Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La bande du Tabou
Théâtre 13/Jardin  (Paris)  mai 2013

Spectacle musical conçu par Yveline Hamon et Jean-Pierre Gesbert, avec Claire Barrabès, Fiona Chauvin, Sol Espeche, Antonin Meyer-Esquerré, Pascal Neyron, Yoann Parize, Lorraine de Sagazan, Jonathan Salmon, Guillaume Tarbouriech et les musiciens Cédric Barbier, Delphine Dussaux et Lucas Gaudin.

Saint-Germais-des-Près, 1947. Dans la cave du Tabou, au 33 rue Dauphine, véritable "centre de folie organisée", la fête bat son plein.

La crème des zazous noctambules de l'époque, Boris Vian en chef de file, vient côtoyer auteurs, intellectuels, musiciens et chanteurs dont les noms et les œuvres allaient marquer la culture française, dans un joyeux tohubohu plein de l'effervescence idéaliste et créative de l'époque.

Paris, mai 2013. La météo et le moral des Français sont en berne, mais au Théâtre 13, toujours rive gauche, "La bande du Tabou", joyeusement incarnée par neuf comédiens et trois musiciens de talent, ressuscite l'ambiance survoltée d'une jeunesse à l'espoir chevillé au corps dans un Saint-Germains-des-Près d'après guerre où tout est à nouveau possible.

Le temps d'une soirée, le spectateur, invité d'honneur de la cave mythique, accueilli comme il se doit autours d'un verre - en un mot presque comme chez lui - part à la rencontre de Françoise (Sagan), Juliette (Gréco) Simone (de Beauvoir) et Jean-Paul (Sartre), Zazie (dans le métro), Jacques (Prévert), Serge (Gainsbourg), Marcel (Mouloudji) et surtout Boris (Vian), personnage emblématique qu'on ne cesse d'attendre, dont on ne cesse de parler, et dont les textes et les chansons habitent véritablement la cave du Tabou, incarnation à lui tout seul d'une époque, d'un mouvement, d'une jeunesse inspirée et inspirante.

De "Déshabillez-moi" à "J'suis snob", du "Déserteur" au "Jazz band", les numéros chantés et dansés succèdent aux saynettes littéraires, poétiques ou comiques, entrecoupées de séquences intimistes voire sombres.

Le spectacle bien que fidèle à la tradition du cabaret réussi brillamment à aller au-delà de l'hommage par son ton résolument contemporain et son tempo parfaitement étudié fruit d'un énorme travail des comédiens autours des personnalités choisies, d'un sens aigüe du détail, mais aussi grâce à la somme de petites trouvailles visuelles et narratives semées tout au long du spectacle.

Les musiciens présents sur scène interprètent avec talent l'ensemble du répertoire et se plient à la folie douce des personnages, devenant eux-même partie prenante par leurs personnalités du spectacle. Françoise, Jean-Paul, Boris et les autres prennent peu à peu possession de la salle, le quatrième mur tombe, 65 ans sont effacés et l'alchimie opère. Saint-Germais-des-Près se révèle à nous comme par magie, tel un négatif sur une photo d'époque.

A la sortie de la cave le spectateur semble revenir d'un long voyage, dépaysé, ailleurs, avec un petit air dans la tête, de belles phrases sur les lèvres, un pas de danse qui titille les jambes.

On ne peut qu'applaudir ce petit bijou musical et théâtral, au rythme endiablé, au ton léger et décalé, servi par une troupe dynamique et inspirée. Voilà qui devrait rassurer les nostalgiques à propos de la jeune génération, qui à l'instar de ses ainés, a toujours du talent, de l'énergie et de l'espoir à revendre.

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=