Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Saga des Conti
Jérôme Palteau  mars 2013

Réalisé par Jérôme Palteau. France. Documentaire dramatique. 1h37. (Sortie 20 mars 2013).

À Clairoix, dans l’Oise, le 11 mars 2009 restera à jamais une date historique : ce jour-là, les 1120 salariés de l’usine de pneus Continental reçoivent une lettre de licenciement. C’est le premier acte de ce que Jérôme Palteau appelle "La Saga des Conti".

En général, les "sagas" sociales ont des scénarios stéréotypés. Après l’évocation du sort tragique qui attend les salariés licenciés, quelques tours de piste des grands leaders syndicaux et politiques (quand ils sont en période électorale), quelques manifestations aussi symboliques que sporadiques, interviennent les voix de la raison, celles des commentaires économiques qui font l’oraison funèbre d’une entreprise qui n’était plus viable, qui n’avait plus d’avenir.

C’est bien triste pour les travailleurs, mais ces choses-là les dépassent, n’est-ce pas ? Pour eux, le mieux, c’est donc d’aller sagement, sans se lamenter et le plus vite possible, prendre leurs marques chez Pôle Emploi.

Chez les Conti, on avait sans doute vu et revu ce feuilleton monotone qui passe en boucle dans les JT de 20 heures et l’on avait en tête une variante plus assez utilisée : celle de la lutte sociale, du combat acharné contre la multinationale allemande qui voulait fermer un site rentable pour complaire à leurs actionnaires.

"La Saga des Conti" de Jérôme Palteau raconte par le détail comment "les Conti" ont réagi et agi pour contredire les défaitistes de tous poils : oui, c’est possible de "triompher" de l’adversité capitaliste quand on est déterminé à résister, quand on sait s’organiser et qu’on croit jusqu’au bout que le pot de fer peut être vaincu par le pot de terre. Immergé dans la lutte, toujours là lors des grands moments violents et émouvants.

Jérôme Palteau reconstitue cette histoire avec empathie et sans emphase. Il montre l’importance du leader cégétiste des "Conti", le charismatique Xavier Mathieu, mais n’en fait que la figure de proue de la lutte. Grâce à Jérôme Palteau, on découvrira combien le portrait insidieux qu’en faisaient les médias officiels était une caricature.

À l’écoute des travailleurs en lutte, s’appuyant sur l’expérience d’un expert en conflits sociaux, Roland Szpirko, retraité de Chausson qui ne cache pas son appartenance à Lutte Ouvrière, Xavier Mathieu n’est pas le "casseur" qui n’a pas voulu se repentir devant David Pujadas. On verra d’ailleurs dans le film de Jérôme Palteau la scène filmée de l’intérieur du fameux "saccage" de la sous-préfecture de Compiègne. Les cinéphiles s’amuseront de cet effet "Rashomon" ou "Liberty Valence" qui permet de voir ce que les télés n’ont pas pu ou pas voulu montrer.

Dans "La Saga des Conti", la parole est donnée à ceux qui devraient toujours parler mais qui se la font d’habitude confisquer par des porte-voix peu fiables, par ces oligarques syndicaux qui n’ont d’ailleurs jamais trouvé le temps de venir les soutenir…

À défaut d’un hypothétique "grand soir" qui n’arrive jamais, on vivra avec les "Conti" quelques beaux petits moments, comme celui où ils s’en vont rejoindre leurs homologues allemands. Mini internationale ouvrière reconstituée au pays de Karl Marx, cette manifestation fraternelle à Hanovre a une valeur inappréciable et l’on n’aura pas peur d’écrire que c’est un vrai moment cinématographique que capte le réalisateur.

"La Saga des Conti" de Jérôme Palteau redonnera espoir à ceux qui ne se contentent pas de s’indigner. C’est aussi un film qui a déjà valeur de document historique et qu’il faut voir pour comprendre les bruissements sociaux qui ne peuvent que s’amplifier aujourd’hui et demain.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=