Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un Privé à Babylone
Théâtre de Belleville  (Paris)  avril 2013

Comédie d'après le roman éponyme de Richard Brautignan, mis en scène par Hervé Falloux, avec Aurélien Balion, Verena Gros, Kevin Poli, Jean-Baptiste Quiot, Thomas Robein et Alexis Verdier.

Écrivain tardif de la "Beat Generation", Richard Brautigan a profondément marqué la littérature américaine des années 1970 et 1980 en réussissant à faire triompher un style libre, décontracté, pouvant se permettre toutes les audaces formelles sous un apparent retour à une narration traditionnelle.

Dans "Un Privé à Babylone", il paraît se soumettre au classicisme du genre policier, du côté de Hammett ou de Chandler, mais crée, en fait, un univers onirique totalement personnel. <

Certes, son détective Card navigue dans les eaux de la convention du polar hollywoodien, avec whisky, cigarettes et petites pépées. Mais ce raté routinier possède une riche vie intérieure parallèle, où les ziggourats et le roi Nabuchodonosor remplacent son quotidien sordide.

Dans ces conditions, on comprend la gageure que constituait une adaptation scénique d'"Un Privé à Babylone". Hervé Falloux et Jean-Baptiste Quiot ont eu la bonne idée de vouloir s'y coller en cherchant des solutions simples pour que le spectateur comprenne qu'il n'était pas dans une simple parodie théâtrale de film policier des années 40 avec Bogie en trench-coat.

Tout passe ici par le jeu de Jean-Baptiste Quiot qui a tout l'attirail vestimentaire et moral du privé miteux, mais sait, de temps à autre, s'évader dans l'ailleurs babylonien. Pour l'aider à partir dans son paradis cérébral artificiel, le metteur en scène, Hervé Falloux, fait chanter aux membres de la petite troupe de courts passages de chansons incongrues dans ce décor de morgue et de cimetière, comme "Don't worry, be happy".

On pourra peut-être reprocher à l'ensemble de faire la part plus belle au "côté Privé" plutôt qu'au "côté Babylone". Mais ce déséquilibre est un parti-pris assumé, un refus d'une alternance un peu mécanique où l'on passerait en permanence d'un univers à l'autre. Babylone reste en filigrane comme un jardin suspendu, car c'est un rêve qui ne doit pas se matérialiser.

Le résultat est donc plaisant et doit beaucoup à l'interprétation de Jean-Baptiste Quiot bien secondé par ses camarades, et notamment par la blonde-brune Venera Gros au délicieux phrasé germanique.

On prendra plaisir à entendre de larges extraits du texte de Brautigan, dont Falloux et Quiot ont gardé in extenso certains monologues. Autant qu'une adaptation théâtrale, on peut dire que c'est un exercice d'admiration, d'une fidélité sans raideur au texte de Brautigan. Peut-être leur faudra-t-il "finir le travail" et couper çà et là, pour que leur privé navigue avec encore plus de facilité dans les eaux brautiganiennes de l'humour et de la poésie.

On assistait ici aux premiers pas de ce Privé peu commun avant qu'il poursuivre son enquête estivale à Avignon. On attend avec impatience de le revoir dans quelques mois, quand il aura pris son rythme final, quand il aura acquis de la bouteille, de bourbon comme il se doit.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 août 2022 : Only happy when it rains

Un peu de pluie, enfin ! C'est pour ainsi dire la tradition pendant le festival de La Route du Rock qui commence cette semaine ! Pour le reste voici notre petite sélection estivale hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Change" de Franz Robert Wild
retour sur le Hellfest 2022 avec Seth, Dog Eat Dog, Deftones, Suicidal Tendancies, Ghost etc.
"I started a garden" de Her Skin
Des petits festivals à venir avec La Guinguette Sonore et Engrenage Party
"Stereolab & Laetitia Sadier", nouvelle émission de Listen In Bed à écouter ici et toujours :
"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia..

Au théâtre :

les comédies de l'été :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montartre
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Dîner de famille" au Café de la Gare

et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :
'Christian Bérard - Bébé excentrique" au Nouveau Musée National de Monaco
la présentation du nouveau parcours des Collections du Musée d'Art Moderne de Paris en accès gratuit
la visite commentée par la commissaire de "Anne de France - Femme de pouvoir, princesse des arts" au Musée Anne-de-Beaujeu à Moulins
dernière ligne droite pour :
"Le Théâtre des émotions" au Musée Marmottan Monet

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Silvio et les autres" de Paolo Sorrentino
"Two lovers" de James Gray
"Innocents" de Bernardo Bertolucci
"Gothika" de Mathieu Kassovitz
"Lina" de Michael Schaerer
et le cinéma indien en 6 films

Lecture avec :

La rentrée littéraire d'automne 2022
et toujours :
"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=