Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Aline - Marc Desse
Café de la Danse  (Paris)  jeudi 21 février 2013

C'est à Marc Desse et à son groupe que revient l'insigne honneur d'ouvrir pour Aline au Café de la Danse. Or les marseillais, nouvelle coqueluche de la scène française, à la fois branchés et populaires, sont attendus de pied ferme par le public parisien.

Marc Besse, comme Aline, baigne dans les années 80. Pas dans un revival nostalgique, mais par le goût des mélodies efficaces et de l'énergie. Chez Marc Besse, l'influence est plutôt à chercher du côté des Stranglers, avec des synthés période Feline. Man in black, Marc Besse pousse le souci du détail à porter le perfecto.

"Acte manqué", avec sa mélodie accrocheuse rappelle Taxi-Girl dans les arrangements ou les guitares à la "Just like heaven" de Cure. "Vidéo Club" creuse le sillon de la chanson d'amour triste. Le chant de Marc Besse s'identifie rapidement par la voix terminant sur les aiguës en fin de vers. La base rythmique, avec une Eugénie androgyne à la basse, n'est certes pas composée de poètes, mais ils sont là quand il faut. Quant au guitariste, il assure. Marc Besse et ses musiciens ont donc réussi à s'imposer, à faire bouger et à chauffer le public.

C'est, après un court entracte, aux 5 garçons de rentrer sur scène. Le concert commence comme l'album avec une version vitaminées des "Copains", et déjà le public danse, applaudit, crie. En ouverture de "Maudit Garçon", le riff proche de "Dancing with myself" de Billy Idol, fait des merveilles.

Avant "Deux hirondelles", Romain dédit la chanson à ses filles dont il est le "papa ours". Cette dernière remarque lui fera ajouter qu'aucune intervention micro n'est préparée. Pour "Je bois puis je danse", le quintet est rejoint par Serge "The crazy bongo man". Durant le break, la basse de Romain Leiris fait de nouveau hurler le public.

L'accueil du public est exceptionnel. Groupe ancient, solide, qui a roulé sa bosse, sa notoriété auprès du grand public s'est pourtant construite en quelques semaines. La prévente des billets a commencé doucement, avant que les derniers sésames ne s'arrachent en quelques jours. Tout comme cet engouement soudain, les réactions extrêmes du public confronté au tube du groupe étonnent mais ravissent une partie du public composée de vieux briscards des salles de concerts parisiens.

Dans "Obscène", les effets voix à la Smith restent moins maîtrisés que ceux de Morrissey, à la limite parfois du faux. Mais l'énergie de la chanson est excellente. "Je suis fatigué", morceau historique des Young Michelin (le nom précédent du groupe, obligé de le modifier suite à la demande insistante et juridique de la firme auvergnate) connaîtra aussi le même accueil enthousiaste alors qu'il est pourtant moins connu que les autres morceaux du set. Sur "Elle et Moi", le public tape dans les mains. L'ambiance ne retombe à aucun moment.

En rappel, c'est "Tout est dit" de Jean-Louis Murat qui est interprété. La version est fidèle mais le choix surprenant tant l'univers d'Aline et celui du cantalou sont à mille lieux. En ultime rappel, le groupe interprètera une seconde fois "Je bois et puis je danse" devant un public ravi.

Suite à ce Café de la Danse rempli, le tourneur d'Aline a rajouté une seconde date parisienne dans une seconde salle plus grande dans les mois à venir. Devant la réaction du public, mais surtout devant l'énergie proche de celle des buzzcocks que dégage le groupe, on ne doute aucunement que l'ambiance sera de nouveau au rendez-vous.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Aline parmi une sélection de singles (mai 2012)
Aline parmi une sélection de singles (juin 2012)
La chronique de l'album Regarde le ciel de Aline
La chronique de l'album La Vie Électrique de Aline
L'interview de Aline (lundi 15 janvier 2013)
L'interview de Aline (janvier 2014)
L'interview de Aline (mardi 1er septembre 2015 )


En savoir plus :
Le site officiel de Aline
Le Soundcloud de Aline
Le Myspace de Aline
Le Facebook de Aline
Le site officiel de Marc Desse
Le Soundcloud de Marc Desse
Le Facebook de Marc Desse


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Aline (15 janvier 2013)


# 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil

Pas de nouvelle bonne nouvelle... pas sûr. En attendant de pouvoir aller à nouveau vers la culture, faisons la venir vers nous. Voici notre sélection de tout un tas de choses à écouter, lire, voir et (re)découvrir. On commence évidemment avec le replay de la MAG #25 ! et oui déjà, en on n'est pas peu fier !

Du côté de la musique :

"Djourou" de Ballaké Sissoko
"A live full of farewells" de The Apartments
"Racine carrée de vos utopies" de Les Marteaux Pikettes
"Detectorists" le 19ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Bach en miroir" de Marie-Andrée Joerger
"Drot og Marsk" de Peter Heise
"Bye bye baby" de Requin Chagrin
"Good for you" de Slim Paul
et toujours :
"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Collection" d'Harold Pinter
"Le Cabinet horrifique" de Valérie Lesort
"Vêtir ceux qui sont nus" de Luigi Pirandello
'Féminines" de Pauline Bureau
"Noire" de Tania de Montaigne
"Love & Politics" de Dan Turden
"NinaLisa" de Thomas Pédour
"Le Bœuf-musical Boris Vian" au Hall de la Chanson
"Hippolyte et Aricie" de Rameau

Expositions :

en virtuel :
"Trésors Nabis" du Musée d'Orsay
"Bonnard, Le Cannet, une évidence" au Musée Bonnard au Cannet
"Yan Pei-Ming - Au nom du père" au Musée Unterlinden à Colmar
"Crinolines et chapeaux, la mode au temps des impressionnistes" au Musée de la Corderie Valois en Normandie
"Camille Moreau-Nélaton, Une femme céramiste au temps des impressionnistes" au Musée de la céramique à Rouen
"Jean Ranc, un montpelliérain à la Cour des rois" au Musée Fabre à Montpellier

Cinéma :

at home :
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"La course navette" de Maxime Aubert
des films cultes :
"Au revoir les enfants" de Louis Malle

"Little Odessa" de James Gray
"37°2 le matin" de Jean-Jacques Beyneix
"C'est arrivé près de chez vous" de Rémy Belvaux et André Bonzel
"La Balance" de Bob Swaim
et un court métrage "La pince à ongles" de Jean-Claude Carrière

Lecture avec :

"C'est quoi ton genre ?" de Agnès Vannouvong
"La petite ville des grands rêves" de Fredrik Backman
"Les somnambules" de Chuck Wending
"Mondes en guerre : tome IV, guerre sans frontières" de Louis Gautier
"Séquences mortelles" de Michael Connely
et toujours :
"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood

Du côté des jeux vidéos :

Retrouvez les jeux vidéos en live sur la TV de Froggy's Delight chaque soir de la semaine à partir de 21H

 

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=