Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dans les griffes de la Ligue
Jean d'Aillon  (Editions Flammarion)  mars 2013

Jean d’Aillon était économiste, avec un doctorat et un poste dans l’administration des finances au sein de la cour européenne. Et puis j’imagine qu’une douce nuit d’insomnie à voir les chiffres se brouiller devant ses yeux, il décide de tout arrêter. Ou bien il finit enfin par mettre ce foutu point final à son premier manuscrit et le succès l’amène sur la voix de l’écriture. Là où nous le retrouvons aujourd’hui avec les aventures d’Olivier Hauteville, brillant enquêteur au temps des guerres de religion, ci-joint Dans les griffes de la Ligue.

Je n’avais jamais lu cet auteur, je connaissais mal l’épisode de la mort d’Henri III, j’étais gravement atteinte de flémingite aigue pendant les cours d’Henri IV. J’avais donc hâte de combler cette lacune autrement qu’en consultant des manuels quelque peu rébarbatifs. J’ai accueilli ce magnifique ouvrage de 3 kilos et 500 pages avec la fièvre qui me prend avant un voyage dans le temps. Je m’attendais à sillonner le Paris de 1589, à suivre Olivier Hauteville, à me tordre les mains de douleur à rire, à me passionner quoi…

Je m’étais trompée. Jean d’Aillon se rapproche plus de l’éminent professeur d’histoire Max Gallo que du maître du voyage dans le temps Christian Jacq. Pour commencer, une tonne de personnages, trop pour la simple mortelle que je suis. A lire le livre entre deux pauses et sans calepin. Personnages pour la plupart réels, donc patents. Mais j’ai vachement eu l’impression d’arriver en retard à la réunion et que le sujet avait déjà été annoncé et que j’avais raté la présentation des intervenants, qui n’ont pas eu l’obligeance de mettre un petit papier avec leur nom et leur fonction devant leur pupitre.

Donc pas évident de suivre le fil de l’histoire sans prendre de notes, sans référencer les personnages, leur "clan", leur catégorie "gentil" - "méchant"… J’ai fait un petit effort, j’ai cerné l’histoire, passionnante, mais je garde un goût d’inachevé, un peu comme quand tu fais des grilles de Sudoku en regardant Les Experts, il arrive un moment où tu ne sais plus d’où sort ce grand type, ni ce qu’il peut bien fabriquer ici.

Tout commence le 1er août 1589, quand Henri III est poignardé par le moine Jacques Clément. Ce dernier appartient à une organisation (secrète évidemment, composée uniquement de riches au pouvoir avec des noms d’archanges sous des capuches masquantes et des rituels chelous) nommée "La ligue". Une jeune bourgeoise qui passait par là remarque que le Clément tué après le meurtre n’est pas le Clément qu’elle a vu la veille. Mince ! Si un faux Clément a usurpé le vrai Clément, ça veut dire que La Ligue va utiliser le vrai Clément en le faisant croire ressuscité, ce qui renforcera son pouvoir. Et sa crédibilité. Mauvais pour Henri IV. Surtout qu’il était allié à la Ligue. Un complot dans le complot. Voire pire.

Jean d’Aillon est tellement passionné d’histoire qu’il a voulu partager ce mystère avec des lecteurs. Il m’a oublié dans la liste. Les lecteurs du dimanche. Ceux qui n’ont pas de doctorat en Histoire des Henri. A mon avis, il a fait tellement de recherches, réuni tellement de documentations enrichissantes qu’il a voulu nous en faire profiter. En oubliant complètement de romancer son histoire. En faisant apparaître Olivier Hauteville sur quelques scènes. Un peu à la manière d’un docu Arte. Quelques reconstitutions au milieu du documentaire. Intéressant mais pas divertissant quand la force d’un roman historique est de divertir en apprenant, j’ai ici eu l’impression d’être une truite au milieu des baleines… Trop petite.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Rome 1202" du même auteur
La chronique de "La bête des Saints-Innocents" du même auteur
La chronique de "Rouen, 1203" du même auteur
La chronique de "L'évasion de Richard Coeur de Lion" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Jean d'Aillon


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=