Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Paradis Artificiels #7 (édition 2013) - vendredi 12 avril
The Bewitched Hands - Fun - Archive  (Le Zénith, Lille)  du 8 au 18 avril 2013

Fin de journée, il était grand temps de sortir du boulot, échanger costard-cravate pour un jeans-Converse, et de filer au Zénith de Lille pour un retour en pleine adolescence dans les Paradis Artificiels. Au programme ? Un véritable plongeon dans les années collèges-lycée, là où seul comptait vraiment de s’intégrer dans un groupe, de préférence le plus cool possible. Ce soir, on a devant nous trois propositions, trois clans face auxquels on a tous été confrontés au moins une fois dans notre jeunesse.

Les premiers, ce sont les plus simples à aborder : les geeks. Certes, ils font peur à première vue, avec une grosse barbe, une grosse paire de binocles ou encore une chemise aux motifs douteux de homards (sérieusement, mis à part pour un bavoir de restau de paëlla, ce tissu devrait être interdit). On voit d’ailleurs qu’ils ne sont pas toujours à l’aise, à vouloir être cool comme les autres : ils ne savent pas trop comment s’imposer, leurs danses sont carrément ridicules, et spontanément on n’a qu’une envie, se moquer d’eux jusqu’à la fin de l’année. Mais si on s’arrêtait là, ça serait tomber en plein dans le préjugé. En prenant bien soin de les étudier, on réalise à quel point ça peut être sympa, de traîner avec eux : après tout, ils ont vraiment l’air de s’éclater ! Alors malgré l’hésitation de la découverte, on se surprend être entrainé dans leur délire et à dépasser la peur du ridicule en battant le rythme, et en s’étonnant d’aimer leur genre. Et vous savez pourquoi ? Parce qu’ils s’y donnent à fond. On est geek, on l’assume, et on le cultive. Et c’est cette intégrité qui fonctionne : The Bewitched Hands, pari osé mais réussi.

Si vous n’arrivez pas à dépasser le cliché des premiers de la classe, vous pourrez toujours vous tourner vers Fun. Entre le chanteur (croisement de Mark Walhberg et Kevin Bacon), et le trompettiste/claviériste (qui se donne un genre de Ryan Gosling), il ne reste pas grand place pour les autres : peu importe, ce sont eux les meneurs, qui remplissent tout l’espace. D’ailleurs, ils portent aussi des chemises à motifs, mais chez eux c’est tendance : la différence entre geek et hipster, probablement. Nate, lui, vend du rêve : le dragueur tout feu tout flamme qui cumule les clichés du genre pour plaire au maximum de monde. Les clins d’œil aux minettes, la mèche rebelle qu’il balaie toutes les trente secondes, les sauts dans tous les sens pour attirer les regards, et les appels à la foule pour suivre ses refrains. On a même droit à une reprise des Rolling Stones en fin de concert : ça a l’air de marcher, au vu de toutes les filles amourachées… Mais on n’est pas vraiment dupes ; passée la grande gueule, il ne reste pas grand chose. Un peu comme quelqu’un qui ne fait que radoter sans cesse les mêmes exploits, on s’en lasse rapidement, et trop vite on ne supporte plus de les entendre. C’est lisse, c’est plat, c’est complètement uniforme : Fun ne l’est pas tant que ça, au final. Pas convaincus par la poudre aux yeux, on préfère se tourner ceux qui n’essaient pas aussi fort, la dernière option de la soirée.

Eux, ce sont les mystérieux, les sombres torturés. Archive, tout vêtu de noir, mais avec classe attention : la chemise cravate cheveux longs gominés, ça ne va qu’à un seul type d’homme, mais ça leur va si bien. Et il y a Holly… Lèvres rouges, cheveux jusqu’à la taille, juste la touche de féminité qu’il faut dans cette bande de mecs parfaits. Archive, ce sont les redoublants sympas qui nous feront fumer un premier joint, qui nous feront sécher les cours, et qui nous laisseront le temps d’une heure prendre l’envolée avec eux. On a le droit à de bons vieux classiques toujours efficaces : "Finding it so hard", ou encore la belle surprise de "Fuck U. System" et "Sit back down" font la transition vers la nouveauté, j’ai nommé l’album With Us Until You’re Dead. On est intégré, on est accepté, on se sent bien et tant pis si on adopte l’air mélancolique, cigarette à la main à regarder au loin : c’est là le cliché auquel on veut s’identifier. Enfin, on se sent cool. Là où les précédents groupes nous laissaient juste battre du pied ou applaudir, Archive nous décrochera la tête, nous entraînera dans la dance, et nous fera lâcher prise. C’est eux qui, sans aucun doute, nous laisseront les plus beaux souvenirs.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

