Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Confession d'un enfant du siècle
Théâtre du Marais  (Paris)  février 2013

Monologue dramatique d'après l'oeuvre éponyme de Alfred de Musset dit par Bertrand Farge dans une mise en scène de Marie-Claude Morland.

La Compagnie du Théâtre du Trèfle bleu propose une très belle et réussie adaptation théâtrale de "La confession d’un enfant du siècle", unique oeuvre romanesque de Alfred de Musset et, de surcroît autofictionnelle, marquée du sceau du romantisme à la flamboyance désabusée de son auteur.

D'abord un parti-pris dramaturgique avec un vrai travail sur le texte, et qui le sert, afin d'éviter la lecture mise en espace ou le collage de citations et présenter une partition cohérente résultant de l'hybridation réussie de la confession frontale, du récit, du jeu et du soliloque.

Ensuite, la scénographie délicate de Elsa Belenguier, un décor simple suggérant un cabinet-salon, avec quelques meubles, un lustre sur lequel sont juchés des verres de vin rouge, joli clin d'oeil à l'éthylisme de Musset, un arbrisseau qui s'échappe du fond de scène par la croisée de tulles transparents, et les lumières en judicieux clairs-obscurs de Jean-Baptiste Henry contribuent à transcender l'espace scénique.

Enfin, sous la direction efficace de Marie-Claude Morland, un comédien au jeu incarné, à l'aise dans tous les registres dramatiques, qui investit de manière totalement crédible, sans affectation ni posture, le double de Musset qui, ayant atteint sa pleine maturité, ce que n'atteignit jamais Musset page éternel, se remémore une vie placée sous le signe, et le culte, de la souffrance morbide.

Bernard Farge porte magistralement un texte qui est à la fois une peinture du fameux mal du siècle du 19ème siècle, ce drame intérieur qui frappe une génération désenchantée, oisive et mélancolique, le portrait d'un maniaco-dépressif alcoolique confronté à un dilemme insoluble et schizoïde entre son appétence pour la dépravation libertine et l'exaltation de l'amour pur et absolu, et la narration d'une liaison dans la tradition du roman d'amour français.

Un amour placé sous le sceau du pessimisme et de la souffrance amoureuse, autant par crainte d'un amour non partagé qu'ensuite, par les affres d'une jalousie masochiste alimentée par la croyance en une atavique duplicité féminine, dont il restitue, avec une technique et une éloquence sensible parfaites, toutes les couleurs.

Il dispense une prestation de grande qualité qui participe à la fascination du spectateur et à son heureuse immersion dans l'univers romantique.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 03 mars 2024 : une giboulée de nouveautés

Encore des tas de choses sympatiques à découvrir cette semaine, à voir, à lire, à écouter, à applaudir ! c'est parti pour le programme..

Du côté de la musique:

"Gangbusters melody club" de Caravan Palace
"Modern life" de Kiem H
"Veil" de Lysistrata
"It's soul that counts" de Principles of Joy
"Stonewalled" de Under 45
quelques petits clips à découvrir : Sidilarsen, Alcest, Karkara, Lucie Folch, The Silver Lines
"Rita Graham partie 1", nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
quoi de neuf du côté de Caesaria, Archi Deep, Chester Remington, Dirty Fonzy
"She Reaches Out to She" de Chelsea Wolfe
"Victoire de la musique" de Cotonete
"Back to the wall" de Grand March
"Please, wait" de Maxwell Farrington & Le SuperHomard
"La reine du secourisme" de Nicolas Jules
"On the spot" de Philippe Soirat
"#puzzled" de Pierre-François Blanchard
"Goodbye black dog" de PURRS
"Print, Secrets for you" de Sylvain Cathala
"Witchorious" de Witchorious

Au théâtre

les nouveautés :

"Les bonnes" au théâtre 14

"A qui elle s'abandonne" au Théâtre La Flêche
"Les quatres soeurs March" au Théâtre du Ranelagh
"Mémoire(s)" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"N'importe où hors du monde" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Quand je serai un homme" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" à La Reine Blanche
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec :

"Blue giant" de Yuzuru Tachikawa
"Alice (1988)" de Jan Svankmajer
et toujours :
 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Le masque de Dimitrios" de Eric Ambler

"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=