Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Klaxon, Trompettes... et Pétarades
Théâtre 14  (Paris)  mars 2013

Farce de Dario Fo, mise en scène de Marc Prin, avec Gérakd Cesbron, Céline Dupuis, Anne Dupuis, Milena Esturgie et Gilles Ostrowsky.

Contrairement à "Mort accidentelle d’un anarchiste", qui révélait tout dans son titre, "Klaxon, Trompettes… et Pétarades" n’annonce rien des intentions de Dario Fo.

Connaissant le truculent trublion transalpin, on peut se douter qu’il va y avoir du boucan, que la farce sera bruyante et qu’elle couinera aux oreilles des puissants.

Écrite au moment où l’Italie vivait le paroxysme de ses "Années de plomb" avec l’enlèvement d’Aldo Moro abandonné à son triste sort par Giulio Andreotti, la pièce de Dario Fo se veut la caisse de résonance de tous les maux qui parcourt alors la société italienne.

Dans "Klaxon, Trompettes… et Pétarades", un pas de plus est franchi dans le terrorisme spectacle : c’est Agnelli, le plus grand capitaine d’industrie italien, l’homme de la FIAT et de la Juventus de Turin, qui est enlevé. Que va-t-il alors se passer ? Connaîtra-t-il le même sort que Moro ou bien lui en réservera-t-on un autre, preuve que l’oligarchie capitaliste est bien autre chose que la nomenclature politique ?

Dario Fo parle de tout ça, mais évidemment pas du tout comme ça. Est-on vraiment face à une histoire de terrorisme ? Les choses sont-elles aussi binaires qu’on le prétend ? Quand un prolétaire et un capitaliste finissent par avoir la même tête, n’est-ce pas un casse-tête ? Surtout si l’on ajoute que le prolétaire est communiste ?

Pour parler du Grand Capital, on passera par le Grand-Guignol et par un séjour prolongé dans un hôpital où le docteur Jekyll aurait pu entamer une collaboration fructueuse avec son homologue Frankenstein.

On verra ensuite comment la ménagère ordinaire italienne peut se venger de son mari infidèle en moulinant une saucisse de Morteau dans son cou à l’aide d’une machine ubuesque, et comment par la même occasion, la "démocratie" peut se donner le bon droit de torturer.

Pièce datée sur le papier, loin des années Berlusconi et d’une ère où les industriels ont été remplacés par les traders et les spéculateurs, "Klaxon, Trompettes… et Pétarades" n’a pourtant rien perdu de sa force corrosive.

Dans sa mise en scène, Marc Prin a compris parfaitement que c’était sa dynamique qui était sa dynamite. Pas un instant à perdre pour que le rire fuse, même s’il faut étirer les grimaces et utiliser les armes du vaudeville comme le quiproquo et le sosie.

Pas un moment de répit dans la machine infernale à broyer la bêtise des puissants et la passivité des autres. Dario Fo doit se jouer vite, avec des acteurs qui mouillent leur maillot de la Juventus comme le fait l’excellent Gilles Ostrowsky. Marc Prin, Maître Jacques, de la mise en scène, du décor et des costumes, a déployé des trésors d’ingénuité pour que jamais le rythme ne retombe.

"Klaxon, Trompettes… et Pétarades" est une comédie qui fait beaucoup et bien rire. Elle prouve, s’il fallait encore le prouver, que ce farceur de Dario Fo méritait amplement d’être sur les tablettes du Nobel aux côtés de Pinter et de Beckett.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 juin 2021 : Culture à gogo

Avant la pause estivale (toute relative), on ne chôme pas sur Froggy's Delight. Avant d'attaquer le sommaire de la semaine, voici le replay de la Mare Aux Grenouilles #29 mais aussi celui de l'interview de Half Bob et Raymonde Howard pour leur Bd-Disque "the Year Loop Broke". Merci de votre soutien !

