Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Porfirio
Alejandro Lanes  mai 2013

Réalisé par Alejandro Landes. Colombie/Espagne/Uruguay/France. Drame. 1h40. (Sortie 8 mai 2013). Avec Porfirio Ramirez Aldana, Jarlisson Ramirez Reinoso et Yor Jasbleidy Santos Torres.

Porfirio a eu le malheur d'être pris entre le feu croisé des balles de la police et de la guérilla colombiennes. Désormais en chaise roulante, il attend qu'on lui verse une pension pour le dédommager des ses souffrances.

Sans véritables ressources, avec un grand fils à charge et une compagne dévouée, il porte autour du cou une chaîne au bout duquel pend un téléphone portable et vend à ses voisins, encore plus misérables que lui, quelques minutes de temps téléphonique.

Le réalisateur Alejandro Landes a scénarisé cette vie répétitive, entrecoupée par quelques ébats sexuels avec la femme de sa vie, Jasbleidy, et quelques engueulades ou séances de piscine avec son fils, Lissin.

Porfirio doit user de beaucoup d'énergie pour passer de son lit à sa chaise roulante, pour meubler les heures à attendre des clients. Il sait ainsi combien un tuyau de zinc compte de rainures. Mais, pour survivre à sa vie végétative, Porfirio compose des chansons, évidemment pas d'une franche rigolade. Le ventilateur tourne et l'homme handicapé se débat sur son lit, espérant toujours pouvoir s'extraire seul de son lit.

Alejandro Landes a fait de "Porfirio", histoire vraie même dans son épilogue, un documentaire sans concession, filmant souvent subjectivement, montrant ce que voit du monde l'homme allongé se redressant pour se perdre dans la contemplation d'une pluie qui tombe ou regardant un groupe de militaires armés jusqu'aux dents passer devant son minuscule champ de vision.

Des plans fixes intenses se succèdent comme celui où Porfirio, au centre de l'écran assis dans sa chaise roulante, pleure en reniflant.

Parfois, Porfirio quitte sa maison pour dévaler en fauteuil la rue qui descend. Il va vite et son chien a du mal à le suivre jusque devant les bureaux des "Demandes contre l'État" où il attend, en vain, que son avocat le reçoive...

Taiseux, Porfirio a la dignité de ceux qui n'avouent rien, sauf qu'il "en a assez d'être à la maison". Surtout après s'être fait voler son portable et avoir tâché son matelas suite à un besoin pressant.

On le suivra en partance pour Bogota pour réclamer ses droits avec des grenades astucieusement dissimulées dans ses couches pour bébé adulte. Landes reconstitue la véritable histoire de Porfirio devenu pirate de l'air pour que les autorités colombiennes respectent leur parole.

Documentaire et fiction à la fois, "Porfirio" d'Alejandro Landes trace un beau portrait, celui d'un homme humilié, une victime parmi d'autres dans un pays violent où l'individu n'a guère de prix. Porfirio Ramirez Aldana n'a pas renoncé. Il a le courage des hommes qui restent des hommes envers et contre tout. Porfirio est un exemple pour la Colombie et bien d'autres pays rongés par la pauvreté. On ne l'oubliera pas.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2024 : La grande parade

C'est l'heure de la grande parade et du tintouin pour faire semblant que tout va bien depuis 1789. Mais le feu d'articice culturel c'est sur Froggy que ca se passe et plus précisément à Avignon ! Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Postindustrial Hometown Blues" de Big Special
"That golden time" de Villagers
"La maladresse" de Leila Huissoud
quelques découvertes avec The Silver Lines, Inwoods, Djinn, Coeur Joie, Pop Crimes et ODA
et toujours :
"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y fumes avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"Constellation Bobin Leprest" au Théâtre Le Verbe Fou
"Femme non rééducable" au Théâtre du Balcon
"Métanoïa, le présage du papillon" au Théâtre La Factory, Chappelle des Antonins
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

"Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=