The Bewitched Hands en concert au Point Ephémère (20 octobre 2008)
The Bewitched Hands en concert au Festival GéNéRiQ 2009
The Bewitched Hands en concert au Festival Les Inrocks tck tck tck 2009 (vendredi 6)
The Bewitched Hands en concert au Festival Les Inrocks Black XS 2010 (Jour 6
The Bewitched Hands en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du samedi
La chronique de l'album Nuit et jour de Music is not fun
La chronique de l'album Fear Fun de Father John Misty
La chronique de l'album Primitive Girls Are More Fun ! de Washington Dead Cats
Fun en concert au Festival Art Rock 2006 (Vendredi)
Fun en concert à Boule Noire (8 décembre 2008)
La chronique de l'album Noise de Archive
La chronique de l'album Lights de Archive
La chronique de l'album Controlling Crowds de Archive
La chronique de l'album With us until you're dead de Archive
La chronique de l'album Restriction de Archive
Archive en concert au Festival des 3 éléphants 2006
Archive en concert à l'Ancienne Belgique (6 octobre 2006)
Archive en concert au Festival Europavox 2007
Archive en concert au Nouveau Casino (2 avril 2009)
Archive en concert au Fil (mercredi 27 janvier 2010)
Archive en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Archive en concert au Grand Rex (lundi 4 avril 2011)
Archive en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Dimanche
Archive en concert au Grand'place (samedi 9 juillet 2011)
Archive en concert au Festival Rock en Seine 2011 (dimanche 28 août 2011)
Archive en concert au Zénith (vendredi 16 novembre 2012)
Archive en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Vendredi

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Les Paradis Artificiels
Le Myspace du Festival Les Paradis Artificiels
Le Facebook du Festival Les Paradis Artificiels
Le site officiel de The Bewitched Hands
Le Myspace de The Bewitched Hands
Le Facebook de The Bewitched Hands
Le site officiel de Fun
Le Myspace de Fun
Le Facebook de Fun
Le site officiel d'Archive
Le Myspace d'Archive
Le Facebook d'Archive


Léa S.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Music Is Not Fun (2 octobre 2009)


# 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances

il fait (presque) beau partout, on sort un peu de chez nous, on voit nos amis, on pense aux vacances. Chez Froggy's on continuera tout l'été à vous alimenter en culture mais ce sera peut être un peu plus calme. En attendant, voici le sommaire et bien sûr le replay de La Mare Aux Grenouilles #5 !

Du côté de la musique :

"Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.
et toujours :
"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"La Putain respectueuse" par Gérard Gélas
"Dracula Asylum" par Felicien Chauveau
"L'Homme qui rit" par Gaële Boghossian
"Cage" par Jacques Bellay
"Kyste" de et par Eloïse Hallauer et Camille Soulerin
et une pépite : "Jimmy's blues" de James Baldwin par Nicolas Repac et Anouk Grinberg
du théâtre moderne :
"Vient de paraître" d'Edouard Bourdet par Jean-Paul Tribout
"La vie de Galilée" de Bertold Brecht par Eric Ruf
le répertoire classique par la Comédie français d'hier et d'aujourdhui :
"Le Mariage de Figaro" de Beaumarchais
"On ne badine pas avec l'amour" d'Alfred de Musset
Au Théâtre ce soir :
"Les Petits oiseaux" d'Eugène Labiche
"La Reine Blanche" de Barillet et Grédy
"Les Petites têtes" d?André Gillois
des comédies :
"L'Opération du Saint-Esprit" de Michel Heim
"Jeux de mots bêtes pour gens laids" autour de textes de Bobby Lapointe
"Pochettes Surprise" de Jacky Goupil
du côté des humoristes :
"Jean Luc Lemoine - Au naturel"
"Moustapha El Atrassi - Second degré"
du théâtre visuel avec "L'Avare" par la Compagnie Tàbola Rassa
et enfin du théâtre lyrique avec"Ercole Amante" de Francesco Cavalli par Christian Hecq et Valerie Lesort

Expositions :

les réouvertures de la semaine :
le Musée d'Art Moderne dela Ville de Paris avec les collections permanentes de "La Vie Moderne" dans sa nouvelle présentation et la salle Matisse
le Musée Rodin
le Musée national des Arts asiatiques-Guimet
le Musée Cognacq-Jay et le Musée du Louvre
et les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :
en salle "L'Envolée" de Eva Riley
at home avec :
du thriller :
"La Isla minima" de Alberto Rodriguez
"La Onzième heure" de John Lyde
de la romance :
"La revanche d'une blonde" de Robert Luketic
'"Aime-moi comme je suis" de Stephan Meyer
"Coup de foudre en cuisine" de James Hacking
du drame :
"L'ombre du doute" d'Aline Issermann
"Tout va bien on s'en va" de Claude Mouriéras
"Henri" de Yolande Moreau
Ciné-Club français des années 60 :
"L'Insoumis" d'Alain Cavalier
"Le Chien" de François Chalais
"La Voleuse" de Jean Chapot
"Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
et des raretés :
"Le Champignon des Carpathes" de Jean-Claude Biette
"King of the White Elephant de Sunh Vasudhara

Lecture avec :

"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson
et toujours :
"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=