Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tristesse animal noir
Théâtre de la Colline  (Paris)  janvier 2013

Comédie dramatique de Anja Hilling, mise en scène de Stanislas Nordey, avec Valérie Dréville, Vincent Dissez, Thomas Gonzalez, Moanda Daddy Kamono, Frédéric Leidgens, Julie Moreau, Laurent Sauvage et Lamya Regragui.

Anja Hilling est une jeune dramaturge allemande prometteuse précédée d’une grande réputation qui lui ouvre les portes des théâtres du monde entier.

Écrite en 2008, "Tristesse animal noir" est une de ses œuvres les plus abouties, ce qui lui vaut aujourd’hui les honneurs de la grande salle du théâtre de la Colline.

Condensé de l’air bobo du temps, c’est un texte qui peut aussi bien intéressé qu’irrité puisqu’il fait fi des lois traditionnelles de la dramaturgie théâtrale. En effet, ce qu’il construit il peut le déconstruire dans la partie suivante.

En 2 heures 20, vont ainsi se succéder des moments de tension et des phases de relâchement. Un moment soumis à l’insoutenable, le spectateur est déposé quelques minutes plus tard en pleine banalité. Une banalité tenace et décevante, quelque peu artificielle dans la troisième partie, long épilogue qui prétend annoncer un retour à la vie, à la ville, de ces personnages en quête de nature.

"Tristesse animal noir" commence comme une balade en forêt. Six personnages, inscrits sous un néon où est calligraphiée "la fête", ont garé leur "Combi" Volkswagen dans une clairière et s’apprêtent à pique-niquer, à installer leur barbecue. Ce groupe hétéroclite et consanguin d’amis ou d’amants, d’homos ou d’hétéros est ici dans une forêt fœtale, quelque chose d’utérin dans lequel ils sont envie de s’enfoncer, de retrouver leur paradis perdu.

Mais le néon de "la fête" est remplacé par celui du "feu". Et la scène s’illumine, s’embrase, pour des récits d’horreur, pour une plongée dans une forêt en flammes où les mots champêtres et bucoliques sont remplacés par des mots lourds de sens, de suie, de peaux carbonisés, de bébé napalmé.

Chaque récit est une plongée dans l’effroi. Finis les petits arrangements entre maris et femmes, les désaccords et les broutilles entre amants, Stanislas Nordey transforme le cœur central de la pièce en un moment de théâtre inoubliable. Le sol est lumineux avant d’être recouvert de cendres. Les acteurs sont à fond dans le pathos et jouent vraiment leur vie.

Ce retour imprévu d’un feu qui abolit la fête, ce surgissement inattendu de la mort et de la souffrance prend des allures de voyage au bout de la nuit pour ces gens tranquilles et sans histoires autres que leurs petites histoires.

On comprend mieux pourquoi on est déçu par la structure choisie par Anja Hilling qui continue la pièce après la traversée de la fournaise. On comprend pourquoi Stanislas Nordey et son scénographe Emmanuel Clolus ont choisi un décor blanc, froid, pour ce retour à la mesquinerie de la vie dans une parodie d'installation artistique.

Sans doute, plus tard, si Anja Hilling a vraiment l’avenir que semblent lui annoncer les beaux moments de "Tristesse animal noir", les metteurs en scène qui revisiteront sa pièce n’hésiteront pas à saccager cette fin ratée. Pour l’heure, on la "zappera" pour se projeter dans cette forêt en feu où chacun des comédiens concernés est à son meilleur.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 mai 2022 : En mai cultive toi comme il te plaît

Après une belle soirée en compagnie de KATEL vendredi, le replay est ici, c'est reparti pour une semaine d'actualité culturelle vue par nos chroniqueurs en attendant la déjà 48eme Mare aux Grenouilles en direct samedi !

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Odyssée - Une histoire pour Hollywood" au Théâtre de la Colline
"Nous, l'Europe, banquet des peuples" au Théâtre de l'Atelier
"Penthésilé.e.s amazonomachie" au Théâtre de la Tempête
"Skylight" au Théâtre du Rond-Point
"Encore plus, tout le temps, partout" au Théâtre de la Bastille
"L'Epopée d'un buveur d'eau" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Maladie de la Famille M." au Théâtre de la Reine Blanche
"Montaigne - Les Essais" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Scum Rodéo" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Frustrées" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Guy Carlier" au Théâtre des Mathurins
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"HEY ! Le dessin" à la Halle Saint-Pierre
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La femme de mon frère" de Monia Chokri

"Mutum" de Sandra Kogut
"Party Girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et dans la série Oldies but goodies :
"La Passante du Sans-Souci" de Jacques Rouffio
"Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=