Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le vieux de la montagne
Monfort Théâtre  (Paris)  avril 2013

Spectacle de marionnettes conçu et mis en scène par Patrick Sims, avec Patrick Sims, Josephine Biereye, Zana Goodall et Richard Penny.

Plus qu'un spectacle de marionnettes, "Le vieux de la montagne" s'affiche comme un opéra électromécanique où les personnages robotisés côtoient les constructions mécaniques, les pantins ou les comédiens masqués, à la fois géants manipulateurs et chefs d'orchestres d'un monde fantasmagorique monstrueusement sublime.

Sans texte ni structure narrative classique, cette création originale se base sur la légende de Hassan Sabbah - qui entraina ses soldats dans le jardin des délices, en les entourant de jeunes vierges, de drogues, de fleurs, de musiques et de danses, avant des les envoyer faire la guerre - et sur une évocation d'un far-west américain emplis de cowboys, hobbos, marginaux et laissés pour compte.

Au travers de ces deux mythes, sans lien réel apparent, Patrick Sims, auteur, metteur en scène, scénographe et concepteur de la plupart des marionnettes, avec l'appui de sa compagnie de marionnettes des Antliaclastes, aborde tout à la fois des thèmes comme la manipulation, le contrôle, l'interdit, les paradis artificiels, et ancre son évocation dans notre société contemporaine par le biais de nombreuses références et métaphores empruntées à notre imaginaire collectif et portées par des médias comme la bande dessinée, la littérature, le cinéma ou la culture pop.

Si les marionnettes permettent d'exprimer par la suggestion et dans une grande liberté créative les vecteurs principaux d'une idée ou d'un concept, la référence renvoie quant à elle sans arrêt les spectateurs à eux-même, par ce qu'elle évoque de très personnel. Le spectacle, polymorphe, s'apprivoise donc comme une décomposition/recomposition du réel, sorte de psychanalyse collective volontairement déstabilisante, par la force d'évocation de quelques détails bien choisis.

Fil conducteur de la pièce, le flipper, incarnation matérielle du contrôle et de la manipulation, se fait tour à tour mécanique, puis électromécanique, tout petit, puis géant et illustre la confrontation récurrente sur scène entre les nouvelles technologies, le contrôle, le pseudo infaillible et l'illusionnisme, la magie, l'irrationnel voire l'ésotérisme.

Patrick Sims se complaît dans la confrontation des réels, recherchant les juxtapositions radicales, la surprise, pour créer l'émerveillement et par là-même le déclic, l'étincelle.

Ce divertissement "où on ne rit pas tout le temps" est une mine de créativité, de trouvailles visuelles, de constructions abouties tant mécaniquement qu'esthétiquement qui cherche avant tout une chose : garder le spectateur éveillé. Vivant.

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=