Du côté de la musique :

Rencontre avec Alice Animal à l'occasion de son CONCERT (oui oui) au Festival Poly'sons de Montbrison
"Since 1966" de Jean Philippe Fanfant
"Sentimental" de Johnny Mafia
"Nowhere land" de Karkara
"Peache of mine " de Laura Prince
"Dominique Pagani 5/5 et La Ritournelle" de Listen In Bed
"Cyclotimic songs" de Marc Sarrazy & Laurent Rochelle
"Kaboom" de Michel Meis 4tet feat. Theo Ceccaldi
"Secret place" de Noé Clerc Trio
"Gerry (music inspired by the motion picture)" de Ô Lake
"Countdown" de Simon Moullier
"Sous la peau" de Versari
et toujours :
"Cavalcade" de Black Midi
"Years in marble" de Raoul Vignal
"Damnatio Memoriae" de Syd Kvlt
"(n) Traverse Vol. 1" de Warren Walker
"Schubert, Symphonie N°5 & Haydn, Symphonie N°99" de Concentus Musicus Wien & Stefan Gottfried
"After the rain" de Indolore
"Dominique Pagani 4/5", avant dernier volet thématique de Listen in Bed
"Amore, disamore" de Olivier Longre
"Oslo tropique" de Oslo Tropique

Au théâtre :

les nouveautés :
"Tout le monde ne peut pas être orphelin" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Et c’est un sentiment qu’il faut déjà que nous combattions je crois" au Théâtre Paris-Villette
"Pelléas et Mélisande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Powder Her Face" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Aux poings" au Théâtre de la Tempête
"Je suis le vent" au Théâtre de la Bastille
"La Veilleuse, cabaret holographique" au Centquatre
les reprises :
"Soeurs" au Théâtre de la Colline
"Un Poyo rojo" au Théâtre du Rond-Point
"Sherlock Holmes et le mystère de la vallée de Boscombe" au Grand Point Virgule
"Matthieu Penchinat - Que fuis-je ?" au Théâtre du Marais

Expositions :

les nouveautés :
"Dans les têtes de Stéphane Blanquet" à la Halle Saint-Pierre
"Victor Hugo - Dessins - Dans l'intimité du génie" à la Maison de Victor Hugo
"Augustin Rouart - La peinture en héritage" au Petit Palais
déjà à l'affiche :
"L'Empire des sens de Boucher à Greuze" au Musée Cognacq-Jay
"Pierres précieuses" au Muséeum national d'Histoire naturelle
"Elles font l'abstraction" au Centre Pompidou
"Peintres femmes, 1780-1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Moriyama – Tomatsu : Tokyo "à la Maison Européenne de la Photographie
"Tempêtes et Naufrages - De Vernet à Courbet " au Musée de la Vie romantique
"Edition Limitée - Vollard, Petiet et l’estampe de maîtres" au Petit Palais
"Divas - D'Oum Kalthoum à Dalida" à l'Institut du Monde Arabe
"L'Heure bleue de Peder Severin Krøyer " au Musée Marmottan
"Dali, l'énigme sans fin" à l'Atelier des Lumières
"Gaudi, architecte de l'imaginaire" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Médecin de nuit" d'Elie Wajeman
"Seize printemps" de Suzanne Lindon
"Josée, le tigre et les poissons" de Kotaro Tamura
at home :
"Les garçons sauvages" de Bertrand Mandico
"Un amour au temps du no man's land" de Florian Aigner
"Volt" de Tarek Ehlail
"Cosmos" de Andrzej Zulawski
"Kanal, ils aimaient la vie" de Andrzej Wajda
"New York 1997" de John Carpenter

Lecture avec :

"De la guerre" de Jean Lopez
"Hamnet" de Maggie O Farrell
"Les heures furieuses" de Casey Cep
et toujours :
"Minuit à Atlanta" de Thomas Mullen
"Les pièces manquantes" de Manon Gauthier
"Le roman des damnés" de Eric Branca
"La fille à la porte" de Veronica Raimo

Du côté des jeux vidéos :

Des streams tous les jours à 21H sur la chaine twitch de Froggy's Delight.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=