Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ionesco Suite
Théâtre des Abbesses  (Paris)  janvier 2013

Création collective de l’Ensemble artistique du Théâtre de la Ville d’après l'oeuvre de Eugène Ionesco sous la direction de Emmanuel Demarcy-Mota, avec Charles Roger Bour, Céline Carrère, Jauris Casanova, Sandra Faure, Stéphane Krähenbühl, Olivier Le Borgne et Gérald Maillet.

"Ionesco Suite" c'est un septuor de comédiens en liberté, compagnons de route théâtrale d'Emmanuel Demarcy-Mota et membres de l’Ensemble artistique du Théâtre de la Ville qu'il dirige, autour de l'oeuvre d'un auteur qui les fascine, Eugène Ionesco.

"Ionesco suite" c'est la cène ionescienne qui va se déconstruire et de se tricoter à partir d'extraits de quatre pièces "Jacques ou la soumission", "La cantatrice chauve", "Délire à deux" et "La leçon" qui ne sont pas utilisés comme fragments pour un simple collage (dé)monstratif mais intégrés dans une partition théâtrale en forme de variation musicale autour d'une situation dramatique et des thématiques récurrentes de l'auteur que sont le couple et le conflit comme tentative de résilience de l'angoisse existentielle.

Enfin, "Ionesco Suite" c'est un format court et explosif avec un dispositif scénique trifrontal pour petite jauge qui immerge le spectateur au coeur des emblématiques scènes de la vie familiale, conjugale et amicale du cinéma français intimiste et sociologiste des années 70 scènes revues à l'aune d'une impossible communication généralisée qui vire au délire meurtrier.

Claude Sautet dynamité par la déroute métaphysique et la théorie du conflit appliquée au domaine de l'intime. La quintessence de la (tragi)comédie humaine de Ionesco enfin extirpée du dogme quasi académique de l'absurde distancié par l'incarnation hystérique et le paroxysme d'une violence physiologique déflagratoire.

Pour officier, un décor unique de Yves Collet composé d'une grande table dinatoire, symbole de convivialité et lieu de radicalisation des tensions, qui sert de pré carré aux redoutables comédiens que sont Charles Roger Bour, Jauris Casanova, Stéphane Krähenbühl, Olivier Le Borgne, Gérald Maillet, Céline Carrère et Sandra Faure, avec mention spéciale pour ces dernières toutes deux époustouflantes.

Sous la houlette constructive et constructrice d'Emmanuel Demarcy-Mota, les scènes s'imbriquent les scènes selon la technique cinématographique du fondu-enchaîné avec une fluidité telle qu'elles semblent toutes émaner de la même pièce textuelle et le spectateur, aussi saisi que fasciné, n'y voit que du feu.

Ainsi la pièce montée du mariage forcé de Jacques devenue tarte à la crème pour de terribles entartages conjugaux, les invités exportant leur scène de ménage même au sein des repas de noces, est savamment remplacée par le gâteau d'anniversaire aux bougies autoallumeuses de l'ennuyeuse soirée des Smith qui provoque l'extincteur orgasmique du pompier.

Entrés en scène le visage fardé de blanc et oeil charbonneux à la Charlot, encostumés comme des caricatures burlesques, les personnages, sortent de leur cadre dédié en regardant avec une inquiétante insistance les spectateurs, pour les avertir tout aussi clairement que mutiquement que ce qui va se passer ressortit au théâtre de la vie qui n'est pas une partie de plaisir.

Puis, débarrassés de leurs oripeaux, les comédiens, tous excellents dans une ligne claire, retrouvent leur tenue de ville pour verser dans l'univers cauchemardesque de vaines gesticulations de Ionesco dont ils donnent une lecture aussi implacable que jubilatoire.

A voir donc. Absolument.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=