Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dénommé Gospodin
Théâtre de la Colline  (Paris)  mai 2013

Comédie de Philipp Löhle, mise en scène de Benoît Lambert, avec Christophe Brault, Chloé Réjon et Emmanuel Vérité.

Dans un grand rectangle encadré par un rideau blanc, on découvre Gospodin, homme en tee-shirt orange, qu'on a vu en gros plan courir en vidéo sur cette structure blanche. Sa vie, apparemment banale, est quand même marquée par un fait bizarre, générateur de sa dérive sociale : Greenpeace lui a ôté la garde de son lama.

Hors du rectangle où Gospodin refuse peu à peu tous les artifices de la société post-industrielle, un homme et une femme, micro en main, commente les faits et gestes de ce moderne rebelle, de ce héros de conte moral bien démoralisé.

"Dénommé Gospodin" appartient à une trilogie écrite par Philipp Löhle, jeune auteur allemand de trente-sept ans. Benoît Lambert en a tiré un récit linéaire et déconstruit à la fois, une traversée par saynètes diverses du monde d'aujourd'hui.

Les deux commentateurs quittent de temps à autre leurs tenues de bien-pensants cyniques pour donner la réplique à Gospodin, et le confronter à divers personnages emblématiques d'une vie d'homme de ce siècle naissant.

Gospodin doit-il accepter la valeur travail, prendre en compte le pouvoir de l'argent, comprendre qu'on ne se réalise qu'en animal social ? Peut-il passer à côté de tout ça, ne pas succomber aux viles tentations, ici matérialisées par l'arrivée impromptue d'un sac rempli d'euros ? Visiblement Philipp Löhle pense que l'on peut subvertir la réalité prosaïque par un humour parfois grinçant, parfois glaçant et parfois teinté d'absurde.

Quand s'écroule le rideau blanc et qu'on découvre en arrière-plan les coulisses de ce qui, par moments, pourrait passer pour une expérience de télé-réalité, on ne peut plus prendre les aventures de Gospodin au premier degré. Et, dès lors, on est confronté à l'une des énigmes dont on ne trouve pas souvent la clé : le théâtre peut-il s'écrire et se vivre au second, voire au énième degré ? Quand on rend friable son récit en prétendant n'en être pas dupe ne risque-t-on pas à son tour de tomber dans le cynisme qu'on veut dénoncer ?

Philipp Löhle et Benoît Lambert peuvent-ils nous assurer que Thomas Bernhard ou Bertold Brecht maniaient autre chose que le premier degré ? Il y a-t-il de grandes œuvres qui ne croient pas mordicus à ce qu'elles racontent ?

On se pose la question quand Gospodin, l'homme libre, celui qui vient d'affronter et de refuser les pires éléments de la doxa dominante, revêt le costume, lui aussi orange, des prisonniers de Guantanamo et vante les joies de la vie carcérale... Et tout ça parce qu'on lui a pris "son lama" ! La soumission volontaire serait donc la subversion ultime ?

On espère ne pas avoir compris et l'on vantera plutôt les choix formels de Benoît Lambert, le travail scénographique d'Antoine Franchet.

Quant à Christophe Brault, il s'investit sans réserve dans le rôle éprouvant de Gospodin, bien secondé par Chloé Réjon et Emmanuel Vérité.

Une soirée qui a le mérite de faire réfléchir sur le théâtre et qui donne envie d'en savoir plus sur la trilogie de Philipp Löhe pour remettre "Gospodin" dans son contexte, et peut-être ainsi rendre vaines les questions que l'on vient de soulever.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Esprit sacré" de Chema García Ibarra
"The Sadness" de Rob Jabbaz
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=