Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Collected Works of Billy The Kid
Théâtre des Bouffes du Nord  (Paris)  avril 2013

Spectacle conçu et mis en scène par Dan Jemmett d'après le roman éponyme de Michael Ondaatje, avec Emma Darlow, Andrew Hachey, John Fitzgerald Jay, Rick Kemp et Kristin Slaysman.

Tous les amateurs de westerns et tous les lecteurs de Lucky Luke savent qui est Billy The Kid, et la place qu'il occupe dans le Panthéon enjolivé de l'Ouest aux côtés des Jesse James, Buffalo Bill, Calamity Jane et autres Wyatt Earp.

Dans "The Collected Works of Billy The Kid", Michael Ondaatje, connu universellement pour son roman "Le Patient anglais", a rassemblé tout un bric-à-brac de textes, d'articles, de poèmes, de photos, de chansons et d'histoires consacrés à la brève vie de William Bonney, dit "Billy the Kid".

Ouvrage fourre-tout sans continuum ni trame narrative, "The Collected Works" était propice à un spectacle patchwork, à une espèce de revue mêlant ainsi chansons, récits, reconstitution de morceaux de la vie de Billy, tout cela sur une scène évoquant elliptiquement un intérieur de l'ouest où il serait vain de compter le nombre de bouteilles exposées pas plus que celles englouties par le quintet d'acteurs américains.

Les nostalgiques du Colt 45 et du fusil scié n'ignorent pas que William Bonney est mort avant sa vingt-deuxième année. Qu'il est tombé sous les balles traîtresses du shérif Pat Garrett, un de ses anciens compagnons d'aventure renégat parmi les renégats, qu'il a prononcé "Quien es ?" avant d'être abattu et qu'il avait tué plus d'une dizaines d'hommes. .. sans compter les Mexicains. Tout cela est bien dans expliqué dans les surtitres de la pièce conçue et mise en scène par Dan Jemmett.

L'ambiance western est là, jamais vraiment parodique mais quand même un peu distanciée. La fille du saloon est une belle aussi plantureuse que pulpeuse, mais quand elle raconte une histoire, elle passe par les mots poétiques de Michael Ondaatje. C'est un des autres traits de l'adaptation de Dan Jemmett : elle ne navigue pas dans les eaux de la vulgarité et préfère emprunter les canaux de l'étrange, du baroque.

On y croise un ventriloque avec une marionnette double de Billy, une chanteuse country qui sait dépasser son registre, un étranger couvert de poussière qui prend un bain cigare eu bec et chapeau sur la tête.

Les acteurs utilisent à merveille l'espace scénique qui, en son milieu, est recouvert d'un tapis rouge. On est entre la piste de cirque et les planches du music-hall et ce qu'on y voit c'est du spectacle mené tambour battant par des comédiens anglo-saxons qui, selon le poncif récurrent, savent vraiment faire beaucoup de choses.

Ici, on peut assister à une séance de bruitage évoquant un combat acharné de Billy, on peut aussi boire un petit verre de whisky, aimablement apporté sur plateau par un des acteurs. Pour l'anecdote, c'est vraiment du "bourbon" qu'on apporte à quelques dizaines de spectateurs. Ceux qui auront assisté au remplissage des verres témoigneront d'un fait étrange qui est à mettre au crédit des acteurs qui, dans ces conditions, se tiennent très bien : l'eau-de-feu semble provenir de bouteilles dans lesquelles les acteurs se sont copieusement servis auparavant.

On l'aura compris : avec "The Collected Works of Billy The Kid", on est quelque part entre le gag et la féerie. La langue d'Ondaatje charrie beaucoup de matériaux et ne les restitue jamais sans en disséquer la complexité. À son service, Dan Jemmett a su astucieusement théâtraliser ce qui n'aurait pu être qu'une succession de sketchs.

On ne craindra donc pas d'écrire que "The Collected Works of Billy The Kid" mérite d'avoir pris place aux Bouffes du Nord et l'on ne répétera jamais assez qu'elle le fait à l'occasion d'un spectacle inventif et distrayant.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=