Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Wax Tailor
Dusty rainbow from the dark  (Lab'oratoire / PIAS)  septembre 2012

Sur la pochette de Dusty rainbow from the dark, on voit un gamin en pyjama, le visage mangé par des lunettes d'aviateur, entortillé dans des écouteurs trop grands pour lui, et que vient toucher, au milieu d'un univers poussiéreux, une lumière magique - illustration presque littérale du conte qui sert de fil rouge à l'album.

Sorti en septembre 2012 chez Lab'oratoire, ce concept album réunit tous les ingrédients qui ont fait la patte de Jean-Christophe Le Saoût, et le succès de ses précédents opus, Tales of the Forgotten Melodies (en 2005, déjà !) et In the Mood for Life. La bricole en plus, c'est cette dimension narrative, qui en fait une sorte de long métrage musical. En guise de skits, on est guidé par la voix tellement BBC de Don McCorkindale dans un conte pour enfants sur le pouvoir d'évasion de la musique.

Pour cet album, le tailleur de cire colle à l'essence de l'art du sample, les morceaux ayant été entièrement composés à partir d'extraits de disques, seules les voix ayant été enregistrées pour l'occasion. En fait de voix, il s'est entouré d'une foule de gens intéressants. Certains comme Charlotte Savary, avec laquelle il collabore depuis 2004, sont déjà dans son paysage depuis longtemps. On note la présente d'A.S.M, collectif plurinational avec lequel il avait déjà ficelé le single "Say yes", mais aussi de toute une palette de nouvelles collaborations, comme la voluptueuse Jennifer Charles d'Elysian Fields sur "Heart stop".

Le démarrage de l'album pose d'emblée le décor : de la poussière, avec le grésillement des vieux vinyles, une bonne touche vintage entre la voix du narrateur et un fond inquiétant de musique de film, une profondeur d'imaginaire, des ondoiements mélodiques, une voix de fée... et là-dessus une construction rythmique très maîtrisée. Les beats sont solides, les enchaînements coulent tout seuls, et la voix grave de McCorkindale s'installe comme une couleur de fond.

Il faut attendre la piste 9 pour que ça décolle vraiment avec l'élan funky de "The Sound", qui mélange quelques gouttes de tequila au flow énergique du MC Matthew Molecular alias Mattic. Ses interventions sont sans doutes les meilleurs moments de l'album (comme "Magic Numbers" avec A.S.M en piste 15). On y retrouve une énergie plus purement hip-hop - certes un hip-hop assez old-school, très 90's, plutôt gentil et qui tend vers la variété, mais avec suffisamment d'élan pour donner envie de danser sur la tête. Dans la même veine, on appréciera "My window" avec Elzhi (figure de la scène hip-hop de Detroit) et Akua Naru (grooveuse lyrique du Connecticut), deux nouveaux venus dans le crew Tailor.

On garde le rythme avec "Past, present & future", titre programmatique pour un morceau très scratché qui nous parle de souvenirs musicaux. Certaines chansons, comme "Down in flames" apportent une réponse à tous ceux qui se demanderaient ce qu'a pu devenir le trip-hop. Poursuivant la ligne mélodique amorcée par Charlotte Savary au début de l'album, la voix de Sara Glenn mêlée à des élans de theremin rappelle celle d'Alison Goldfrapp à l'époque de Human. Même ambiance avec la voix soyeuse et morcheebesque de Shana Halligan sur "No regret" (une étonnante créature capable de collaborer aussi bien avec Nouvelle Vague qu'avec Serj Tankian, le chanteur de System of a Down).

Autre ambiance encore avec "Time to go", avec le panaméen Aloe Blacc et sa voix quasi théorique de chanteur de soul.

Résultat, on voyage pas mal avec cet album, qui se révèle agréable sans étonner. Rien n'est réellement inoubliable, tout est sympathique et intéressant. Wax Tailor a le talent de réunir autour de lui des artistes d'horizons musicaux et géographiques très différents, de puiser ses ingrédients dans des genres multiples (recyclage de vieux swing, de références éparses de Nina Simone à Isaac Hayes), et d'en extraire un résultat qui a une vraie unité et une couleur personnelle reconnaissable.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album In the mood for life de Wax Tailor
Wax Tailor en concert au Festival Europavox 2006
Wax Tailor en concert au Festival FNAC Indétendances 2007 (vendredi)
Wax Tailor en concert au Fil (jeudi 11 mars 2010)
Wax Tailor en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Wax Tailor en concert à L'Aéronef (mercredi 14 novembre 2012)
Wax Tailor en concert à la Salle du Canton (samedi 16 mars 2013)
Wax Tailor en concert au Fil (vendredi 12 avril 2013)
Wax Tailor en concert au Festival Jardin du Michel #9 (édition 2013) - vendredi et samedi
L'interview de Wax Tailor (mercredi 29 octobre 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Wax Tailor
Le Myspace de Wax Tailor
Le Facebook de Wax Tailor


Anaïs Bon         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras

Cet été indien qui s'annonce n'est pas désagréable et apporte un peu de joie dans cette année bien triste. Plus modestement, voici notre sélection culturelle de la semaine pour vous réjouir, espérons-le, avec évidemment le traditionnel replay de la Mare Aux Grenouilles #10 toute fraiche

Du côté de la musique :

"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre
et toujours :
"Comme un ours" de Alexis HK
"Love songs" de Inflatable Dead Horse
"Charango" de Lisza
"Woman Soldier" de Morgane Ji
"Beethoven : Waldstrein & Hammerklavier" de Théo Fouchenneret

Au théâtre :

les nouveautés :
"Bananas (and the kings)" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Nez" au Théâtre 13/Jardin
"Un conte de Noël" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Un Ennemi du peuple" au Théâtre de Belleville
les reprises :
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"Une Ombre dans la nuit" au Théâtre du Guichet-Montparnasse

"Derniers coups de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Mon dîner avec Winston" au Théâtre du Rond Point
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Grand Point Virgule

"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Olivia Moore - Egoïste" à la Comédie de Paris
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Yves Klein, l'infini du bleu" à l'Atelier des lumières
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret
"Adolescentes" de Sébastien Lifshitz
at home :
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'ete" de Lina Wertmüller
"Volt" de Tarek Ehlail
"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar
"Les Guichets du Louvre" de Michel Mitrani
"Chambre 666" de Wim Wenders
et des curiosités:
"Impressions de la Haute Mongolie (Hommage à Raymond Roussel)" de Salvador Dali
"The Confessions of Robert Crumb" de Terry Zwigoff
"L'Homme à la camréa" de Dziga Vertov

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen
et toujours :
"Churchill" de Andrew Roberts
"Des vies à découvert" de Babara Kingslover
"La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières
"La discrétion" de Faiza Guene
"La grâce" de Thibault de Montaigu
"La préhistoire, vérités et légendes" de Eric Pincas
"Le lièvre d'Amérique" de Mireille Gagné
"Le monde du vivant" de Florent Marchet
"Qui sème le vent" de Marieke Lucas Rijneveld

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=