Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pascal Bouaziz / Michel Cloup / Patrice Cartier
Ville Nouvelle / Nouvelle ville  (Autoproduit)  décembre 2012

Fin 2010, à l'occasion, d'une brève exposition nommée Densité, qui s'est tenue dans le Midi-Pyrénées, deux hommes essentiels dans le paysage sonore français actuel ont donné un concert unique. Deux titres créés alors nous parviennent aujourd'hui, tout aussi essentiels. Ville Nouvelle / Nouvelle ville.

Les hommes : l'un, Michel Cloup, ex-Diabologum, ex-Expérience, ex-Binary Audio Misfits, tourne actuellement avec son dernier très bel album Notre Silence, accompagné dans ce projet "Michel Cloup (duo)" par Patrice Cartier (ex-Expérience, ex-Binary Audio Misfits), lequel est également présent sur les titres dont il est ici question. L'autre : Pascal Bouaziz, est l'homme, la voix, la plume de Mendelson, dont on attend avec une impatience indicible le prochain (triple) album pour ce printemps.

Les titres. Sur la densité donc, mais surtout sur un urbanisme, un espace "mal pensé", nos villes, et nos vies dedans. Ils sont sur la durée, 8 et 11 minutes, la dureté, on s'y installe.

"Ville Nouvelle". Musique de et par Michel Cloup, texte de et dit par Pascal Bouaziz. Où l'on retrouve cette voix douce et chaude et cette vérité froide et crue. D'une ville comme une tristesse, un oubli du sens, une perte de toute envie, "dans une vie légère. Légèrement vide. En voie d'achèvement". Ou plutôt que de la tristesse, de la lassitude. Jusqu'à l'étourdissement. "Et plus la foule est nombreuse et plus tu te sens seule, désertée. Et tu restes là, sans plus de gestes, sans paroles. Prête à tout sans rien faire. A vivre comme vaguement". Cette vie unique et toute, lentement oubliée. "Et ton existence, doucement, se dissout". Le nombre et sa solitude, dans le froid des villes nouvelles. Et leurs rues "aux noms délicieux" et leurs "pelouses, espaces herbeux, délaissés, déjà sales", où "jamais personne de toutes manières ne s'imaginera un jour devoir être heureux". Ce qui fut peut-être le sel n'est plus que plâtre. Et ce goût mort dans la bouche. Et ces petits riens du tout de satisfaction qu'on prend pour du plaisir. Et ces rêves… ces quoi ?

Les nappes de guitares, de brouillard, lentes, en échos lointains, qui tonnent parfois, qui tournent souvent, comme ces bruits d'autoroutes lointains qu'on prend parfois pour la mer.

"Nouvelle Ville". Musique de et par Pascal Bouaziz et Patrice Cartier, texte de, dit et chanté par Michel Cloup. Après les tripes, l'ossature. Playtime sans Tati, ici tout n'est que "tours" et "lignes" et "lumières", où les volumes des bâtiments rejoignent les insensés sons "mélodiques et abstraits" dispensés par de "petits haut-parleurs". "Le volume augmente sensiblement avec la tombée de la nuit et la disparition progressive du bruit". Lutte contre l'absence d'ondes, toujours remplir, éviter le danger du hasard de la nuit tombée où tout peut arriver. "C'est une vie simple, sans travail, sans argent, on y circule librement", comme une bille renvoyée de paroi à paroi. Les échos de guitares se font plus froids ici, c'est le rebond sur le béton, mais "c'est une ville fictive, c'est une nouvelle ville, on peut donner le sens que l'on désire donner à ces deux mots associés", alors la guitare existe, se sature, et la batterie roule, et l'homme chante.

Et on pense au titre de Diabologum "Les angles", où l'on entendait "trop d'angles, on s'étrangle, heureusement il y a la viande, pour arrondir les angles, la viande folle à l'intérieur et au dehors".

Ces deux titres sont vendus une bouchée de pain, ces deux artistes sont sur nos routes, allez les voir, je ne sais pas si on en revient.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Minuit dans tes bras de Michel Cloup Duo
La chronique de l'album Nous vieillirons ensemble (Live à la Gaîté Lyrique) de Michel Cloup Duo
La chronique de l'album Ici et là-bas de Michel Cloup Duo
La chronique de l'album Etats des lieux intérieurs de Michel Cloup & Béatrice Utrilla
Michel Cloup en concert au Lieu Commun (mercredi 22 juin 2011)
Michel Cloup en concert à La Cave aux Poètes (vendredi 17 février 2012)
Michel Cloup en concert à La Péniche (mercredi 27 février 2013)
Michel Cloup en concert au Festival Les Mots de Travers(e) - Edition 2014
L'interview de Experience (mars 2004)
L'interview de Expérience (février 2006)
L'interview de Michel Cloup (juillet 2015 )
La chronique de l'album Haïkus de Pascal Bouaziz

En savoir plus :
Le site officiel de Michel Cloup
Le Bandcamp de Michel Cloup
Le Myspace de Michel Cloup
Le Facebook de Michel Cloup
Le site officiel de Mendelson
Le Facebook de Pascal Bouaziz


Marion Gleizes         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=