur de Vincent Goubet, tout jeune trentenaire, d'avoir procédé autrement dans son documentaire sur les Résistants. En effet, il n'a pas visé la vérité historique dans sa logique statistique mais a voulu en revenir aux hommes, aux derniers témoins de cette période qui continue d'interroger.

"Faire quelque chose" a d'abord comme vertu de faire défiler devant nous une quarantaine de nonagénaires qui survivent avec vigueur pour continuer à raconter, à donner vie à leur action dans la Résistance.

Goubet ne se perd pas dans la politique, fait fi de toutes les tendances contradictoires dans lesquelles se distribuaient ceux qui ont dit non, ceux qui ont refusé le joug de l'occupant. Il part d'une idée simple : résister, c'est d'abord avoir envie de résister, pas suivre les consignes d'un parti ou d'un groupe qui les aurait incité à résister.

Qu'ils soient gaullistes, communistes ou autres, les Résistants couraient les mêmes risques, avaient pour but la même chose : que cesse l'injustice, que revienne cette liberté dont on mesure le prix seulement quand on l'a perdue.

En quatre-vingts minutes chrono, il réussit le beau pari de faire le tour d'horizon de la Résistance, d'expliquer ce qu'elle était, ce qu'elle voulait, ce qui arrivait à ceux qui en faisaient partie. Il n'élude pas les questions-clés sur l'action directe face à la barbarie.

Tous ses intervenants ont soif d'expliquer, d'expliquer encore, sans jamais se mettre en avant. 70 ans après, ils sont toujours droits et rigoureux, modestes et épris de justice. Cette quarantaine de résistants montre qu'il existait, par-delà toutes leurs différences sociales et politiques, un esprit de la Résistance, dont le programme du Conseil National de la Résistance fut l'expression.

Car les Résistants n'ont pas fait simplement "quelque chose", ils ont rêvé une République sociale qui fut l'idéal de la Libération et que tous les gouvernements s'en réclamant depuis n'ont, hélas, pas cessé de piétiner. Cela continue d'offusquer ces vieillards indignes, détestant la bien-pensance et l'hypocrisie de l'après-guerre.

Grâce à sa jeunesse, Vincent Goubet cherche à comprendre cet hier mythique pour que les générations d'aujourd'hui puisent à leur tour "faire quelque chose".

Il propose un documentaire synthétique, appliqué, sans fausses notes où il ne se met pas en valeur mais à l'écoute de ses grands anciens dont tous les noms mériteraient d'être cités. Jamais, et Vincent Goubet avec "Faire quelque chose" y contribue minutieusement, il ne faudra les oublier.

Vivants ou morts, ce sont désormais de grands Français, et mieux encore, de vrais hommes, d'authentiques humains dont la flamme ne doit pas cesser de brûler dans le cœur de ceux qui, un jour, à leur tour, devront faire quelque chose...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?

De la musque, du théâtre, de la littérature, de la bonne humeur et du replay au programme cette semaine sur Froggy's Delight que ce soit ici, sur Twitch ou sur Youtube. Comme disent les jeunes, suivez-nous et mettez des pouces bleus ! .

Du côté de la musique:

"Session de rattrapage 3", nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
quoi de neuf du côté de Caesaria, Archi Deep, Chester Remington, Dirty Fonzy
"She Reaches Out to She" de Chelsea Wolfe
"Victoire de la musique" de Cotonete
"Back to the wall" de Grand March
"Please, wait" de Maxwell Farrington & Le SuperHomard
"La reine du secourisme" de Nicolas Jules
"On the spot" de Philippe Soirat
"#puzzled" de Pierre-François Blanchard
"Goodbye black dog" de PURRS
"Print, Secrets for you" de Sylvain Cathala
"Witchorious" de Witchorious
et toujours :
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest

Au théâtre

les nouveautés :

"A qui elle s'abandonne" au Théâtre La Flèche
"Les quatres soeurs March" au Théâtre du Ranelagh
"Mémoire(s)" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"N'importe où hors du monde" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Quand je serai un homme" au Théâtre Essaïon
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" à La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec :

 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=