Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Françoiz Breut - Don Niño
Café de la Danse  (Paris)  lundi 18 février 2013

C'était le 21 octobre 1997 au Café de la Danse. Françoiz Breut clôturait une soirée du label Lithium. C'était son premier concert parisien. Avant elle, deux groupes s'étaient relayés : Mendelson et Bertrand Betsch, pour des concerts minimalistes, guitares/boîte à rythmes. Françoiz Breut avait chanté, très droite derrière son micro, marquant la mesure avec sa main droite, les yeux fermés durant tout le concert. Derrière elle, les musiciens de Dominique A, lui-même à la guitare. Il avait regardé ses chaussures toute la soirée, sans chercher en aucune manière à lui voler la vedette.

Quinze années plus tard, c'est au même endroit qu'elle revient jouer, mais les choses ont bien changé.

En première partie, c'est Don Niño qui ouvre la soirée. Le parisien égrène des mélodies essentiellement tirée de son album In the backyard of tour mind. Son rock doux et psychédélique, en duo ou trio, se montre apaisant. C'est avec une version fidèle, malgré une production de scène un peu anémique, de "A Day In The Life", des Beatles, revisité sur son album de reprises Mentors Menteurs! sorti en 2008, que Don Nino ponctuera une prestation riche et sereine.

Plus à l'aise sur la scène du Café de la Danse qu'aux Trois Baudets il y a quelques mois, Françoiz Breut a d'abord mis en avant les compositions de ses deux derniers albums. "Bruxelles bleuette", "Les jeunes pousses", "La gomme". La paire formée avec Stéphane Daubéry (Mièle) à la guitare fonctionne parfaitement. Leur duo a cappella au milieu de la petite fosse du Café de la Danse en témoigne. Durant tout le concert le public aura été attentif, à la limite du recueillement. Le duo avec Don Niño sur "Porque te vas", succès phénoménal de Jeanette en 1974, tombe par contre un peu à l'eau par manque d'appropriation de ce splendide tube.

A l'inverse, l'exercice de la chanson croisée avec Julia Lanoë de Mansfield Tya est un sans-faute, et un des moments forts de la soirée. Pour commencer "Werewolf", chanson en anglais extraite du dernier album, La chirurgie des sentiments, chacune des deux artistes se tient dans les escaliers, de chaque côté de la petite salle. Après l'introduction a cappella, elles rejoignent la scène. Julia s'amuse à hurler à la lune derrière Françoiz. Le plaisir de partager la scène est palpable et les sourires ne mentent pas. C'est ensuite "Cavaliers", extrait du troisième album du duo féminin nantais, qui sera interprété dans une version plutôt détendue.

Les autres grands moments de la soirée auront été, bien entendu, les visites de Françoiz dans les malles où elle conserve, malgré les déménagements successifs, ses morceaux plus anciens. Attendus par les fans, ces comptines tristes ont mis du baume au coeur de chacun : "Le don d'ubiquité" et "20 à 30000 jours" (dédié à Jeanne Calment) dans la partie principale du spectacle. "Le Nord" et surtout "Km 83" en rappel.

Il était déjà l'heure de quitter une Françoiz Breut qui semble de plus en plus à l'aise sur scène, mais surtout avec le public. La timidité lâche enfin cette artiste précieuse, entière et qui réalise, à son rythme, une magnifique carrière.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A l'aveuglette de Françoiz Breut
La chronique de l'album La chirurgie des sentiments de Françoiz Breut
La chronique de l'album Flux Flou de la Foule de Françoiz Breut
Articles : Listen in Bed - La sélection de Françoiz Breut (émission 13 saison 3)
Françoiz Breut en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (mercredi)
Françoiz Breut en concert au Nouveau Casino ( 15 mai 2009)
Françoiz Breut en concert au Trianon (mardi 15 décembre 2015)
La conférence de presse de Françoiz Breut (20 avril 2005)
L'interview de Francoiz Breut (3 janvier 2009)
La chronique de l'album The Keyboard Songs de Don Niño
Don Niño en concert au Point Ephémère (26 janvier 2005)
Don Niño en concert à La Flèche d'Or (6 juillet 2007)
Don Niño en concert à La Maroquinerie (11 septembre 2007)

En savoir plus :
Le site officiel de Françoiz Breut
Le Bandcamp de Françoiz Breut
Le Myspace de Françoiz Breut
Le Facebook de Françoiz Breut
Le site officiel de Don Niño
Le Bandcamp de Don Niño
Le Myspace de Don Niño
Le Facebook de Don Niño


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2024 : La grande parade

C'est l'heure de la grande parade et du tintouin pour faire semblant que tout va bien depuis 1789. Mais le feu d'artifice culturel, c'est sur Froggy's Delight que ça se passe et plus précisément à Avignon ! Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Postindustrial Hometown Blues" de Big Special
"That golden time" de Villagers
"La maladresse" de Leila Huissoud
quelques découvertes avec The Silver Lines, Inwoods, Djinn, Coeur Joie, Pop Crimes et ODA
et toujours :
"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y fumes avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"L'arbre de Mia" au Grenier à Sel
"Au creux de mon silence" au Théâtre 3S
"Des chèvres en Corrèze" au Théâtre Episcène
"Inavouable" de Théâtre La Manufacture
"Vive" au Théâtre du Train Bleu
"Brisby (blasphème !)" au Théâtre du Train Bleu
"L'art de ne pas dire" au Théâtre La Factory, salle Tomasi
"Constellation Bobin Leprest" au Théâtre Le Verbe Fou
"Femme non rééducable" au Théâtre du Balcon
"Métanoïa, le présage du papillon" au Théâtre La Factory, Chapelle des Antonins
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

"Aventurera" de Alberto Gout
"Karmapolice" de Julien Paolini

"Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=