Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Eva Peron
Théâtre du Marais  (Paris)  avril 2013

Comédie de Copi, mise en scène de Martin Vielajus et Mélina Vernant, avec Audrey Lamarque, Guillaume Toucas, Perrine Demartes et Alexandra Robin.

Attention ! Ici, on ne va pas communier au mythe d’Evita. On ne va pas chanter "Don’t cry for me, Argentina" et pleurer sur les malheurs de la "Sainte" femme du général Peron, celle qui est devenue un mythe à mi-chemin de Marilyn Monroe et de Mère Teresa.

Copi, issu d’une famille en exil pour anti-péroniste, ne pouvait pas croire à la légende dorée de celle qui était "adulée" par le "petit peuple" de Bueno Aires. Quand il écrit son "Eva Peron", en 1969, Juan Peron est loin de l’Argentine. Mais la rumeur de son retour s’amplifie. C’est donc à la destruction systématique de l’icône morte d’un cancer en 1952 que va procéder Copi.

Dans une précédente version, montée à Chaillot avec Marilu Marini dans le rôle-titre, Alfredo Arias tirait la pièce de Copi vers la tragi-comédie et n’allait pas jusqu’à la farce, trop concerné sans doute par le sujet. Martin Vielajus et Mélina Vernant, eux, n’ont pas cette réticence et poussent à fond "Eva Peron" vers le comique et la caricature.

Ordurière, nymphomane, avide et sans scrupule, Eva Peron, dans son intimité, est un personnage odieux, un tyran domestique bien pire que son général de mari. Celui-ci, fantoche falot, n’a même pas l’honneur de la scène. Il est off, comme dans son existence de pantin de l’oligarchie.

La petite scène du Théâtre du Marais, encombré de valises et de gerbes de fleurs envoyées par ses admirateurs qui croient leur idole déjà morte, est parfaite dans sa proximité pour montrer cet intérieur confiné, surchauffé de haine et de bêtise, dans lequel le mythe, premier mythe politique fabriqué par les techniques de communication naissantes, paraît déjà mangé aux mites…

Sur une des malles qui fait office d’écran télé, des images de l’époque de l’agonie et de l’enterrement d’Eva défilent. Belle astuce qui permettra au public pas forcément fin connaisseur de l’histoire compliquée des juntes militaires argentines de comprendre combien la figure d’Evita déplaçait les foules et était un enjeu politique majeur.

En Eva Peron, Perrine Demartres est très convaincante. Le trio qui l’accompagne dans sa feinte agonie est au diapason. Guillaume Toucas, Audrey Lamarque et Alexandra Robin sont emportés dans le délire paranoïaque de cette "sainte salope".

Chacun s’amuse visiblement dans ses habits de conseiller âme damnée, de mère vorace sans amour et d’infirmière esclave vampirisée par la blondeur d’Evita. Comme dans tout bon conte, tout finira par un compte en Suisse et une substitution d’identité presque hitchcockienne.

Bref, on s’amuse de bout en bout dans cette adaptation qui montre une fois encore que Copi était un vrai auteur de théâtre. Raison de plus d’aller absolument partager ce moment où, là c’est sûr, on ne va pas pleurer pour Evita…

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=