Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bibifok
Interview  (Charleroi)  novembre 2004

Découvreur de talents, la Médiathèque de Charleroi, entame le 11 décembre 2004 un ambitieux cycle d'expositions consacré aux expressions émergentes.

Nous avons rencontré Bibifok qui expose ses oeuvres du graffiti à la peinture.

Qu’est-ce qui t’a poussé un jour à prendre une bombe de peinture?

Bibifok : Ça m’a pris vers fin 1999 à peu près. Tout simplement en matant des photos de graff dans des magazines comme "graff-it". J’ai commencé à faire quelques croquis dans le pur esprit graffiti, essentiellement du lettrage. Puis très vite, j’ai voulu bouger et taper mon blaze (pseudo) directement sur murs. Je suis aller chercher mes premières bombes…

Tu nous expliques succinctement ton parcours ?

bibifok : Ma phase "graffiti classique" a duré environ deux ans. Ensuite, graduellement, j’ai commencé à faire abstraction du lettrage pour simplement jouer avec les formes. C’est à ce moment-là, que j’ai pris pour délirer le surnom de Bibifok.

En plus de la bombe, je me suis mis à utiliser le pinceau, l’encre de chine, le pochoir et même quelques fois le pastel… Je teste un peu tout ce que je trouve, si ça colle avec le reste, je garde et j’essaye d’aller plus loin. J’ai eu ensuite la chance de participer à quelques expos collectives dont le Festival post-graffiti au Recyclart. (ndlr : Citons aussi en vrac le Prix du Hainaut au BPS 22, "L’Expo de vos Rêves" au Musée Ianchelevici de La Louvière et une performance remarquée au vernissage de la dernière Tranche de l’Art au Chantier Naval de Thuin). Je peins maintenant instinctivement, j’improvise toujours.

Parle-moi de ton boulot actuel ?

bibifok : Je m’intéresse depuis un petit moment au street-art. J’ai commencé à coller de petites compos sur les murs dans les rues avec les gars du Collectif "Milkshake", Eux, sont plutôt axés illustration, BD. C’est amusant de confronter tout ça aux passants…

Jusqu'où se poursuivra l'invasion?

bibifok : On renouvelle la session "affichage massif", bientôt sur Liège avec l'ami Hatboy (collectif Milkshake). Charleroi y passera un jour ou l’autre…

Tu te définis comment: graffeur, artiste, vandale, peintre ?

bibifok : Cette vieille manie de toujours vouloir donner des noms a tout ce qui bouge… Je me définis comme type qui s’amuse sur tout support : carton, aggloméré, bois, toile, papier… C’est vrai que je n’aime pas les supports trop clean. Plus ils ont vécu, mieux c'est. A Liège, à l'Académie, on me refile des planches déjà utilisées par d'anciens élèves, je travaille directement par-dessus. C’est ce travail que j’expose à la Médiathèque.

Tes influences picturales et les artistes dont tu te sens proche ?

bibifok : Je suis assez inculte… Chaque fois qu’on me demande si je connais untel ou untel, je fais semblant de connaître… Mais, j’en ai quand même quelques-uns en poche, en mettant à part la liste de "graffeur" actuel que j’apprécie. Comme peintre, il y a peu de temps, j’ai découvert Twombly, une bonne claque ! Sinon, ça va de Kandinsky à Basquiat en passant par Georges Mathieu, Baselitz, Miro, Klimt, Schiele… Je n’ai pas la mémoire des noms.

Si tu disposais de trois mots pour décrire ce que tu fais ?

bibifok : sauvage, instinctif, inconscient…

Des projets après cette interview ?

bibifok : Je pense aller me chercher une bonne frite à 1€50…

Un dernier mot?

bibifok : …sauce samouraï !!!

 

A lire aussi sur Froggy'sDelight :

La chronique sur l'exposition de Bibibfolk

En savoir plus :

Pour contacter bibifok : bibifokone@gmail.com
Plus de photos sur : www.fotolog.net/bibifoc


Marie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 janvier 2022 : Cultivons notre culture

C'est important de rester ouvert et curieux. Voici notre nouvelle sélection culturelle pour vous apporter quelques belles choses à découvrir encore cette semaine ! C'est parti.

Du côté de la musique :

"Bach, Brouwer : Canciones" de Andreas Scholl & Edin Karamazov
"Lighting concept" de Archi Deep
"Issue" de Bipolar Club
"Things take time, take time" de Courtney Barnett
"A l'americaine" de Imparfait
"La sélection de Carim Clasmann de PSAPP volet 2" par Listen In Bed
"Poussière d'or" de Manu
"Landscapes unchanged" de Mewn
"Onze heures onze orchestra volume 4" de Onze Heures Onze Orchestra
"Concerto n2 for violoncello and symphony orchestra, hommage à Oskar Dawicki" de Pawel Mykietyn
et toujours :
"La mémoire du feu" de Ez3kiel
"And the city woke up alone" de Sol Hess & The Boom Boom Doom Revue
"Deux" de Aldorande
"Ysaye : Six sonates pour violon op.27" de David Grimal
"Too fare gone" de Dead Chic
"Live from Salzburg" de Elina Garanca & Christian Thielmann
"L'âme des poetes" de Guillaume de Chassy
"How I long" 8eme mix de cette 3eme saison de Listen In Bed
"Musica imperialis" de Martin Haselböck & Orchester Wiener Akademie
"Factory" de No Money Kids
"II" de Octantrion
"Hope" de Six Ring Circus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Pierre" au Théâtre de Belleville
"Pôles" au Studio Hébertot
"Pas de deux" au Théâtre La Croisée des Chemins/Belleville
"La Promesse de l'aube" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Image" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Bons Becs - Big Bang"à L'Alhambra
les reprises :
"Le Roi des pâquerettes" au Théâtre Le Lucernaire
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Fantaisies pour un palais" au Chäteau de Rambouillet
"Cartier et les arts de l’Islam. Aux sources de la modernité" au Musée des Arts Décoratifs
dernière ligne droite pour :
"Iya Répine - Peindre l'âme russe" au Petit Palais
"Botticelli - Artiste et designer" au Musée Jacquemart-André
"Jean-Jacques Henner - La Chair et l'Idéal" au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"The Chef" de Philip Barantini
en streaming gratuit avec :
"TwentyNine Palms" de Raoul Ruiz
"Trois vies et une seule mort" d'Arnaud Desplechin
"La sentinelle" de Arnaud Desplechin
le cinéma de Nuri Bilge Ceylan en 5 films

Lecture avec :

"Début de siècles" de Arnaud Cathrine
"En hiver" de Karl Ove Knausgaard
"Il y aurait la petite histoire" de Elsa Jonquet-Kornberg
"Légère" de Marie Claes
"Respire" de Niko Tackian
"Sucre amer" de Avni Doshi
et toujours :
"Kharkov 1942" de Jean Lopez
"La révolution n'est pas terminée" de Jean Clément Martin
"Laicité, un principe" de Eric Anceau
"Les enchanteurs" de Geneviève Brisac
"Portrait du baron d'Handrax" de Bernard Quiriny

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=