Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Françoiz Breut - Don Niño
Café de la Danse  (Paris)  lundi 18 février 2013

C'était le 21 octobre 1997 au Café de la Danse. Françoiz Breut clôturait une soirée du label Lithium. C'était son premier concert parisien. Avant elle, deux groupes s'étaient relayés : Mendelson et Bertrand Betsch, pour des concerts minimalistes, guitares/boîte à rythmes. Françoiz Breut avait chanté, très droite derrière son micro, marquant la mesure avec sa main droite, les yeux fermés durant tout le concert. Derrière elle, les musiciens de Dominique A, lui-même à la guitare. Il avait regardé ses chaussures toute la soirée, sans chercher en aucune manière à lui voler la vedette.

Quinze années plus tard, c'est au même endroit qu'elle revient jouer, mais les choses ont bien changé.

En première partie, c'est Don Niño qui ouvre la soirée. Le parisien égrène des mélodies essentiellement tirée de son album In the backyard of tour mind. Son rock doux et psychédélique, en duo ou trio, se montre apaisant. C'est avec une version fidèle, malgré une production de scène un peu anémique, de "A Day In The Life", des Beatles, revisité sur son album de reprises Mentors Menteurs! sorti en 2008, que Don Nino ponctuera une prestation riche et sereine.

Plus à l'aise sur la scène du Café de la Danse qu'aux Trois Baudets il y a quelques mois, Françoiz Breut a d'abord mis en avant les compositions de ses deux derniers albums. "Bruxelles bleuette", "Les jeunes pousses", "La gomme". La paire formée avec Stéphane Daubéry (Mièle) à la guitare fonctionne parfaitement. Leur duo a cappella au milieu de la petite fosse du Café de la Danse en témoigne. Durant tout le concert le public aura été attentif, à la limite du recueillement. Le duo avec Don Niño sur "Porque te vas", succès phénoménal de Jeanette en 1974, tombe par contre un peu à l'eau par manque d'appropriation de ce splendide tube.

A l'inverse, l'exercice de la chanson croisée avec Julia Lanoë de Mansfield Tya est un sans-faute, et un des moments forts de la soirée. Pour commencer "Werewolf", chanson en anglais extraite du dernier album, La chirurgie des sentiments, chacune des deux artistes se tient dans les escaliers, de chaque côté de la petite salle. Après l'introduction a cappella, elles rejoignent la scène. Julia s'amuse à hurler à la lune derrière Françoiz. Le plaisir de partager la scène est palpable et les sourires ne mentent pas. C'est ensuite "Cavaliers", extrait du troisième album du duo féminin nantais, qui sera interprété dans une version plutôt détendue.

Les autres grands moments de la soirée auront été, bien entendu, les visites de Françoiz dans les malles où elle conserve, malgré les déménagements successifs, ses morceaux plus anciens. Attendus par les fans, ces comptines tristes ont mis du baume au coeur de chacun : "Le don d'ubiquité" et "20 à 30000 jours" (dédié à Jeanne Calment) dans la partie principale du spectacle. "Le Nord" et surtout "Km 83" en rappel.

Il était déjà l'heure de quitter une Françoiz Breut qui semble de plus en plus à l'aise sur scène, mais surtout avec le public. La timidité lâche enfin cette artiste précieuse, entière et qui réalise, à son rythme, une magnifique carrière.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A l'aveuglette de Françoiz Breut
La chronique de l'album La chirurgie des sentiments de Françoiz Breut
Françoiz Breut en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (mercredi)
Françoiz Breut en concert au Nouveau Casino ( 15 mai 2009)
Françoiz Breut en concert au Trianon (mardi 15 décembre 2015)
La conférence de presse de Françoiz Breut (20 avril 2005)
L'interview de Francoiz Breut (3 janvier 2009)
La chronique de l'album The Keyboard Songs de Don Niño
Don Niño en concert au Point Ephémère (26 janvier 2005)
Don Niño en concert à La Flèche d'Or (6 juillet 2007)
Don Niño en concert à La Maroquinerie (11 septembre 2007)

En savoir plus :
Le site officiel de Françoiz Breut
Le Bandcamp de Françoiz Breut
Le Myspace de Françoiz Breut
Le Facebook de Françoiz Breut
Le site officiel de Don Niño
Le Bandcamp de Don Niño
Le Myspace de Don Niño
Le Facebook de Don Niño


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=