Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Comme un lion
Samuel Collardey  janvier 2013

Réalisé par Samuel Collardey. France. Drame. 1h42. (Sortie 9 janvier 2013). Avec Marc Barbé, Mytri Attal, Anne Coesens, Marc Berman et Jean-François Stévenin.

Il y a quelques mois, un documentaire "The Black Diamond" décrivait le sort de nombreux jeunes footballeurs d’Afrique noire victimes d’escrocs qui leur font miroiter un contrat professionnel dans une grande équipe européenne et qui se retrouvent au bout du compte sans papiers en Europe ou au Maghreb.

C’est l’histoire que conte dans "Comme un lion" Samuel Collardey. Mitri, un jeune footballeur sénégalais est repéré par un agent recruteur. Sa tante vend, brade même, toutes ses terres pour qu’il puisse partir en France faire fortune en intégrant un grand club.

Las ! Le recruteur marron a empoché le pécule et Mitri, arrivé à Paris, est en situation irrégulière et dans l’impossibilité de rentrer au pays. Dans une belle scène, le jeune footballeur, abandonné par un entraîneur aussi véreux que le recruteur et rendu plus vrai que nature par Jean-François Stévenin, se retrouve tout seul enfermé dans un stade fantomatique.

Mais Samuel Collardey, dont on avait pu apprécier en 2008 "L’Apprenti" (Prix Delluc du premier film), n’a pas envie de coller à la réalité et, un peu artificiellement, permet à son petit protégé aux pieds d’or d’obtenir les sacro-saints papiers pour demeurer dans le si accueillant pays de Messieurs Hortefeux, Guéant et Vals.

Dès lors, on suit par le menu le chemin qui mène un joueur prometteur jusqu’à son premier contrat professionnel. Collardey a la bonne idée de situer l’action dans le Doubs, à Montbéliard, siège des usines Peugeot et de l’équipe de la firme au lion, la mythique équipe du F.C. Sochaux. Mitri est alors confronté à Serge, un ancien joueur sochalien redevenu prolo…

"Comme un lion" de Samuel Collardey est donc une espèce de "docu-fiction", mais dans le bon sens du terme. On y découvre un pays qui vit et vibre au rythme de son équipe de foot, un pays rude et froid dans lequel les hommes ont un grand cœur… de lion.

On y voit comment le football, dans un "monde mondialisé", modèle les destins, interpénètre les êtres, fait se côtoyer le rêve et le cauchemar.

Collardey sait à la fois décrire l’Afrique et la petite bourgeoisie doubiste, pratique les ruptures de ton sans nuire à son récit. On appréciera particulièrement le personnage de Marc Barbé, marqué, voire détruit par le foot, qui va revivre en aidant Mitri à réaliser ses rêves footballistiques.

Certains trouveront une petite parenté entre le cinéma de Collardey et celui des naturalistes à la Pialat. On peut en discuter, reste que c’est un excellent directeur d’acteurs, capable de rendre crédible un village africain comme une noce en Franche-Comté.

Il y a peu de films sur le foot et surtout qui savent s’en servir comme toile de fond. On se souvient du "Cri de Tarzan" de Thomas Bardinet qui s’attachait, entre autres, à la vie d’un jeune supporter bordelais. Collardey, la fantaisie en moins, partage la même envie que Bardinet de faire un cinéma ancré dans le réel mais qui sait s’en détacher quand il le faut.

"Comme un lion" de Samuel Collardey est un film optimiste qui montre qu’à côté du pire, il peut y avoir le meilleur, qu’un enfant africain peut se retrouver sous les lumières du Stade Bonal, en attendant peut-être celles du Maracana ou du Newcomb…

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=