Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Swann
Interview  (Paris)  lundi 19 novembre 2012

Pendant que le matériel était monté pour la session à venir à la Fabrique Balades Sonores, rue de Trudaine à Paris, j'emmène Swann dans le café d'à côté. En effet la boutique est toute petite et il nous est impossible de trouver un endroit, entre les amplis, le matériel de son et d'images, où se poser pour échanger tranquillement au sujet de son premier album. La nuit est déjà tombée sur Paris lorsque nous entamons notre conversation.

Vous avez commencé à jouer à Londres. Pourquoi être partie en Grande-Bretagne ? Dans quelles conditions ? Et pourquoi êtes-vous revenue en France ?

Swann : J'avais commencé à jouer avant de partir à Londres J'écumais les bars à Paris, mais c'est à Londres que j'ai commencé à me frotter à un public plus exigeant. Et surtout à jouer devant des gens qui ne me connaissaient pas. J'étais partie à Londres en stage dans le cadre de mon cursus scolaire, mais je voulais aussi me construire une expérience musicale là-bas. Le soir, je démarchais les pubs pour jouer. Au final, j'ai eu une dizaine de dates. Pour la première fois, je jouais devant un public anglo-saxon, qui comprenait mes paroles. C'était déjà un grand changement. Ensuite, cela a été un challenge car c'est un public qui a l'habitude d'entendre des groupes de qualité. Je suis rentrée à Paris à la fin de mon stage. La vie à Londres coûte très cher, et je ne pouvais pas rester. En plus, je devais terminer mes études à Paris.

Votre séjour en Angleterre a-t-il influencé votre écriture ? Les anglais, contrairement aux écossais ou aux irlandais, n'ont en effet pas une grande culture de la folk.

Swann : C'est vrai. C'est beaucoup moins tendance que ça a pu être en France, et ça l'est toujours d'ailleurs. Au départ, on m'a associé, par facilité, au mouvement folk parce que je chantais les chansons que j'écrivais en m'accompagnant à la guitare sèche. Mais à aucun moment je n'ai pas voulu me mettre de cadre.

Il y avait au contraire une véritable volonté de ma part de me démarquer de ce mouvement folk dans lequel je ne me retrouvais pas. Je voulais aller plus loin. En Angleterre, j'ai pu aller chercher des influences de manière plus libérée du côté du rock, du punk, de la pop ou de la musique psychédélique. Ça m'a permise d'ouvrir l'éventail des possibles et donner de nouvelles idées. J'ai gardé la base folk, mais ça m'a permis d'essayer d'autres choses.

Quelles sont alors les spécificités de vos chansons ?

Swann : Elles s'affirment au fur et à mesure. Je fais attention aux mélodies, cela vient de mon goût pour la musique classique. J'essaie par contre de ne pas porter trop attention au refrain, et je ne cherche pas forcément à ce qu'il reste en tête. Je suis aussi très attentive aux paroles qui doivent rester simples, mais poétiques.

Comment s'est déroulé l'enregistrement, d'autant que vous êtes jeune mais que vous travaillez avec des musiciens qui ont tous du métier ?

Swann : L'enregistrement a eu lieu dans le nord du Pays de Galles près d'un parc national, entre la mer et la montagne. C'était en mai 2012. On est resté là-bas deux semaines, ce qui signifie qu'on avait beaucoup bossé en amont parce que deux semaines c'est très court pour enregistrer 16 chansons. Chacun a essayé de mettre sa part de compétences dans les chansons, d'y amener quelque chose sans les alourdir. Le réalisateur, Rob Ellis, qui a travaillé avec PJ Harvey et Anna Calvi, a amené son expérience, sans chercher à imposer un style ou à formater les chansons. Il y avait aussi Mocke avec lequel je travaille depuis 2 ans et demi. Son toucher particulier a donné une teinte à mes chansons sans les dénaturer. Il a réussi à cerner les chansons de manière très fine, et à ajouter ce qui leur manquait.

On a quasiment tout joué en live, sans "re re" comme on dit. Ça nous a permis de garder une dynamique et une authenticité. C'était la première fois que je travaillais ainsi alors que tous les musiciens l'avaient déjà fait. Pour moi c'était un challenge, mais il y avait aussi la volonté de bien faire. Du coup, lors de l'enregistrement, j'avais cette volonté de me dépasser, et en même temps j'étais bien. Enfin on a essayé de livrer des chansons sans fards. J'espère que le public se rendra compte de tout cela en écoutant le résultat final.

Retrouvez Swann
en Froggy's Session
pour 3 titres en cliquant ici !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Swann
Le Myspace de Swann
Le Facebook de Swann

Crédits photos : Thomy Keat (Toute la série sur Taste of Indie)


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Swann (19 novembre 2012)


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=