Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Motorama
Calendar  (Talitres Records)  novembre 2012

Il est grand temps de cesser de résumer la Russie à Depardieu, les Pussy Riot et leur plat national si indigeste, le Poutine (enfin on se comprend). Et puis ce n'est pas si courant qu'un groupe de rock passe les frontières pour arriver jusqu'à chez nous alors il n'y a vraiment aucune raison de ne pas saisir l'occasion de parler de Motorama d'autant que Calendar, leur premier, album est formidable.

Signalons avant tout que Calendar est sorti chez Talitres, irréprochable label bordelais que l'on ne présente plus mais qui, il est bon de le rappeler, a été le premier à nous faire découvrir The National avant que les américains ne voguent de leurs propres ailes (sic) en allant sur un plus gros label avec le beau succès mérité qu'on leur connaît.

Et si je parle de The National plutôt que des autres artistes de chez Talitres (citons pour rappel Stranded Horse, Flotation Toy Warning, Ewert and the Two Dragons...), c'est que chez Motorama il y a quelque chose de leurs aînés américains. Quelque chose que The National avaient même hérité de leurs aînés anglo-saxons. Un joli tour du monde musical donc. On retrouve donc chez les russes cette noirceur endémique, portée par une voix sombre, des rythmiques étouffées et des guitares pleines de reverb à faire palir les plus cold wave des groupes cold wave des années 80.

"Image" ouvre l'album et c'est là que le sentiment d'entendre Matt Berninger est le plus prégnant. C'est puissant et prenant, cela vous tire par les pieds pour ne plus vous lâcher jusqu'au bout du disque. "White lights" continue le boulot et là c'est plutôt à Smith des Editors que l'on pense, pour le chant mais aussi la musique dont les reverb nous ramène à une époque révolue où Little Nemo était encore en activité (pas le poisson mais le groupe français). Parfois aussi, lors de quelques envolées vocales de Vladislav Parshin, on devine une petite influence Tindersticks qui traîne ("During the years").

Toutes ces références plus ou moins directes et lointaines (on ne va pas repasser en revue tous les groupes cold wave anglais des 80's car il faudrait recenser la moitié de la Grande-Bretagne) ne sont pour autant pas si handicapantes qu'elles peuvent l'être pour d'autres projets musicaux du genre. Ici point de pathos joy divisionesque (syndrome bien connu chez le jeune fan de cold wave), pas davantage de volonté de reproduire à l'identique. On pense bien sûr au fil de l'écoute de Calendar à Interpol et Editors, aux XX mais sans que jamais les morceaux de Motorama ne tombent dans le "déjà vu" ou la copie carbone.

Par ailleurs, l'album tient parfaitement la distance sans s'essouffler et si certains titres font office de tubes comme "Sometimes" ou "In your arms", chaque titre apporte sa pierre à l'édifice sans jamais sombrer dans le superflu ou la facilité. Motorama s'y connait en vague de froid et leur cold wave a su prendre de la distance et surtout de la hauteur avec le genre et Calendar est un petit bijou de rock'n roll, tout simplement.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Poverty de Motorama
Motorama en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent #13 (2010)
Motorama en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2013 (mardi 26 février)
Motorama en concert au Café de la Danse (lundi 26 octobre 2015)
L'interview de Motorama (jeudi 6 mars 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Motorama
Le Soundcloud de Motorama
Le Myspace de Motorama
Le Facebook de Motorama


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=